Et si on coupait carrément la France en deux ?

zones_occuption
.
LA GAUCHE DANS SON COIN ET LA DROITE DANS L’AUTRE. Tout le monde serait content et les vaches seraient bien gardées !

Oui, je sais que ça rappelle les “heures les plus sombres de notre histoire”… mais bon, comme ils parlent tous de “Vichy” et de “fachos”, je me demande – en voyant le découpage régional – s’il ne serait finalement pas plus simple de carrément découper à nouveau la France en deux (oui, il faut oser, mais voyez-vous, j’ose).

Bien sûr, on n’est plus en guerre et donc on ne parlerait évidemment plus de “zone occupée” ou de “zone libre”. On trouverait d’autres intitulés plus sympathiques. Et on découperait forcément autrement que l’occupant allemand qui n’avait pas notre génie ! Je ne sais pas et je m’en moque d’ailleurs pourvu qu’on coupe (en deux ou trois morceaux). Là aussi, peu m’importe le nombre, je ne suis pas difficile.

Finis les chocs idéologiques “Gauche/Droite” !

Au lieu d’alterner les régimes politiques tous les cinq ans (une fois la Gauche, une fois la Droite – où, à chaque fois, chaque camp détricote systématiquement tout ce qui a été fait par le régime précédent), on couperait carrément la France en deux ou trois morceaux :

• ceux qui votent à Gauche habiteraient par exemple dans une zone,
• ceux qui votent à Droite iraient habiter dans l’autre …
(chacun dans sa zone et les vaches seraient bien gardées)
• avec évidemment un Parlement dans chaque zone qui voterait ses propres lois.

L’avantage de ce découpage, c’est qu’il permettrait aux Français de choisir enfin librement la zone où la législation leur convient. Et ils iraient s’installer là où ils jugent que les réglementations ou les lois locales sont favorables à leur épanouissement : fiscalité, emploi, immigration, sécurité, système pénitentiaire, enseignement des enfants, santé, pollution etc : tout deviendrait des “critères de choix” pour décider d’aller s’installer dans telle ou telle zone. Pour faire simple, ceux qui aiment la réforme Taubira sur les prisons choisiraient d’aller s’installer dans la zone occupée par la Gauche et c’est tout. Plus de polémiques : chacun choisit sa zone et les vaches seront bien gardées. C’est ça la démocratie : pouvoir choisir librement. Ceux qui veulent leur électricité nucléaire quitteraient la zone où les élus verts imposeraient que les ordinateurs soient alimentés avec des éoliennes ou de la géothermie (j’exagère volontairement mais c’est juste pour vous montrer qu’on aurait enfin le choix)

Moi, par exemple, j’irais habiter dans la zone où on me garantirait (je dis au hasard) que les bagnoles sont interdites, qu’il y a une législation très stricte sur la sécurité dans la rue, sur l’abattage des animaux, la qualité de l’enseignement, pas de bureaucratie, un bas niveaux de fiscalité, une bonne gestion financière, une immigration hyper contrôlée, des crèches à Noël etc etc … Et surtout, que tout y est décidé par référendum ou initiatives populaires locales (comme les Suisses le font dans leurs cantons). C’est dans cette zone que j’irais habiter.

Des référendums sur tout, tout le temps !

Non seulement ça mettrait fin à cette plaie qu’est la République “une et indivisible qui commence sérieusement à me pomper par son arrogance parisienne, son jacobinisme centralisé à outrance, et son uniformité qui étouffe la France. Mais surtout, on verrait enfin s’organiser une vraie concurrence législative et réglementaire entre les deux zones : les citoyens apprendraient à “voter avec leurs pieds” et iraient s’installer là où ils verraient que ça marche, là où ils se sentent en sécurité, là où ils trouvent des emplois, bref là ils jugent qu’il y fait bon vivre. Bon, il y aurait évidemment pas mal de camions de déménageurs sur les routes mais ça ne durerait que quelques mois et les choses se stabiliseraient très rapidement.

Finie l’alternance gauche/droite qui ruine le pays

Au total, je pense d’ailleurs que ce ne serait même pas une grosse révolution car la concurrence ferait que les deux zones finiraient par s’équilibrer mais vers le haut, vers le mieux offrant. Leurs élus ne sont pas bêtes : s’ils voient les gens s’en aller et quitter la zone, ils corrigeront immédiatement leurs erreurs ! Et donc, très rapidement, tout ce rééquilibrera mais dans le bon sens : on ne voit en effet pas les gens partir dans les zones qui écraseraient les citoyens d’impôts, où les entreprises seraient découragées, où la formation des jeunes serait catastrophique… Donc tout se rééquilibrerait — mais sur un mode moins hystérique qu’actuellement où l’État centralisé impose son idéologie unique et dominatrice à tout le monde sur tout le territoire, pendant tout un quinquennat. Le problème avec leur système centralisé d’une République “une et indivisible” c’est qu’on ne peut pas y échapper : un petit groupe de parlementaires politisés votent des lois absurdes et on ne peut pas se tirer dans la zone non-occupée !

Avec mon système, on aurait davantage de démocratie locale et rien que ça, ce serait déjà une grande avancée. Marre de l’uniformité et d’une France “une et indivisible”. Je veux de la variété régionale, de la souplesse législative, de l’expérimentation sociétale. De l’air quoi ! Tout ce que ne procurera pas leur actuelle réforme territoriale qui laisse un Parlement parisien imposer sa loi unique à tous. Beurk…

*

Quelques référendums, just for fun…
Réintroduire du référendum à haute dose dans la société française !
• Ces maudits référendums qui donnent le choix aux Peuples
Ou revenir carrément au Moyen-Age ?
Les cartes inter-zones sous l’Occupation.
beige

4 responses to “Et si on coupait carrément la France en deux ?

  1. Orage

    Excellente idée, plus de pollution idéologique insupportable. J’enverrais bien tous ces gauchistes à Cayenne mais il paraît que le bagne est fermé. Dommage!.

  2. fredr31

    Bonsoir,

    Pour completer votre comparaison vaguement provocatrice vous auriez pu comparer le Fisc et l’URSAFF à la Gestapo (sans la baignoire bien sur)
    Bon ce soir je suis un peu amer, je viens d’envoyer ma declaration de revenus :-(
    Ce n’est pas payer qui me dérange c’est le gaspillage

    Bonne soirée

  3. Patrice

    Voter avec ses pieds est souvent le meilleur et dernier recours, celui que les politiciens craignent le plus, puisqu’ils perdent tout pouvoir sur ceux qui partent. C’est ce qui explique qu’un régime communiste devient forcément une dictature et ferme ses frontières.
    Je ne pense que vos deux zones s’équilibreraient. L’une jalouserait et critiquerait l’autre, exactement comme aujourd’hui la France et l’Allemagne.

  4. Luz

    Là où je vous trouve vraiment optimiste, Switchie, c’est de penser que les élus ne sont pas bêtes, et que s’ils voient les gens s’en aller, ils corrigent immédiatement leurs erreurs. Il est vrai que vous avez mis cette dernière phrase au futur. Vous avez eu raison, parce qu’au présent, ils s’enfoncent immédiatement dans l’erreur.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: