Il va vraiment falloir que quelqu’un se décide à renverser la table !

table-renversee
.
Je suis généralement d’une nature plutôt calme. Mais là, vu l’état du pays et l’effondrement d’une classe politique totalement discréditée (tous partis confondus), je crois qu’il va vraiment falloir que quelqu’un (ou le Peuple) se décide à renverser la table.

On a plus de 5 2 millions de chômeurs, Pôle emploi est au bord de l’explosion… et la SNCF est en grève, les taxis sont en grève, les intermittents du spectacle sont en grève, l’UMP se discrédite tous les jours un peu plus avec des combines et des stratégies personnelles dérisoires, le Gouvernement est totalement tétaniséon attend désespérément une purge des gaspillages publics, on attend une refonte de tout le système de formation professionnelle qui est une véritable honte, on attend qu’ils dynamitent Pôle emploi qu’il faut reconstruire de fond en comble, on attend qu’ils réforment les modes de scutin, on attend qu’ils instaurent plus de proportionnelle, on attend qu’ils rendent possibles les référendums, on attend des propositions pour reconstruire une Europe qui a été désavouée, mais rien ne vient … Les constructions de logements neufs s’effondrent (à tel point qu’ils parlent même de ne pas sortir les décrets d’application de la loi ALUR), les plans sociaux se multiplient, les entreprises perdent des parts de marché, les Français croulent sous les impôts, les retraites ne sont plus garanties, ni les prestations sociales…

Et, face à ce désastre, vous savez ce que vient de décider l’Assemblée nationale aujourd’hui ? Elle vient de créer une commission d’enquête parlementaire sur … l’impact de la loi sur les “35 heures” — pardon sur “l’impact sociétal, social, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail”. Cela fait seize ans qu’ils nous disent qu’ils vont supprimer cette loi votée en 1998. Il y a le feu au lac, on a plus de 5,2 millions de chômeurs et nos chers Parlementaires coupés du monde et des réalités se donnent un délai de 6 mois pour rédiger son rapport. On hallucine !

Réformer de fond en comble. Et vite !

Il faut vraiment que quelque chose change dans ce pays qui s’enfonce dans l’immobilisme et le découragement. Et donc que les politiques sortent de la naphtaline ! Qu’ils montent au front et arrêtent de se planquer à l’arrière où ils cachent leur manque de courage. Qu’ils se décident à réformer tous les statuts, dans tous les domaines, profondément, et vite. Bref, qu’ils se mettent enfin à défendre l’INTERET GENERAL contre les intérêts particuliers ! Sinon je pense que les gens vont exploser.

À propos de la grève de la SNCF aujourd’hui, j’entendais dire qu’il y avait un tel niveau de nervosité et de haine sur les réseaux sociaux, qu’un de ces jour il y aura des représailles physiques d’usagers contre la SNCF… Après les municipales et les européennes, l’exaspération est telle que la France ne tiendra plus longtemps comme ça. Si les politiques ne se décident pas à prendre vraiment le taureau par les cornes et à réformer ce pays de fond en comble — comme s’il s’agissait de le reconstruire après une guerre— eh bien c’est le Peuple qui le fera : avec des fourches !

fourche2
.

Tout est à reconstruire
Ils verseront des larmes de crocodile, mais trop tard !

beige

6 responses to “Il va vraiment falloir que quelqu’un se décide à renverser la table !

  1. Cacahuete

    Oui, mais d’un autre côté les ex-électeurs du PS votent désormais pour le FN, qui propose la même chose + un bout de nationalisme.
    En résumé, nous sommes en démocratie et l’électeur a fait un choix politique et économique avec Hollande: égalitarisme, égoïsme et pauvreté, et surtout ne rien changer. Il en a pour son argent et FH est parfait dans le rôle.
    Je ne vois pas comment le peuple pourrait se révolter contre ses propres choix.
    Chacun dans son coin profite de d’avantages plus ou moins nombreux et aimerait bien qu’on supprime celui du voisin, mais pas le sien.
    Chacun dans son coin aimerait profiter de l’oseille du voisin, toujours plus riche, mais sans qu’on touche au sien.
    Tant qu’on ne sortira pas de cet état d’esprit, on pourra passer du PS à l’UMP et au FN sans que ça change rien.

  2. Ah mais voilà chère Switchie, à l’impossible nul n’est tenu, et ça ne veut pas dire que comme ils sont nuls… Il faut voir la chose dans son ensemble, les combles et le fond c’est un peu terre à terre. Ce qui ne veut pas dire que dans l’absolu vous n’ayez pas raison. J’en fais quelques billets moi aussi, et le phénomène de sape de la vieille Europe pour nous ramener au niveau des bédouins indiens ne souffre pas de voie secondaire, nous pourrissons sur pieds. Mais les solutions sont prêtes direct pour l’après ! Sauf à me tromper bien sûr.

  3. Chtristian(54)

    Cher Switchie,

    Je suis, à mon grand regret, tout à fait d’accord avec votre analyse. J’ajouterai que le rythme de pourrissement de nos élites autoproclamées (gauche et droite confondues) est tel que le ras le bol général va finir par créer quelque chose de nouveau.

    Plus de deux ans passés par la majorité actuelle à nous seriner les 50 milliards d’économies prévus, et toujours aucune indication précise sur l’origine du premier d’entre eux, des fous malhonnêtes à tous les postes, les bonnes volontés dilapidées tant par un pouvoir autiste que par une opposition pourrie…

    Il faut impérativement nous débarrasser de tous ces encombrants, tous ces vieux crabes faisandés qui prospèrent sur les charognes résultant de leurs décisions iniques, qui utilisent nos votes pour mieux nous priver cinq ans durant de toute possibilité d’expression alors qu’ils n’en font qu’à leur tête !

    • cacahuete

      Oui, mais pour les remplacer par qui et par quoi ?
      Si c’est pour reprendre les anciens, avec 3 virgules en moins. Même si je reconnais que ce gouvernement cumule les sublatifs, autant de bras cassés dans une seule équipe, c’est fort.
      Donc déjà trouver des personnes qui acceptent d’aller au casse-pipe, et ensuite proposer autre chose, c’est là que ça va être marrant.
      On a le choix entre du socialisme mou, tendre, allégé, dur, rigide ou cassant, de droite, de gauche ou nationaliste, et rien d’autre.
      Les libéraux sont à tendance dogmatique et ne supportent rien en dehors de la liberté absolue et de leur dogme, chaque libéral ayant une ligne dogmatique différente du voisin.
      Quand bien même quelqu’un essaierait de faire une proposition libérale quelconque: vous auriez dans la minute une levée de fourches certaine.
      Nos concitoyens veulent la liberté pour eux-mêmes, mais pas pour les autres.

  4. Pingback: Il va vraiment falloir que quelqu’un se décide à renverser la table ! | Contrepoints

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: