Pourquoi commémorent-ils autant le passé ? Pour noyer le présent et dissiper le futur !

tombes_guerre
.
Je ne sais pas si vous avez remarqué mais, en ce moment, les politiciens occidentaux se gargarisent avec le “devoir de mémoire”. Plus le présent tombe en ruine sous l’effet de leurs politiques désastreuses, plus l’avenir s’annonce sombre, et plus ils commémorent le passé à tour de bras. Vous avez aimé les récentes cérémonies du débarquement du 6 juin 1944 ? Alors vous allez adorer le prochain défilé du 14 juillet qui — je vous le donne en mille — sera consacré cette année 2014 à … la commémoration du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Eh oui, l’Europe va mal, le futur est sombre mais ça ne fait rien : les politiques continuent à regarder dans le rétroviseur et à nous faire de beaux discours sur le passé…

Je vais vous dire ce que je pense de toutes ces commémorations : je plains cruellement tous ces soldats à qui il faut évidemment rendre un hommage solennel et appuyé. Mais je n’ai que mépris pour les gens de l’État-major de l’époque qui ont envoyé des millions de pauvres gens se faire trouer la peau pour rien : pour rien parce qu’hier ils partaient se faire trouer la peau au Chemin des Dames et aujourd’hui le gouvernement de Valls créé un numéro vert pour les jeunes Français qui partent faire le jihad en Syrie…

Ils n’ont jamais demandé le rapport d’autopsie de l’Europe

La civilisation occidentale s’est suicidée au cours de ces deux guerres civiles européennes. Mais ceux qui nous gouvernent n’ont jamais vraiment chercher à savoir pourquoi. Célébrer les morts de la Grande Guerre et ériger dans tous les villages de France des milliers de monuments aux morts était évidemment un devoir. Mais il aurait fallu également pendre les irresponsables galonnés qui, par leur incompétence, ont provoqué ou laissé se dévlopper ces boucheries : des gens comme Nivelle, responsable en 1916 de la mort de 200 000 hommes en deux mois au Chemin des Dames ; ou ceux qui en 1919 ont rédigé le Traité de Versailles ; ou ceux qui en 1938 ont signé les accords de Munich ; ou ceux qui par leur impréparation coupable ont provoqué la déroute de juin 40.… Tous ces irresponsables du passé ne seront pas mentionnés dans les discours pathétiques du 14 juillet que Hollande va nous réciter avec des trémolos dans la voix. Nos irresponsables d’aujourd’hui feront comme si leurs prédécesseurs n’étaient pas coupables. Ils ne sont d’ailleurs jamais coupables de rien : c’est toujours la faute au destin ou au manque de chance… Ils préfèrent toujours désigner d’autres responsables à nos défaites. Même pour la dernière guerre, ils refusent de voir que s’il y a eu une gare d’arrivée qui s’appelait Auschwitz, il a bien fallu qu’il y ait une gare de départ qui s’appelait Drancy ! Mais chut, il ne faut pas parler de ce qui nous rappellerait les “heures sombres de notre histoire”. Faisons plutôt de beaux discours sur “l’Europe qui nous a apporté la paix” !

C’est dès la Première Guerre que la vieille Europe s’est suicidée, que sa population a été décimée, que sa puissance a été détruite et que sa civilisation a été anéantie. Mais dans les Chancelleries d’aujourd’hui, les mêmes diplomates qui n’ont toujours rien appris continuent à lever leurs coupes de Champagne à la “formidable solidarité des peuples” et à célébrer leur prétention de grandeur comme s’ils dirigeaient encore quoi que ce soit dans le monde actuel. Ils feraient évidemment mieux d’étudier les causes politiques profondes de ces désastres. Mais le 14 juillet prochain, ils feront encore des discours creux sur la solidarité qui permet de donner un sens à ce qui nous réunit”… Comme toujours, ils ne chercheront surtout pas à identifier les causes du suicide collectif de l’Europe. Ils n’ont jamais demandé le rapport d’autopsie de l’Europe et ne se sont jamais intéressé au causes de sa mort ! Ni donc à ce qui permettrait de redonner espoir aux peuples européens. Ils sont aveugles et sourds.

“Ils ne voient jamais quand, ni où c’est Munich”.

Avant la dernière guerre, des politiciens identiques à ceux qu’on a aujourd’hui ont été incapables de comprendre ce qui se passait, incapables de s’élever à la hauteur des intérêts du Pays, incapables de prendre à temps les bonnes décisions qui auraient évité la catastrophe. Les historiens ont pourtant énuméré les dominos qui tombaient : 1929, 1936, 1933, 1940… Aujourd’hui c’est pareil : on a les mêmes politiciens aveugles qui ne voient pas les dominos tomber et fanfaronnent comme avant la défaite de juin 40… Comme disait Alexandre Vialatte,

“Le mouton et le bœuf sentent le sang dès la porte de l’abattoir. Le Français ne commence à comprendre qu’une fois qu’on l’a mis sous le couteau. Jusqu’à Munich il applaudit encore. Il ne voit jamais quand, ni où c’est Munich”.

En 2014, au moment où l’Europe en lambeaux tremble devant un Moyen-Orient qui s’embrase à nouveau sous la tenaille de jihadistes de plus en plus dominateurs et conquérants, tous ces responsables occidentaux feraient bien d’ouvrir les yeux et de s’interroger sur leurs responsabilités dans tous ces désastres : la première Guerre mondiale : folie. La Deuxième guerre : folie. La guerre du Viet-Nam : folie. La guerre d’Algérie : folie. La guerre en Afghanistan, folie. L’intervention en Irak : folie. Et ce n’est pas fini : guerre au Mali et guerre en Centrafrique : folie… Le pire, avec tous ces politiciens qui ont échoué dans tous les domaines (et continuent d’échouer comme on le voit avec la “gestion” de la crise Ukrainienne ou Syrienne), c’est qu’ils continuent à jacasser et à nous infliger leurs discours insipides et déconnectés du réel, au lieu de reconnaître leurs échecs et d’aller se cacher. Vous je ne sais pas, mais moi leur aveuglement et leur arrogance me rendent fou. C’est Vialatte qui avait raison : “jusqu’à Munich ils applaudissent encore….”. Pauvres gens.

sempe
.
J’ai pris cette photo d’un dessin de Sempé à travers une vitrine mal éclairée et donc on ne voit pas très bien… Mais il illustre ce que je pense des dirigeants actuels qui, tels des funambules, emmènent leurs peuples vers la catastrophe en leur affirmant que les jours meilleurs sont devant eux… La chute sera terrible.

*

Assez des commémorations !
Le débarquement : le souvenir de géants commémorés par des nains.
On a bien fermé la SDN. Fermons l’ONU !
Il y a 3 ans débutait le conflit en Syrie
La dette et le futur des jeunes générations, ils s’en moquent !
Le programme officiel de la grande farce commémorative

beige

One response to “Pourquoi commémorent-ils autant le passé ? Pour noyer le présent et dissiper le futur !

  1. elie

    Les “cerveaux qui nous gouvernent” se souviennent du passé, font des promesse sur l’avenir et ne s’occupent pas du présent. c’est ballot.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: