Réduire les déficits publics et le poids de l’État ? Mais vous n’y pensez pas !

Aujourd’hui 28 août, devant la Conférence des Ambassadeurs réunie à l’Élysée, François Hollande a annoncé qu’il demanderait lors du Conseil européen à Bruxelles qui doit se tenir après-demain, la tenue “dans les meilleurs délais”, d’un sommet de la zone euro…

reduc-deficits_A

reduc-deficit_B
.

PS pour ceux qui douteraient de l’urgence à réduire les déficits :

• la dette est à plus de 2000 Mds d’euros,
• les caisses de l’État sont vides,
• les comptes sociaux sont dans le rouge
• les retraites ne sont plus financées
• à partir du 15 septembre les fonctionnaire seront payés à crédit,
• le chômage a encore explosé en juillet : on est maintenant à 1000 chômeurs de plus par jour et à 5,4 millions de chômeurs au total,
• les particuliers ont été matraqués par la fiscalité et ne peuvent plus consommer,
• les constructions de logement s’effondrent,
• les entreprises ne peuvent pas embaucher parce qu’elles croulent sous les charges, les contraintes, les normes, les formulaires, les contraintes de seuils etc Bon, j’arrête la liste, ça m’épuise.

Mais Hollande, Valls et Macron continuent à penser “politique” et refusent obstinément de voir qu’il y a urgence à tailler dans les dépenses de l’État — massivement, et à la hache ; Pour réduire la dette, les déficits et les dépenses publiques — ainsi que la Cour des Comptes le répète inlassablement — et redonner de la liberté aux Français et aux entreprises.

Mais pour eux, l’austérité c’est toujours pour les Français — jamais pour l’État qui refuse toujours de réduire son poids, ses missions, son train de vie. On n’a pas besoin de tous ces ministères, de toutes ces Préfectures, de toutes ces sous-Préfectures, de toutes ces Commissions Théodules. Qu’ils les suppriment au lieu de continuer, pour les payer, à faire les poches des contribuables !

Finalement c’est peut-être Montebourg qui avait raison en disant “François “Hollande, je lui dis tout mais il n’écoute pas”. “Avec François Hollande, on ne peut pas discuter, donc on ne discute plus. Ça ne sert à rien, les discussions avec lui sont inutiles. Sympathiques mais inutiles”…

On a donc un Président qui est à la fois aveugle et sourd. Il sera évidemment emporté aux prochaines élections, mais des jours très sombres s’annoncent malheureusement pour les Français qui se retrouveront ruinés quand ils l’auront chassé … Tragique quinquennat qui aura mis la France à genoux.

Quand Valls annoncera la fin de l’État-providence…
Pourquoi l’arrivée d’Emmanuel Macron ne changera rien
Pourquoi le “Darwinisme économique” de Hollande ne marchera pas

beige

3 responses to “Réduire les déficits publics et le poids de l’État ? Mais vous n’y pensez pas !

  1. Luz

    Ce battage ne prend plus, ils le savent bien pourtant. Le Président est ridicule aux yeux des Français, et les media sont considèrés par eux comme futiles à créer des people, et vicieux dans leur obstination à donner une image fausse de la politique. Ils ont réussi hier à simuler un climat d’euphorie sur les ondes au moment même où l’on annonçait qu’en un mois le chômage avait presque augmenté de 1%. “Ce n’est pas grave. Préparez-vous aux lendemains qui chantent”, nous dit le gouvernment, et les media entonnent un choeur joyeux pour nous faire croire que c’est vrai. Les contre-vérités pleuvent et perdurent, sur l’austérité, la réduction des déficits, et c. ; on renouvelle le stock d’idoles (Macron, le beau gosse millionnaire qu’Attali voyait déjà hier soir en futur Président de la République!!!). Voilà maintenant qu’Hollande se verrait bien remplacer Obama pour la politique étrangère, et les serviles media font écho sans broncher à ses grotesques et névrotiques rêves de grandeur. Il suffit que Vals dise aux patrons qu’il “aime l’entreprise”, pour qu’ils lui lèchent les bottes. Bref, c’est plein d’espoir que l’on se rapproche de la faillite. Belle rentrée.

  2. Patrice

    Montebourg se plaint d’une austérité qui n’existe pas et d’un virage à droite qui n’existe pas non plus. Et malheureusement, de toute façon, même à droite, les politocards ne veulent pas de moins d’Etat.
    Le secteur privé seul subit, et continuera de subir, toutes les conséquences de la crise.

  3. Pingback: Réduire les déficits : les manœuvres de Hollande pour y échapper | Contrepoints

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: