Le préfet de police agressé à Montmatre : non mais que fait la Police ?

prefet-police-agression
.
Samedi dernier, lors d’un déplacement à Montmartre, le Préfet de police Bernard Boucault, et Jacques Meric le patron de la sécurité publique de l’agglomération parisienne, ont été agressés par des voyous qui leur ont distribué gifles, coups de poing et coups de pieds ! Stupéfaction dans le petit monde de la haute fonction publique qui, ahuri, découvre soudain le monde réel dans lequel vivent les Français ! Les citoyens modestes des quartiers sont de plus en plus fréquemment agressés verbalement ou physiquement dans l’indifférence totale des Pouvoir publics. Mais ce qui est nouveau cette fois — et assez plaisant je dois dire — c’est que ce soit un représentant de l’État — le Préfet de police lui-même et en uniforme de surcroît — qui ait été attaqué. Et pan sur le museau ! Coupés de la vie réelle, les politiques habitués à vivre “hors sol” découvrent tout à coup la violence que vivent les citoyens et les “sans-dents” dans leur vie quotidienne. Divine surprise : la réalité leur explose à la figure. Et du coup je fais une proposition très simple :

Il faut envoyer les ministres visiter un à un les quartiers difficiles !

D’abord ça les sortira de leurs bureaux dorés, et ensuite il est toujours bon “d’aller sur le terrain” comme ils disent (je ne sais d’ailleurs pas si vous avez remarqué mais moi quand je descends dans la rue je dis que “je sors”. Eux, non : ils vont “sur le terrain”…). Il est urgent qu’ils prennent conscience de ce que vit le Peuple et donc je propose qu’ils aillent chacun prendre le pouls de la France des quartiers sensibles. Avec, bien entendu, des journalistes et de caméras pour avoir, au Journal de 20h, un récit de la manière dont ils auront été caillassés. Les images, à n’en pas douter, seront fortes !

Tenez, j’ai pris deux listes : celle des ministres et celle du palmarès des 50 quartiers les plus sensibles de France. Et j’ai panaché : un ministre-un quartier chaud, un ministre-un quartier chaud…. J’attends le reportage des médias ! On devrait bien rigoler.

Un ministre-un quartier chaud

François Hollande
QUARTIERS NORD – Marseille (13)

Manuel Valls
LE VAL FOURRE – Mantes-la-Jolie (78)

Laurent Fabius
LA GRANDE BORNE – Grigny (91)

LE GRAND ENSEMBLE – Clichy/Montfermeil (93)

Emmanuel Macron
LE MIRAIL – Toulouse (31)

Bernard Cazeneuve
LES MINGUETTES – Vénissieux (69)

Jean-Yves Le Drian
MONCLAR – Avignon (84)

Harlem Désir
VILLENEUVE – Grenoble (38)

Stéphane Le Foll
LES 3000 – Aulnay-sous-Bois (93)

Michel Sapin
LES TARTERETS – Corbeil-Essonne (91)

Alain Vidalies
LES LOCHERES – Sarcelles (95)

Christiane Taubira
PISSEVIN/VALDEGOUR (LA ZUP) Nîmes (30)

Geneviève Fioraso
L’ARIANE – Nice (06)

Fleur Pellerin
LES 4000 – La Courneuve (93)

Ségolène Royal
LES BEAUDOTTES – Sevran (93)

François Rebsamen
L’ALMA-GARE – Roubaix (59)

Marisol Touraine
CLOS-SAINT-LAZARE – Stains (93)

Jean-Marie Le Guen
MAS DU TAUREAU – Vaulx-en-Velin (69)

Marylise Lebranchu
PABLO-PICASSO – Nanterre (92)

Axelle Lemaire
LE LUTH – Gennevilliers (92)

Najat Vallaud-Belkacem
LES MUSICIENS – Les Mureaux (78)

Thierry Mandon
BEAUVAL – Meaux (77)

Ségolène Neuville
LA ZAC – Villiers-le-Bel (95)

George Pau-Langevin
LE GRAND ENSEMBLE – Vitry-sur-Seine (94)

Patrick Kanner
LES FRANCS-MOISIN – Saint-Denis (93)

Sylvia Pinel
LA PAILLADE – Montpellier (34)

Kader Arif
PLATEAU-ROUHER – Creil (60)

Laurence Rossignol
LA DAME BLANCHE – Garges-lès-Gonesse (95)

Pascale Boistard
VAL D’ARGENT- Argenteuil (95)

Thierry Braillard
HAUTTEPIERRE – Strasbourg (67)

Carole Delga
LA DUCHERE – Lyon (69)

Christian Eckert
QUATRE CHEMINS – Aubervilliers (93)

Myriam El Khomri
RIQUET/CAMBRAI – Paris (75)

Matthias Fekl
QUARTIER NORD – Amiens (80)

Annick Girardin
ORGEMONT – Epinay-sur-Seine (93)

André Vallini
LE BOIS L’ABBE – Champigny-sur-Marne (94)

*

Zut je n’ai pas assez de ministres et il me reste quelques quartiers non attribués. On pourrait peut-être y envoyer quelques députés (ceux qui par exemple oublient de payer leurs impôts au fisc par “phobie administrative” ou “oubli”…) ? Ou quelques membres du PS qui nous assurent que tout va bien ? Ou encore quelques membres du Cabinet de M. Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur pour qu’ils comprennent ce qu’ils font vivre aux Français des quartiers ?

ZUP DES COTEAUX – Mulhouse (68)
L’OUSSE DES BOIS – Pau (64)
LILLE SUD – Lille (59)
VILLE NOUVELLE – Rillieux-la-Pape (69)
LA MONNAIE – Romans-sur-Isère (26)
LA DEVEZE – Béziers (34)
DOCTEUR AYME – Cavaillon (84)
MALAKOFF – Nantes (44)
LA COMMANDERIE – Nogent-sur-Oise (60)
DROUOT – Mulhouse (68)
CITE ROSE – Pierrefitte-sur-Seine (95)

Il y a urgence à organiser ces visites

Comme Manuel Valls nous a dit que ”l’extrême droite était “aux portes du pouvoir”, je pense vraiment que ces visites doivent se faire rapidement, avant la fin de l’année. Pour comprendre pourquoi le FN monte dans les sondages, il faut qu’ils aillent très vite se rendre compte de la réalité concrète de la vie des gens.

J’attends donc avec impatience les reportages des médias sur ces visites ministérielles ! Ça risque d’être plus chaud que dans l’hémicycle !

*

L’extrême droite est “aux portes du pouvoir”
L’échec des ZUS, des ZSP et autres trucs en Z

beige

7 responses to “Le préfet de police agressé à Montmatre : non mais que fait la Police ?

  1. Ca frise le mauvais esprit, ils vont finir par te proposer un poste…

  2. Orage

    Excellente réflexion à propos de “aller sur le terrain”. La racaille a dû confondre le préfet avec un policier.
    Je suis abasourdie autant par la longueur de la liste des quartiers que par le fait que vous puissiez les énumérer.

  3. Orage

    Ah, il manque Perpignan.

  4. Reblogged this on No One Is Innocent… and commented:
    Excellente idée !

  5. Précisons qu’il faut qu’ils y aillent sans leur escorte habituelle, sinon c’est pas du jeu.

  6. Dame Ginette

    Bonsoir Switchie,

    Je rentre du travail et lire votre billet me remplit d’aise, je me sens moins seule.
    Je suis dans le tourisme à Strasbourg… aux abords de la cathédrale, hors les hordes de touristes, ce sont des hordes de roms, gypsies et autres coupe-bourses qui guettent leurs proies.
    On les croirait tout droit sortis du moyen-âge, genre Esmeralda de misère, d’une saleté repoussante, ils pleurent pour vous soutirer la pièce, et les pauvres Zaméricains, voyant qu’on leur parle, s’arrêtent, écoutent, sortent la pièce. Si ils ne le font pas, les comédien ne gênent pas et se servent directement dans les poches et sacs non tenus fermement.

    Ce jour j’ai reconduit un groupe de touristes à Kehl, ville frontière en Allemagne. L’autocar s’est arrêté juste à la frontière, après le pont sur le Rhin.
    Mes touristes s’égaient, et que vois-je, deux policiers allemands encadrant une dizaine de ces CPF venant de Roumanie et Bulgarie les amenant sur le pont de l’Europe. Là, les policiers s’arrêtent et les CPF de rejoindre le pays de Cocagne. En Allemagne on n’en veut pas et on les reconduits à la frontière.
    A Strasbourg, c’est l’enfer : pas un feu de circulation sans sa grappe de roms, pleurant, gesticulant devant vos vitres aux fins de vous soutirer de l’argent. Curieusement en Allemagne, je n’en vois jamais.

    J’ai aussi eu la joie de prendre le tram cet après-midi, toutes les langues de la terre y sont parlées. C’est le grand melting pot. Peu de natifs du lieu, les rares qui empruntent le tram semblent gênés, dépassés par l’invasion.
    On vit à côté les uns des autres sans rien partager du tout, les locaux sont dépassés et détestés…
    J’ai déjeuné à une terrasse hors circuit touristique, autour de moi rien que des locaux.
    Tous ne tenaient que propos grinçants sur les péripéties de nos chers politiques.
    Le divorce – à Strasbourg – est consommé et sans doute la protestation va être violente aux prochains scrutins.

    Je suis prise d’un grand écoeurment. J’aime ma ville, j’aime ma région, j’aime la France, mais celle d’hier, celle que je retrouve dans les livres. Certainement pas celle qu’il m’est donnée de vivre ces temps-ci.

    • LeChat

      Je suis parti de Strasbourg il y à maintenant plus de vingt ans : je ne le reconnait plus dans la description actuelle que vous en faites…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: