Drones, Europe, vérité… On nous cache tout, on nous dit rien !

mensonge_pinocchio4
.
La détestable manie du secret des dirigeants Français est tout de même assez insupportable. En octobre dernier, j’avais déjà été frappé de voir que François Hollande avait carrément refusé de dévoiler le contenu de la lettre que Bruxelles avait envoyée pour demander davantage d’efforts et d’économies sur le budget de 2015…

Le Gouvernement “n’a rien à cacher”

Voyant que le contenu de la lettre de la Commission avait fuité dans le Financial Times, Matteo Renzi avait décidé de la publier in extenso. Après tout les budgets européens intéressent également les peuples et il n’y avait pas de raison de leur cacher la vérité. Mais — la jugeant “très banale” — François Hollande avait refusé de rendre publique.

Mediapart ayant mis un point d’honneur de la publier, Michel Sapin avait eu beau assurer que le gouvernement n’avait “rien à cacher”, c’était trop tard et le mal était fait : le Président Français passait pour un dissimulateur ; les procédures européennes révélaient, une fois de plus, leur scandaleuse opacité et leur caractère anti-démocratique. Contrairement à Valls — qui restait désespérément prisonnier du secret et s’enfermait dans son mépris pour la transparence — le jeune Matteo Renzi était finalement le seul à incarner “l’open Government” et la transparence indispensable aux grandes démocraties modernes. S’agissant du budget de 2015 et des économies supplémentaires à demander aux citoyens-contribuables, il paraissait en effet normal que les exigences de la Commission de Bruxelles soient clairement mises sur la table et révélées à l’opinion publique : des institutions qui se cachent et se dissimulent derrière des procédures opaques et obscures ne peuvent pas susciter l’adhésion des Peuples.

Des drones dissimulés

Avec la récente affaire des drones, c’est un peu le même travers : on apprend par la presse que des engins suspects survolent les centrales nucléaires Françaises et les autorités restent pétrifiées et tétanisées par le secret et la volonté de cacher la vérité à l’opinion. La France est en guerre, elle annonce tous les jours que des attentats terroristes ont été déjoués sur son territoire, mais le Gouvernement reste non seulement incapable de communiquer sur la dangerosité de ces drones mais il s’empêtre dans des procédures contradictoires sur le fait de savoir si les drones peuvent ou non être abattus et détruits par les militaires. Le Gouvernement reste muet, les autorités nucléaires ne publient pas les clichés des drones, le ministère de la Défense n’annonce pas qu’il a mis en place des moyens de détection performants et de destruction immédiate. Bref, là encore, c’est l’amateurisme politique le plus complet, l’opacité totale et surtout la somnolence ministérielle à tous les étages. Et cela au moment même où la Chine annonce qu’elle vient de mettre au point une technologie à rayonnement laser capable d’abattre des engins de type drones en moins de 5 secondes… Ah quelle chance d’avoir aux commandes de notre sécurité collective un Président “normal” qui réagit au quart de tour !

Des décennies de mensonges

En fait ce goût malsain du secret et de la dissimulation est un travers congénital de la classe politique Française et de l’Administration : elles vivent dans la dissimulation, le secret, les cachotteries, le mensonge, la ruse, la tromperie et le machiavélisme. Les politiciens ont beau nous faire de beaux discours sur les notions “d’open data” et “d’open government” et de “transparence”, tout cela reste en fait de la langue de bois. Ils n’ont qu’un objectif : continuer le plus longtemps à cacher, dissimuler et agir dans la plus grande opacité possible.

Le pire est qu’ils font cela depuis des années : mentir et cacher la vérité est leur mode de fonctionnement. Il n’y a pas que Cahuzac qui mentait devant la représentation parlementaire. C’est toute la République (politiques, parlementaires, journalistes) qui se ment à elle-même depuis des décennies.

Elle se ment sur les chiffres du chômage (en fait Rebsamen a carrément annoncé qu’il ne les commenterait plus tellement le mensonge serait énorme)… Elle se ment sur la dette, elle se ment sur le retour de la croissance, elle se ment sur les retraites, elle se ment sur l’inflation, elle se ment sur le niveau scolaire, elle se ment sur le nombre de manifestants, elle se ment sur les “droits acquis”, elle se ment sur le statut des intermittents du spectacle, elle se ment sur le patrimoine des ministres, elle se ment sur l’amiante, elle se ment sur le nucléaire, elle se ment sur la viande de cheval dans les lasagnes, elle se ment sur l’insécurité, elle se ment sur le déficit des comptes sociaux, elle se ment sur les chiffres d’adhérents dans les Partis, elle se ment sur les diplômes qu’ont leurs Secrétaires généraux, elle se ment sur les “affaires” (Bigmalyon etc)… Elle se ment aussi sur les guerres dans lesquelles la France est engagée : on ne sait plus où on en est, ni combien elles coûtent, ni sur quels critères s’opérera enfin le retrait… Là aussi tout est recouvert de camouflages… Elle ment aussi sur l’ immigration : les chiffres ne sont jamais concordants, on mélange ceux de l’asile politique, les sans papiers, les réfugiés économiques, les naturalisés… c’est l’opacité totale et la confusion la plus grande. Mais toute personne qui cherche à connaître les vrais chiffres est accusée aussitôt de “faire le jeu du FN”. Circulez, il n’y a rien à voir.

En fait, il y a des décennies qu’on est dans le déni de la vérité et que la classe politique se complait dans le mensonge et les petits arrangements entre amis. Il ne faut donc pas s’étonner que la démocratie Française aille si mal et soit au bord de l’effondrement.

C’est Etiemble qui avait raison

J’aime bien Etiemble (1909-2002), d’abord à cause de sa traduction du Tao-Tö King évidemment, et ensuite parce qu’il faisait de l’indignation une vertu — ce qui n’est pas très fréquent dans notre France honteusement servile et conformiste.

Ce grand sinologue disait qu’il faudrait carrément changer la devise de la République et la remplacer au plus vite par LIBERTE, VÉRITÉ, JUSTICE.

Marianne_LibVeritJustice2

On vivrait effectivement beaucoup mieux avec cette trinité là et on recommencerait enfin à respirer dans un pays qui en manque désespérément (de vérité et de justice). C’est juste ça qu’on exige de l’État : la vérité et la justice. Car la fraternité, on s’en occupera nous-mêmes. Mais avec tous ces menteurs, ce n’est pas demain la veille : comme on le constate tous les jours, la liberté elle-même se réduit comme une peau de chagrin ! Pauvre France !

beige

3 responses to “Drones, Europe, vérité… On nous cache tout, on nous dit rien !

  1. Orage

    Ah, Etiemble, un fin lettré bien oublié. Moi aussi j’aimais beaucoup ses billets dans le Figaro.
    Les drones qui survolent les centrales nucléaires, ça c’est le pompom!

  2. Pingback: Drones, Europe, vérité… On nous cache tout, on nous dit rien ! | Contrepoints

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: