A force de penser petit, on va devenir des nains !

gulliver.jpg Bon, je ne sais pas si vous pensez comme moi mais parfois je trouve qu’en France, surtout dans l’administration, on pense petit, on pense étroit ; c’est étriqué et minimal. Dès qu’on propose quelque chose qui modifie un peu les structures, ou le train-train ou la routine, on passe pour un inadapté, un déséquilibré mental ou un malade dangereux. Faut donc surtout pas changer, ou alors faut y aller très doucement, très progressivement, ou même ne pas y aller du tout, ce qui serait encore mieux. Ils veulent d’abord s’assurer que ce n’est pas risqué de vouloir tout de suite aller aussi vite – et aussi loin. Peut-être qu’on pourrait faire des étapes ?… oui, c’est ça, ça permettra de ne pas avancer trop vite. Donc, une première étape (mais pas trop loin hein) et puis on s’arrêterait et on ferait le point. Ou plutôt l’inverse : on ferait le point et puis on s’arrêterait ! C’est ça : on s’arrêterait, parce qu’on ne peut pas changer tout le temps tout de même. Et il faut surtout d’abord s’assurer que ce n’est pas inutile de vouloir changer les choses. Parce que déjà l’idée de changement il faut qu’on s’y habitue, alors le changement lui-même, vous pensez ! ça ferait une tel changement justement… D’ailleurs, finalement, est-ce que ce n’est pas aussi bien tel que c’est ? C’est vrai ça, puisque c’est bien, pourquoi diable est ce qu’Eric s’obstine à dire que ce serait mieux si on restructurerait les choses ? On a toujours fait comme ça, après tout ; on est habitués, alors pourquoi changer ? Quelle idée de vouloir secouer la lustrine ! Et pourquoi aller plus vite surtout : ça va encore soulever plein de poussière… Et si on ne faisait rien plutôt ? Ou alors plus tard ? Tiens, oui, c’est ça : on est tout à fait d’accord pour changer mais plus tard ! Vous voyez qu’on est plein de bonne volonté et qu’on est tout à fait favorables au changement. Mais plus tard ! Etc etc etc…[discussion de bureau] Restons des nains !

Caricature par James Gillray (1756-1815) – [Wikipedia]

Les cocottes et la bureaucratie

Je tombe par hasard sur cet étonnant dinosaure…

cocotte-c
Quand je pense aux cocottes en papier que nous fabriquent les bureaucrates français, je me dis que nos fonctionnaires ont encore pas mal de chemin à faire pour arriver à cette perfection ! Le Gouvernement a sans doute raison de vouloir une profonde réforme de l’Etat et de l’Administration !
—-
illustration by Jennifer Daniel and Erin Sparling

.
Je suis pour une “Commission de la Hache” !
La bureaucratie occupe 90% de nos vie !
Il faut d’urgence exiger la démocratie fiscale directe !
Et ils ont le toupet de s’attaquer aux retraités !
Je ne veux plus d’hommes providentiels
Et naturellement les médias ne disent rien
Ne pas trop énerver le Peuple !

%d bloggers like this: