Au Luco, il suffit d’ouvrir les yeux. Tout le reste — l’émerveillement et la joie — est donné de surcroît !

aquarelle
.
On me dit tout le temps : “Mais que diable peux-tu bien encore trouver dans cet endroit où tu vas tous les jours ? Tu n’en as pas marre de voir toujours la même chose ?”
Réponse : Non ! La lumière est toujours aussi belle, les arbres et les oiseaux n’arrêtent pas d’inventer et les gens de créer… C’est pour ça que j’y vais. C’est comme un petit Paradis de poche… Il suffit d’ouvrir les yeux et d’avancer. Et tout le reste — l’émerveillement et la joie — est donné de surcroît ! Comment diable les gens peuvent-ils s’ennuyer dans la vie ? Continue reading

%d bloggers like this: