Mon nouvel habit pour le Luco

Je vais au Luco tous les jours depuis trente ans et jamais je n’avais assisté à une telle bataille avec une bande de voyoux encapuchonnés… Les gardiens et gendarmes du Sénat accouraient de partout à tel point que, submergés, ils n’ont même pas pu, pile à l’heure, fermer le jardin comme ils le font tous les jours. Comme il n’y avait plus de gendarmes pour garder les grilles, j’ai donc pu – hier pour la première fois – y rester plus longtemps. Mais bon, je déteste cette violence, dans le RER, dans les quartiers, dans les écoles, à Marseille, à Paris etc. Marre !

CasqueLuco

En tout cas j’ai trouvé, au Metropolitan Museum, le costume que je dois mettre désormais pour aller me ballader au Luco. C’est l’armure de Henry II de France (ca. 1555) qui est exactement ce qu’il me faut. A commencer par la minuscule fente-meurtrière pour les yeux : exactement adaptée à la taille de mon champ de vison, parfait. Et puis le casque, bien étanche qui me permettra d’entendre dans le recueillement les cantates de Bach sur mon iPod. Bref une protection minimale en cas de nouvelle attaque de voyoux. Donc, voilà, c’est décidé, désormais j’irai habillé comme ça. Bon, 24 Kg c’est un peu lourd mais faut ce qu’il faut. On vit une époque formidable.


Le manque de cuirasse mentale (vieux post de 2008)

Le manque de cuirasse mentale…

armure.jpg

Dans leurs batailles, les hommes d’autrefois portaient des cuirasses ; pas nous (on n’en supporterait même plus le poids). Il y avait aussi pour leur esprit une armure de pensées ; de surcroît, dès l’enfance, on les avait, judicieusement, aguerris. Notre cuirasse n’a plus que des défauts par lesquels tous les coups portent ; et nos pensées se retourneraient plutôt contre nous comme autant de flèches ou d’épieux.

Je lisais ce texte de Philippe Jaccotet cet après midi… Manque de cuirasse mentale, en effet… Et il faut pourtant se battre et ne pas y laisser sa peau. Contre Alzheimer… Et le reste… les dragons, le mal

%d bloggers like this: