Démuni

[BRIBES DE NOTES AU VOL… USAGE PERSO]

… Je crois que démuni est le mot juste.
Tout le reste que l’époque vénère (prétention, arrogance, assurance, ambition, emphase, fatuité, morgue, orgueil, vanité etc….) tout cela me soulève littéralement le coeur. Les vieux chiens et les oiseaux ne sont pas tout ça. Les écureuils et les ânes non plus… (en fait j’aurais du être dans l’Arche :-)

——–
gentillesse sans doute, oui. Mais culture non. J’aime de plus en plus les vieux philosophes taoistes et des auteurs de haïkus qui faisaient entendre l’univers dans quelques lignes à peine. Le bla bla culturel des gens me submerge de tristesse et je n’ai plus rien à dire. J’écoute encore les merles chanter dans la cour comme en ce moment et ça me donne plutôt envie de pleurer tellement ça rappelle des souvenirs… En fait tout me déchire le coeur en ce moment.
Surtout la gentillesse et les tendresse qui sont les choses les plus grandes que Dieu ait inventées ! Il m’a abandonné mais il a créé tant de beautés !

Arrogance (Roland Barthes)

La société s’enfonce dans une sorte de forme mineure de l’arrogance, de l’assurance du langage – je dirais de l’absence de timidité (il y a une récession de la timidité. De moins en moins de trac).
Une forme élémentaire de l’arrogance est l’exploitation des évidences : on déclare évident ce dont on veut le triomphe.

Et vous Monsieur, quel est votre corps d’origine ?

courbet-origine-monde.jpg

Un de mes plus vieux amis (René B.) a travaillé très longtemps dans des cabinets ministériels avec des gens de la haute Fonction publique qui se glorifient toujours d’appartenir à des “grands corps” (Inspection des finances, Cour des comptes, Conseil d’Etat, Mines, Ponts et Chaussées etc). Depuis des décennies, tous ces corps se bouffent le nez et ont littéralement gangrené la France en polluant la décision politique mais ils continuent inlassablement de se vanter en se drapent orgueilleusement dans la gloire de leur “Corps”…

Un jour, à un cocktail lors d’une réunion à l’ONU où il le voyait discuter avec le Directeur exécutif, un ambassadeur s’approche de mon ami et, le toisant du regard, lui demande :

“Mais Monsieur, quel est donc votre corps d’origine ?”…

Et mon copain de lui répondre :

“Mon corps d’origine Monsieur l’Ambassadeur ? Connaissez-vous L’origine du monde de Courbet ?

Et pan sur le museau ! Bravo René !

%d bloggers like this: