Courte averse de printemps…

Cet après-midi rue de Babylone, fine petite pluie de printemps… Dans la vitrine du fleuriste, une assiette avec des poissons rouges peints. Tellement bien peints que je crois bien les avoir vus bouger. Et j’ai pensé à ce haïku de Masaoka Shiki:

L’averse d’été
tambourine
sur la tête des carpes !

Autre giboulée de mars

%d bloggers like this: