Comment imaginer la détresse d’Adam et Ève au premier hiver de la Génèse ?

AdamEve_FirstWinter_Bosch
.
Nous on le sait : nous sommes habitués à la succession des saisons : printemps, été, automne, hiver… Et puis on connait Vivaldi. Mais il faut essayer d’imaginer la terreur d’Adam et Ève lorsqu’ils ont vu arriver leur premier hiver, le premier hiver de la Genèse, le tout premier hiver de l’humanitéContinue reading

Posted in Confettis

Tags: , ,

Permalink

Encore une belle rencontre au Luco :-)

ClaudiodiPalma_luco_01
.
Il s’appelle Claudio di Palma et j’ai passé un moment délicieux ce matin à le regarder déposer ses feuilles… Continue reading

La beauté de l’automne et des herbes sauvages qui ondulent doucement dans le vent …

AutomnGrass_A
.
L’hiver n’arrivera qu’au solstice de décembre et donc ça nous laisse encore de temps pour voir se déployer un magnifique automne doré et cuivré qui, vers décembre, se teintera d’argent et de blanc poudré. Mieux que d’autres peut-être, les japonais — ceux de la période Edo (1615–1868) pour ces panneaux — ont su évoquer la beauté des choses simples et des saisons. En fait j’aime cette civilisation qui a su s’intéresser à des roseaux fragiles qui ondulent dans le vent, Continue reading

La mise en cage des feuilles du Luco (suite)

rateau_feuilles_cage_0
.
J’avais dit, la semaine dernière, que je documenterais la mise en cage des feuilles et que j’irais les visiter au parloir grillagé de leur prison. Ce matin, en allant au Val-de-Grâce, j’ai pu voir à la fois les instruments de déportation et l’itinéraire de la mise en cage. Continue reading

Chic c’est l’automne, le froid arrive, les quenelles reviennent :-)

quenelles_A
.
Vous je ne sais pas, mais moi j’adore les quenelles. Et, face au Marché Saint-Germain, il y a une toute petite boutique de la maison Giraudet qui ne vend que ça : quenelles aux écrevisses, quenelles de volaille, quenelles de brochet, quenelles aux morilles etc. Et aussi plein de soupes : soupes de châtaignes, aux lentilles du Puy, aux carottes coco coriandre, potiron marron, soupe tibétaine etc.. Leur site web est totalement nul et dissuasif donc je ne vous le donne pas, mais ils sont juste au pied de Saint-Sulpice au 16 rue Mabillon. L’automne et le froid qui arrivent, c’est tout de même formidable non ? Continue reading

Les feuilles du Luco ne sont pas folles. Elle se doutent bien qu’on va les mettre en cage !

cages_feuilles_C
.
Si j’étais une feuille du Luco en ce moment, je n’en mènerais pas large. Elles ne sont pas bêtes et voient bien qu’on s’apprête à les mettre en cage… Les prisons sont prêtes. J’irai les visiter au parloir grillagé de leur prison. Continue reading

Je veux et j’exige le retour des saisons de mon enfance !

saisons

.
Je ne supporte pas les trucs dilués, mous, flasques, amorphes ; les purées, les mélasses sans forme. Et donc je ne supporte plus les saisons qu’on nous sert ces derniers temps, en tout cas à Paris.

J’aime les choses nettes, franches et structurées. Et donc je veux qu’on me redonne des printemps radieux, étincelants, frais et roses menant progressivement à des étés dorés comme des blés accablés de soleil, des automnes cuivrés et frisquets précédant des hivers en noir & blanc, couverts de neige, sentant bon les feux de bois et avec de grands ciels gris où volent des corneilles noires … Bon — en gros évidemment — car il faudrait encore ajouter tout ce qui va avec et que je n’ai pas la place de décrire ici : les sons, les impressions, les parfums, les saveurs, les couleurs… spécifiques à chaque saison.

Au lieu de ça, ce qu’on expérimente en ce moment, c’est juste un dégueulis de rien du tout, un mélange qui ne veux rien dire, une sorte de brandade sans forme, du grand n’importe quoi, un peu comme la construction européenne ou la politique gouvernementale. Je ne veux pas de “saisons neutres”, je veux des saisons marquées, avec des frontières nettes qu’on ne franchisse pas sans s’en rendre compte, genre “saisons de tous les pays unissez vous”. Je ne veux pas de “saisons sans frontières”, bariolées genre “enrichissons-nous de nos différences”. Pas de saisons moyennes, banalisées, fatiguées, épuisées comme en ce moment. Non, je veux de vraies saisons : des saisons fortes, violentes, sûres d’elles-mêmes, chacune défendant sa spécificité, au besoin l’arme au pied ;-) Je veux des saisons véritables, pas déliquescentes et avachies autour du “plus petit commun dénominateur”… Marre de la bouillie, marre de la purée, marre des brandades ! Je veux juste qu’on me rende les saisons marquées de mon enfance : ardentes, impétueuses, magnifiques… Eh oui, je suis un grand nostalgique. Et alors c’est gênant ?

Peut-être Dieu en a marre de faire touner les saisons ?
Toutes les saisons sont belles.
Un homme pour toutes les saisons

“Toute l’année est jolie…”

japmask2

On se demandait tout à l’heure, avec Sabrina, quel était le mois de l’année que nous préférions… Et comme on les aimait tous – comme Sei Shônagon – je remets ici ce vieux post de 2003 pour qu’il nous rafraîchisse la mémoire…

Sei Shônagon était dame d’honneur, attachée à la princesse Sadako qui mourut en l’an 1000. Ses “Notes de chevet” ont été composées dans les premières années du XIe siècle japonais, au moment de la plus haute splendeur de la civilisation de Heian. Elle écrit :

“Parmi les époques, j’aime le premier mois, le troisième mois, les quatrième et cinquième mois, le septième mois, les huitième et neuvième mois, le douzième mois ; tous ont leur charme dans le cours des saisons. Toute l’année est jolie”.

Je n’ai pas un seul mot à ajouter à ce qu’a dit Sei Shônagon. Rien. Ou peut-être juste ceci : le deuxième, le sixième et le dizième mois !
.
Quelques haikus de saisons

Un arbre du Paradis


.
et le même en mai …
Continue reading

Buisson [plus] ardent (2)


.
Ce que devient le “buisson ardent” quand Dieu s’en est allé [de ma vie].
(Voir le buisson tel qu’il était le 30 octobre)
[en fait c’est un Sumac de Virginie]

Buisson ardent… (1)


.
(et le même buisson plus ardent le 5 novembre) Un arbre qui biblique ! Je comprends que Moïse se soit incliné devant lui ;-)
[en fait c’est un Sumac de Virginie]

Feuilles d’automne


ce qui m’étonne toujours c’est l’énergie que la Création déploie, avant l’hiver, pour faire passer les feuilles par toutes ces couleurs intermédiaires…

Oiseau d’automne


Quoted from: FLECK-TESSERACT, Joy to the World!

Posted in sensible

Tags:

Permalink

Mains Feuilles

“C’est bien, il fait encore beau” !

corbeau.jpg
Tous les ans, quand il fait encore beau mais qu’il commence à faire froid et que le ciel devient gris, ma mère dit la même phrase et moi, chaque fois, je l’entends de travers. J’entends : “c’est bien, il fait en corbeau” et pof, je suis dans un tableau de Breughel. Oui, je sais c’est complètement idiot d’entendre corbeau quand on vous dit qu’il fait encore beau et vous devez vous dire que ce blog est totalement débile mais bon, il faut bien que je vous dise les choses essentielles qui arrivent dans ma vie, non ? Et ce corbeau qui revient tous les ans à l’époque de la Toussaint, c’est essentiel dans ma vie. Et donc c’est sur ce blog. Bon, allez, pour que vous ne soyez pas trop déçus, je vous donne aussi ce petit haïku de Bashô :

Le corbeau d’habitude je le hais

mais tout de même… ce matin


sur la neige… !

Quelques haikus
L’étonnante intelligence des corbeaux (conférence de Joshua Klein sur TED ; 10:06 min)
Ceci n’est pas un corbeau !

“Installations de Dieu” et feuilles d’automne

platanes2
.
Je commence à en avoir un peu marre du concept d’ installation que les artistes nous basculent sur la tête avec un jargon prétentieux pas possible. Si les platanes de l’avenue en bas de chez moi avaient été créés par un artiste et si cet artiste avait eu l’idée totalement contemporaine (donc forcément géniale) de faire une “installation” consistant à changer la couleur des feuilles tous les jours (à grand renfort de mise en scène vidéo évidemment), eh bien les gens s’extasieraient de voir les feuilles passer en quelques jours du vert tendre au vert foncé, puis à l’orangé, puis au jaune pâle … Ce serait carrément l’extase artistique. Ils feraient la queue en rang serrés devant les platanes comme au Grand Palais ou au Musée du Luxembourg pour voir cette extraordinaire installation écologique

Manque de pot l’artiste s’appelle Dieu, et l’installation en question s’appelle simplement l’automne… Pensez donc, une “saison” banale ! Même pas subventionnée par le Ministère de la Cultrue ! Donc vous plaisantez : ça n’intéresse personne. Un artiste contemporain qui aurait ajouté des grands ventilateurs pour faire s’envoler les feuilles aurait aussitôt provoqué l’extase des bobos de la rue de Valois ! Mais là, rien qu’un petit vent frais créé par Dieu alors vous pensez : méga banal. On ne va pas en faire toute une choucroute si ? Surtout “Dieu“, pouah ! C’est qu’on est une République laïque et obligatoire !

Allez, circulez, il n’y a strictement rien à voir. Ce n’est pas une installation, c’est l’automne qui arrive ! Et moi j’adore.

Fleuriste ? Mais on devrait dire Galerie d’Art !
Rendre à César ce qui appartient à César
Des rubans roses qui frissonnaient dans le vent du soir…
“Art citoyen” ?
Le Paradis est un état
Peut-être que le Bon Dieu…
L’infini dans la paume de la main
Que Dieu éteigne le soleil un moment

Merci l’arbre !

Arbre_1dec
. [post de 2003]
On est le 1er décembre et l’arbre de ma cour est encore absolument magnifique. Et je veux donc juste lui rendre un petit hommage. Il le mérite bien. Quand je me réveille, il est là, incroyablement lumineux et si je partais un peu plus tard le matin, je pourrais prendre une photo lorsqu’il est innondé de soleil. Mais déjà comme ça, dans le gris de la cour, il est vraiment somptueux (même si la photo ne rend pas bien ce que je vois quand je regarde par ma fenêtre). En fait, cet été, quand il était vert, il devait avoir les mêmes dimensions, mais depuis qu’il est jaune, il semble avoir gonflé : il prend carrément ses aises dans la cour. Merci l’arbre !


Quelques autres arbres…
Continue reading

Ecrire l’automne en braille !

En regardant tomber les feuilles, je pense à ce que voient les aveugles… Il faudrait que chaque feuille soit écrite en braille pour qu’ils puissent voir la beauté de ces magnifiques journées d’automne avec ces belles feuilles de toutes les couleurs. En tout cas, c’est clair, la Création est carrément magnifique et Dieu est grand (et un grand peintre). Les hommes auraient voulu inventer les saisons (à supposer qu’ils puissent imaginer un truc aussi beau), ils n’auraient jamais réussi à faire aussi bien. Gloria patri et filio et spiritui sancto, sicut erat in principio et nunc et semper et in saecula saeculorum. Amen !

Je vais apprendre le braille et aussi la langue des signes

Dieu est grand

Petit haïku d’automne…

chat_01.jpg

“Dans le champ près du portail,
Agaçant le chat
Tombent les feuilles mortes”

(Issa)

PS. Oui, je sais, c’est l’automne depuis le 23 septembre mais c’est seulement aujourd’hui – le vent est froid et les feuilles tombent – que j’ai envie de déposer ce petit haiku de saison.
Et comme on m’a dit qu’il fallait que mon blog ne soit pas trop débile, je vous signale qu’aujourd’hui, mercredi 22 octobre, le soleil s’est levé à 6h22 et qu’il s’est couché à 16h47. J’aime bien l’automne, c’est une belle saison, mais 16h47 c’est vraiment un truc qui me tue : on n’a carrément plus le temps de vivre !

6 minutes 15 secondes !

feuille2.jpg En voyant tomber une belle feuille jaune, je me suis dit: “tiens, la prochaine qui tombe, je fais une photo”. Et me voilà planté sous l’abre avec mon appareil… à attendre… qu’une feuille… veuille bien ….. …..
La précédente s’était détachée là, sous mes yeux, donc une autre feuille allait bien finir par tomber ; c’est l’automne, non ? Eh bien croyez le ou non, j’ai du attendre 6 minutes 15 secondes (en fait beaucoup plus car j’en ai raté plusieurs avant d’attraper celle-là). L’automne est une saison magnifique.

Le Dalaï Lama est à Paris pour huit jours d’enseignements. L’automne cette année est donc vraiment une saison magnifique

Tout est devenu trop compliqué !

poussette.jpg

C’est trop compliqué. La vie, tout… Tout est devenu beaucoup trop compliqué. Je trouve que c’était beaucoup mieux avant. Quand je dis ça à mes amis, ils me demandent : “avant quoi ?” et là je ne sais plus très bien quoi répondre parce que je crois que je remonte assez haut dans le temps et que si je leur disais la date exacte ils prendraient peut-être peur. Heureusement l’automne arrive : c’est l’époque des marrons par terre, des belles feuilles qui tombent, des rudbeckias jaunes, des noix fraîches avec du bon pain et du vin, des omelettes aux champignons et des feux dans la cheminée… L’automne est ma deuxième saison favorite !

Tous les mois sont beaux

Nils_Phil3
.
Bon, je m’envole jusqu’au 17 septembre… histoire d’aller voir voler les mouettes. Je vous le dis uniquement parce qu’il n’y aura pas de mise à jour du site jusqu’au 18 septembre. Je préférerais aller survoler le Hokkaido sur le dos d’une oie cendrée mais mon oie me dépose seulement en Bretagne. Ce n’est sans doute pas la meilleure saison pour partir mais d’abord je pars pour reposer mes yeux (mes nouvelles lunettes me donnent la migraine) et ensuite comme il n’y a plus de saisons, autant partir à la fin de l’été. Et d’ailleurs tous les mois sont beaux non ? Tiens puisque vous êtes là et que je ne pourrai pas actualiser le site, lisez, ci-dessous, ce qu’écrivait Sei Shônagon sur les saisons. Je pense comme elle.

Sei Shônagon était dame d’honneur, attachée à la princesse Sadako qui mourut en l’an 1000. Ses “Notes de chevet” ont été composées dans les premières années du XIe siècle japonais, au moment de la plus haute splendeur de la civilisation de Heian. Elle écrit :

“Parmi les époques, j’aime le premier mois, le troisième mois, les quatrième et cinquième mois, le septième mois, les huitième et neuvième mois, le douzième mois ; tous ont leur charme dans le cours des saisons. Toute l’année est jolie”.

Voilà, Sei Shônagon a dit ce que je pense et je n’ai pas un mot à ajouter. Rien. Ou peut-être juste ceci : le deuxième mois, le sixième et le dizième mois !

“toute l’année est jolie…”

japmask2

On se demandait tout à l’heure, avec Sabrina, quel était le mois que nous préférions… Et on les aimait tous, comme Sei Shônagon. Donc je remets ici ce vieux post de 2003 pour qu’il nous rafraîchisse la mémoire sur l’incroyable beauté des saisons …

Sei Shônagon était dame d’honneur, attachée à la princesse Sadako qui mourut en l’an 1000. Ses “Notes de chevet” ont été composées dans les premières années du XIe siècle japonais, au moment de la plus haute splendeur de la civilisation de Heian. Elle écrit :

“Parmi les époques, j’aime le premier mois, le troisième mois, les quatrième et cinquième mois, le septième mois, les huitième et neuvième mois, le douzième mois ; tous ont leur charme dans le cours des saisons. Toute l’année est jolie”.

Je n’ai pas un seul mot à ajouter à ce qu’a dit Sei Shônagon. Rien. Ou peut-être juste ceci : le deuxième, le sixième et le dizième mois !

Hashtage #neige
En fait j’adore l’hiver !
Ecrire l’automne en braille

%d bloggers like this: