Une ligne décochée sur le mur et qui claque sur la pierre dans un petit poudroiement bleu…

bleue_ligne_A_

.
Parfois, dans l’agitation dérisoire de la vie, on oublie complètement une impression ancienne qui, tout à coup, après des années d’oubli, remonte brusquement à la surface de la mémoire avec une présence stupéfiante. Comme si une petite boite du cerveau s’était ouverte pour laisser s’échapper un souvenir qui étonne par sa fraîcheur et son frétillement … Continue reading

Je viens d’apprendre que Dieu était à court de pigment à base de potassium de cobalt…

bleu_smalt_A
.
Septembre est bien engagé, et il y a peu de chances qu’on retrouve les beaux ciels bleus de cet été. Mais il y a une explication qui est liée au fait que Dieu serait à court d’un pigment bleu appelé smalt. J’ignorais totalement ce qu’était le smalt, mais c’est un mélange de poudre de cobalt qu’on fond à 1150° C pour obtenir une masse de verre d’un noir bleuâtre profond, qui est finalement broyée en une fine poudre, et c’est ce bleu que Dieu utilise pour ses ciels. Mais là, pas de bol, il n’a pas été livré et c’est pour ça que les ciels de septembre laissent à désirer… Continue reading

Dieu a bien choisi sa gamme Pantone


Je ne devrais même pas le mentionner tellement c’est bête. Mais en me promenant hier soir, je me suis dit que Dieu® avait bien fait les choses et surtout très bien choisi sa gamme Pantone©. Faire le ciel vert et l’herbe bleue n’aurait pas été particulièrement beau. Donc tout est bien comme c’est. Comme il est dit aux premiers jours de la Genèse : “Il y eut un soir, puis il eut un matin… Et Dieu vit que c’était bon”. Je le trouve aussi !

Rendre à César ce qui appartient à César !
Même les flamands roses sont mieux roses

Une fraîcheur comme de neige très haut dans le ciel…

ciel.jpg
Je suis en train de lire ce poème de Philippe Jaccottet…

Tout à la fin de l’hiver
il y a ceci encore de fidèle
autant que les premières fleurs :

une fraîcheur comme de neige très haut dans le ciel,
une espèce de bannière
(la seule sous laquelle on accepterait de s’enrôler),

une espèce de fraîche étoffe qui se déplierait
au plus haut, comment dire ?
indubitable ! bien qu’invisible dans le bleu du ciel,
aussi sûre que chose au monde que l’on touche.

Je ne sais pas, je ne sais pas quoi dire
sinon que cela semble, un soir, se déplier très haut,

Continue reading

Noir et blanc (suite)

Ce n’est pas important, mais c’est la première fois que j’en prends conscience. J’ai toujours vu Camille Claudel sur des photos en noir et blanc. Et je viens d’apprendre que Camille avait des yeux bleu marine (dont son frère Paul disait qu’ils étaient “couleur de raisins mûrs”). Bleus marine donc, je n’y avais même pas pensé ! je suis prisonnier des photos en noir et blanc. Et peut- être aussi prisonnier de bien d’autres choses.
—-
camille.jpg

%d bloggers like this: