Je viens de comprendre pourquoi la France allait mal !

Hollande_course_1
.
C’est en écoutant Yves Mabin Chennevière, sur France-Culture, que j’ai compris cet après-midi pourquoi nos politiciens Français avaient le cerveau atrophié ! L’écrivain-ancien diplomate du Quai d’Orsay racontait que ses jambes – et donc sa marche – avaient été sévèrement entravées à la suite d’une lourde opération à coeur ouvert et qu’il réalisait combien il est impossible de penser sans marcher.

Depuis l’Antiquité on le savait, Nietzsche nous l’avait confirmé (« les seules pensées valables viennent en marchant »), tous les médecins vous répètent inlassablement que la marche est essentielle au bon fonctionnement de l’activité cérébrale. Mais bon, jusqu’à cet après-midi, je n’avais pas fait le rapprochement avec nos politiciens… Continue reading

L’IRM cervicale a fait d’immenses progrès

[Ce post est un vieux post de 2007 mais comme je parlais de cet ANGE hier à Sabrina, je le remonte ici juste pour lui montrer la photo. Mais ça date d’il y a six ans : mon cerveau est pire aujourd’hui :-]
.
L’imagerie par résonance magnétique (IRM) a fait d’immense progrès au cours des dernières années. Grâce à une résolution spatiale et temporelle extraordinaire, elle révèle maintenant les moindres détails du fonctionnement du cerveau. La vue du mien est édifiante de précision (voir photo ci-dessous). Pratiquement plus de zones activées, plus de mouvement, des gravats… Heureusement il y a un ange là-haut … Peut-être va-t-il finir par faire quelque chose ?

dresden1945_2.jpg
Mon cerveau en 2008 après Alzheimer ou Dresde après les bombardements de février 1945 : c’est pareil !

L’ange de l’histoire de Klee
Liste des villes à protéger
Les journées avec Alzheimer
.
D’autres anges…
J’aime bien ces anges…
j’aime tellement cette Annonciation…
L’ange voleur d’étoiles,
Sûrement j’exagère
Wer wenn ich schreiee
L’ange des ruines de Dresden…
J’aimerais bien que Dieu m’accorde 3 secondes !
Pourquoi Fra Angélico a t-il peint ce trou ?
Des ailes (d’ange?) pour planer au-dessus de la mort …

Comment c’est à l’intérieur de ma tête ?

vinci_onion_1
.
Les gens me plombent tellement la tête que je me demande parfois comment c’est exactement à l’intérieur… En tombant sur cette planche de Léonard de Vinci, je me demande bien à quoi il pouvait penser en dessinant ça. Très bizarre, non ? Bon, il y a de l’air mais j’espère que la mienne est tout de même un peu plus structurée ;-)
.
image en entier ci-dessous
Continue reading

Si mon cerveau était bien rangé…

Si mon cerveau était bien rangé comme ça, tout serait plus facile
.

vu sur Salon.com

Mon cerveau fait comme les marrons dans le feu en hiver : paf !
Le cerveau des militaires
Une journée dans mon cerveau…

Posted in sensible

Tags:

Permalink

Une journée dans mon cerveau…


.
En regardant ça, [de Max Escher] je vois pourquoi je n’arrive pas à me débarrasser des trucs qui tournent dans mon cerveau. Tout est carrément imbriqué. Impossible de “détacher” les petits bouts du puzzle de la vie… Tout est imbriqué, mêlé, enchevêtré, amalgamé, emmêlé
(bonheurs attachée à la tristesse, tristesse attachée aux souvenirs, passé attaché au présent etc…) Epuisant…

Mon cerveau fait comme les marrons dans le feu en hiver : paf !
Le cerveau des militaires
Si mon cerveau était bien rangé…
Vies emberlificotées

Le cerveau des militaires

Ce qui est maladif chez les militaires, c’est que même les buis ils ne peuvent pas s’empêcher de les tailler en forme d’obus. Pathétique

.
autres petits bouts de cerveaux…
Mon cerveau fait comme les marrons dans le feu en hiver : paf !
Une journée dans mon cerveau…
Si mon cerveau était bien rangé…

“I have been very lucky that my disability has not been a serious handicap” (stephen Hawkins)

A force d’être continuellement aux côtés d’un cerveau qui disparait peu à peu à cause d’Alzheimer, j’oublie parfois sa puissance incroyable. Puissance dont beaucoup ne se doutent même plus, tellement ils sont habitués au train-train quotidien, banal mais réconfortant, d’un cerveau qu’ils n’utilisent guère qu’à 5 ou 6 % de ses fulgurantes possibilités. Et puis je tombe sur cette vidéo totalement étonnante.

hawkins2.jpg

10 minutes 12 secondes avec Stephen Hawkins… L’image n’est pas une image fixe mais une vraie vidéo comme le montre le mouvement à peine perceptible de ses seuls yeux. A 8:26 secondes lui est posée une question sur l’existence d’autres hommes dans la voie lactée. La réponse (qui mettra en réalité 7 minutes à être tapée) arrive à 8:43 secondes : zoom avant de la caméra sur le moniteur qu’utilise Hawkins pour nous parler : sa voix est celle de l’ordinateur, artificielle, métallique, émouvante… Regardez jusqu’au bout c’est totalement extraordinaire. Dieu est grand. L’homme aussi.

J’ai déjà souvent attiré l’attention sur les exceptionnelles conférences de TED

Le site de TED

Les 10 minutes de Stephen Hawkisn

————-
Stephen Hawkins à la fin de la vidéo : “I have been very lucky that my disability has not been a serious handicap; indeed it has probably given me more time than most people to persue their quest for knowledge. Thank you for listening”

La taille de mon univers…

Eudes est marrant. Il vient de passer une semaine à Montréal pour des conférences et me dit:

“j’espère que la vie va te permettre de voyager car il y a tant de notations intéressantes à faire, à partir de la rue, à New York, comme dans les autres villes nord-américaines, que ton blog exploserait…”.

Ben oui, mon cher Eudes, si je bougeais un peu plus, j’aurais sans doute des choses à raconter ; mais, avec maman et alzheimer, je ne peux pas m’éloigner et j’ai donc la laisse un peu trop courte ! Je fais du surplace et cela ne fait évidemment pas “exploser” un blog forcément de plus en plus indigent et de plus en plus nul. Mais que raconter de sa vie quand, précisément, il ne se passe plus rien et que c’est plutôt la tête qui explose ?

Mon univers a des dimensions extrêmement réduites en ce moment. Je le sais car, avant d’écrire ces lignes, je viens de le mesurer: c’est la distance qu’il y a entre mes deux tempes : 18 cm ! (en fait je n’ai pas calculé exactement, j’ai mis 18 cm au pif mais je crois que ce genre de trucs ça se calcule en cm3… Trop compliqué pour moi ces calculs).


Tout se rétrécit dans ma vie

Mon cerveau fait comme les marrons dans le feu en hiver : paf !

montre_alzh.jpg Pour tout le monde, le jour change à minuit. Mais pour Maman, avec alzheimer, c’est désormais entre 9h et 10h le matin. A neuf heures, on prend la boite de cachets du jeudi et, gloups, on avale tous les cachets du matin. Forcément, on est jeudi matin. Une heure après, à dix heures, on va chercher la boite du vendredi et, gloups, on avale aussi tous les cachets du vendredi matin. Forcément il est 10h: on est donc vendredi ! CQFD. Il y a aussi les patchs pour le coeur. Un petit truc qu’elle se colle depuis plusieurs années sur la poitrine. Eh bien maintenant elle va dans l’armoire à phramacie, elle prend un bout de sparadrap et elle le colle sur la poitrine. Forcément, ça a la même couleur, non ? La logique vole en éclats et mon cerveau fait comme les marrons dans le feu en hiver : paf ! Je crois que je suis en train de devenir fou.

——————
Décidément j’ai vraiment un problème avec le temps qui passe ! … et avec mon horloge biologique qui est détraquée ; et aussi avec le temps qui passe !
Et maintenant aussi avec le “temps-alzheimer” aussi : La montre-baromètre ;Une boite pour savoir quel jour on est

Autres bouts de cerveau…
Le cerveau des militaires
Une journée dans mon cerveau…
Si mon cerveau était bien rangé…

Tellement de trucs que je ne vois pas dans la vie …

lapin_canard.jpg

J’ai lu la semaine dernière dans La Recherche que le canard-lapin est une figure réversible qui offre deux interprétations. La première stockée dans l’hémisphère droit du cerveau, et la seconde dans l’hémisphère gauche. Grâce à un “interrupteur” entre les deux hémisphères, parait qu’elles sont alternativement perçues consciemment… Bon, vous je ne sais pas mais moi c’est un lapin que je vois immédiatement ; qui détale vers la droite avec ses oreilles dans le vent à gauche. Le canard avec son bec à gauche faut vraiment que je fasse un effort pour le voir. Mais y a tellement d’autres trucs que je ne vois pas dans la vie quotidienne, qu’il ne faut peut-être pas que je m’en fasse trop ? D’ailleurs depuis dix minutes que je regarde cette image, l’interrupteur de mon cerveau a déjà du disjoncter : canard-lapin-canard-lapin-canard lapin-canard lapin-BOUM ! kaput l’interrupteur !

lapinmola.gif

Peut-être que, dans le choix “canard versus lapin”, je suis influencé par ce “Mola du grand lapin qui a mangé le petit” (37×50 cm, 1989). Les molas ce sont des tissus rectangulaires que les indiennes Kuna composent au Panama pour s’en faire des corsages et qui revêtent des significations symboliques. A droite on voit très bien le petit lapin dans un plus gros lapin, non ? Si vous ne le voyez pas, faut rapporter l’interrupteur de votre cerveau à réparer

Et si vous voyez un poisson, ce n’est pas grave : le Mola s’appelle aussi “Mola du grand poisson qui a mangé le petit” !

lapinmola2.gif

%d bloggers like this: