Me suis encore bourré de chocolat tout le week-end…

toblerone
.
De chocolat et d’asperges, mais surtout de chocolat… Des petits carrés de Toblerone noir auquels les Suisses ont eu la belle idée de donner la forme triangulaire de leur cher Cervin. Je trouve qu’un peuple qui est capable de ça est tout simplement parfait :-) En tout cas ça a belle manière comme on dit à Genève…

Je dois avoir l’âme Suisse…

Je bois trop de café. Mais alors carrément trop

cafe_05
.
Je bois beaucoup trop de café. Carrément trop. Café ++ comme ils disent en informatique. Et il me faut des doses tellement fortes que je les prends presque en intraveineuse… Sinon c’est simple, je tombe.

Dans son Dictionnaire de 1853, l’Abbé Migne parle de trois anglais condamnés à être pendus et qui obtinrent une sorte de grâce à condition que l’un ne vive que de thé, l’autre que de café et le troisième que de chocolat.

L’homme qui ne se nourrissait que de chocolat mourrut au bout de 8 mois ; il était en état de complète décomposition, il était mangé par les vers et ses membres tombaient les uns après les autres. Le condamné au café (bon ça c’est moi) ne dépassa pas 2 ans : il était défiguré, comme si le feu avait calciné tout son intérieur (beurk). Enfin celui qui ne se nourrissait que de thé put aller jusqu’à la troisième année : il était si maigre et son corps si diaphane qu’en plaçant une chandelle derrière lui on pouvait voir “tout l’intérieur”.

Bon c’est terrible d’aller lire des trucs comme ça à la BN. Demain j’achète des albums du Père Castor ou des Beatrix Potter. C’est trop bête l’érudition; ça vous fout la pétoche ! Mais comment faire autrement ? J’ai bien pensé à mettre des petites allumettes sous les paupières pour les tenir ouvertes, comme un store italien, mais c’est compliqué et elles tomberaient tout le temps.

Je vois d’ailleurs que j’ai ce problème depuis longtemps (déjà en 2004 !). Le cycle est toujours le même : pour tenir debout je prends du café, le café m’empêche de dormir donc je prends du café pour me réveiller et tenir debout…etc etc …

Les paroles sont comme des oeufs…

C’est clair, il faut absolument que je m’arrête de me bourrer de chocolats du matin au soir. Mais, pour pousser à la consommation, ils mettent dans les papillottes des petits textes qui sont parfois très beaux et même assez justes : avant hier je tapais un texte sur ce blog, l’oiseau s’est envolé et pof, une réponse m’est revenue d’un blogger dans l’océan indien. Les paroles ont donc bien des ailes : elles sont comme les oiseaux de l’avenue sous mes fenêtres : ils se posent, font plier légèrement la branche et s’envolent à nouveau. Et ça fait “ding” dans ma messagerie (pas les oiseaux mais les commentaires sur mon blog). C’est marrant la technologie. Le problème avec les papillottes c’est que ça donne envie de continuer à manger lire

Autre papillotte

Une petite suisse de poche

suisse_boite2.jpg

Une amie de Genève m’a envoyé une grande boite de chocolats dont le couvercle est une magnifique carte en relief de la suisse. Tout y est : les montagnes enneigées, les lacs, les petits villages, ça sent bon l’herbe coupée, les foins, les vaches dans les alpages…. ah enfin j’entends les cloches dans le soleil ! Je suis bien content : cet été à Paris je vais pouvoir faire plein de ballades en suisse. Quand je veux : hop je sort ma boite, et je marche sur les chemins…. Magnifique cette petite suisse de poche. Petit bohneur portatif. Merci Christine !

%d bloggers like this: