L’émerveillement, pas seulement un court passage entre ignorance et connaissance…

arbre_luco_nom
.
Avant-hier au Luco, je m’émerveillais devant cet arbre que je connais par cœur (j’ai du le voir mille fois) et dont je me demandais le nom (pour la millième fois également). Pour mettre un terme à mon ignorance et atteindre enfin la connaissance, je m’approche du tronc (j’ai déjà du le faire mille fois) et lis l’étiquette : “Pterocarya fraxinifolia… ” . Aille, je ne le retiendrai jamais. Et v’lan, la porte de la connaissance se referme aussitôt et je repars avec mon émerveillement intact. Et c’est comme ça pour tout et tout le temps. Et le pire est que je sais que, demain, je retournerai lire l’étiquette :-)

Dans le livre d’Ali Benmakhlouf, Droit de savoir et désir de connaître, il y a ce texte que j’ai entendu sur France-Culture lu par Colette Fellous (je coupe un peu mais c’est au chapitre 4)
Continue reading

%d bloggers like this: