Une belle idée de gamme Pantone…

pantone_14
.
J’en avais déjà parlé à l’époque mais j’y ai repensé hier et donc je vous remets les images ici tellement je les trouve belles et l’idée intelligente…
Continue reading

Une gamme pour classer la couleur des vagues du Lac Léman…

gammeForel_Leman
.
J’aime la Suisse … Donc j’aime évidemment le Lac Léman au bord duquel on m’emmenait faire des séjours quand j’étais petit. Et le week-end dernier, j’ai découvert qu’un savant vaudois nommé Forel avait établi une gamme de couleur pour classer les teintes des lacs… J’aime beaucoup cette idée et les gens qui classent les couleurs, les nuages ou, comme Descartes, les flocons de neige. C’est vrai, il y a des choses plus importantes mais bon… Continue reading

Je dois souffrir du grave syndrome des plumes d’oies …

Nils_Phil3
.
C’est un syndrome bizarre : d’abord une envie de dormir permanente qui me terrasse partout et tout le temps, même quand je me ballade au Luco comme aujourd’hui par un temps d’hiver (désolé Odile) … Ensuite le besoin répétitif et bizarre d’être accroché au cou d’une oie (ça je sais d’où ça vient : c’est un vieux souvenir d’enfance des merveilleux voyages de Nils Holgersson de Selma Lagerlöf). Enfin l’envie d’être carrément une oie cendrée pour pouvoir survoler le Hokkaïdo en plein hiver, le cou tendu en avant, volant les yeux mis clos à travers de gros flocons épais comme une neige meringuée…

Ce rêve est rémanent et on m’a déjà prévenu à l’époque : “Warning ! Transformation imminente en dindon ? ou aspiration au cocooning !. Pas faux (toujours ce vieux besoin de tendresse), sauf que je ne veux pas être dindon mais oie cendrée ! Très certainement à cause de la blancheur de leurs plumes qui me rappelle la couleur du glacage au kirsch des Basler Läkerli dont je m’empifrais à Noël quand j’était petit…

A propos de la couleur des oies, je me rappelle que Claude Hagège disait quelque part
Continue reading

Roue des couleurs…

pantone_goethe
.
Je sais que la roue de gauche est une aquarelle de Goethe peinte en 1809 (Musée Goethe de Frankfort). J’ai vu celle de droite sur tumblr mais ne retrouve pas où, donc que son auteur m’excuse, je ne peux pas mettre le ©. Mais il a une belle imagination créatrice.

Buisson ardent… (1)


.
(et le même buisson plus ardent le 5 novembre) Un arbre qui biblique ! Je comprends que Moïse se soit incliné devant lui ;-)
[en fait c’est un Sumac de Virginie]

Feuilles d’automne


ce qui m’étonne toujours c’est l’énergie que la Création déploie, avant l’hiver, pour faire passer les feuilles par toutes ces couleurs intermédiaires…

Dieu a bien choisi sa gamme Pantone


Je ne devrais même pas le mentionner tellement c’est bête. Mais en me promenant hier soir, je me suis dit que Dieu® avait bien fait les choses et surtout très bien choisi sa gamme Pantone©. Faire le ciel vert et l’herbe bleue n’aurait pas été particulièrement beau. Donc tout est bien comme c’est. Comme il est dit aux premiers jours de la Genèse : “Il y eut un soir, puis il eut un matin… Et Dieu vit que c’était bon”. Je le trouve aussi !

Rendre à César ce qui appartient à César !
Même les flamands roses sont mieux roses

La Libération en couleurs

deGaulle02
.
Il y a quelques jours, ils ont passé à la télé un documentaire de l’époque de la Libération avec des films tournés en couleurs. Stupéfiant de voir le nazisme autrement qu’en noir et blanc ! Je peux vous dire que c’est pire en couleurs parce qu’on voit que c’est pas de l’histoire ancienne, du temps où tout était noir et blanc. Enfin, ce que je veux dire c’est que ce n’est pas un truc qui ne risque plus de se reproduire aujourd’hui. En noir et blanc on se dit : c’était eux. En couleurs, on se dit : ça pourrait être nous ! La rue de Rivoli en couleurs, les champs-Elysées en couleurs et les nazis en couleurs…. Hier n’est pas avant aujourd’hui. Hier c’est aujourd’hui. Bon, j’suis pas très clair ce matin mais tant pis.

Quoi qu’il en soit, je retrouve ce montage que j’avais fait à l’époque pour des amis d’Allemagne de l’Est – qu’on appelait à l’époque RDA ou DDR. J’étais allé faire un pélerinage dans toutes les villes où avait vécu Jean-Sebastien Bach. Et je voulais les associer à un grand moment de Libération ! Donc il y a André à gauche, moi, sa femme Kathrin et le consevateur de la bibliothèque de Dresden… Memories are made of this. Nostalgie ! Je n’avais pas photoshop à l’époque et donc c’est fait à la paire de ciseaux. Aujourd’hui je ferais sans doute mieux, enfin j’espère.

Le voile de la cataracte

mask2
.
Depuis des mois, une petite brume grise tombait sur mes yeux. Comme un voile cachant progressivement la vue et donc le monde. En quatre ou cinq mois tout s’est brusqument assombri. A Venise, où j’étais en mai, c’était comme si Canaletto avait pris les pinceaux de Monet : les traits étaient moins nets et tout devenait un peu brouillé. Et je ne suis pas certains d’avoir bien reconnu toutes mes Madones de Bellini auxquelles j’étais venu rendre visite. Mais bon, ça y est, je me suis fait opérer par le professeur THX à Rothschild. Qu’il soit béni pour sa dextérité et son humour ! Et de permettre ce nouveau regard sur le monde. L’oeil droit est désormais d’une luminosité étonnante, tout est incroyablement propre, les rues, les trottoirs, les murs. Comme si tout avait été lavé et ravalé pendant la nuit. Sorte de loi Malraux pour les yeux. Même le frigidaire est désormais vraiment blanc. Plus besoin de femme de ménage : tout est propre ! Le plafond aussi. Stupéfiant. Mais bon, il y a encore l’autre oeil à faire. Et ensuite on verra. Il parait que le ciel aussi sera plus bleu. Pour l’instant la gamme pantone est un peu bousculée : le ciel est un peu trop mauve à mon goût et les murs un peu trop blancs. Mais les merles sont restés noirs et ils chantent toujours aussi bien le soir sur la pelouse. Verte ?

(Masque Makonde, Tanzanie, bois, patine ocre rouge, rehauts de pigments noirs).

%d bloggers like this: