Attention : portrait-robot du prochain Président de la République !

didiermigaud_d

.
Les Français sont tout de même bizarres : ils attendent tout de “l’État-Providence” et des “hommes Providentiels” ! Mais l’État-Providence a totalement échoué — et pourtant ils en redemandent. Les “Hommes-Providentiels ont eux-aussi totalement échoué — et pourtant ils n’espèrent que le retour de ceux qui les ont plantés (Fillon, Sarkozy ou les autres)… Allez comprendre !

Continue reading

Le courage de soulever 600 gr de vérité

Un article de la revue Tendido de mai 1999 qui publiait entretien avec José Manuel Carril intitulé “mort d’une époque”…
Il disait qu’Il y a quelque chose qui lui fait beaucoup de peine, c’est de voir les toreros d’aujourd’hui réaliser les faenas de muleta avec l’épée factice l’épée de bois. Il se demande si les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas capables de manier l’épée d’acier, ou est-ce qu’ils se présentent tous blessés. L’une des quatre épées qu’il ait conservées, celle dont il se servait habituellement, il l’a offerte au musée taurin de la Maestranza, elle pesait 600 grammes, fourreau compris. Il dit qu’un million de billets neufs pèse un kilo. Et qu’il y a beaucoup de toreros qui encaissent plusieurs « kilos » par tarde qui ne peuvent pas soulever 600 grammes d’acier et ont recours à l’épée factice. Notre époque n’a même pas le courage de soulever 600 grammes de vérité, il n’y a plus de conscience …

(mail de Pascale Callac)

Il y a tout de même des gens extraordinaires !


Il y a tout de même sur terre des gens extraordinaires : comme Oscar Pistorius, le sprinter sud-africain, amputé des deux jambes, qui a récemment gagné le droit de concourir pour le 400m, à Pékin en août prochain, avec les autres athlètes valides. Bravo !
AFP

Vidéo ici

Merci Eudes de m’avoir fait penser à lui rendre hommage.

Le poids de ce qu’on porte

Alzheimer est une maladie terriblement dure à porter. Mais à l’époque j’avais vu sur KTO une mère qui allait à Lourdes avec ses trois enfants tétraplégiques ! Elle était radieuse et ça m’a donné un peu honte de me plaindre de ce que je portais. Donc je continue à porter en essayant – bien que ce soit de jour en jour un peu plus impossible à porter – de me plaindre le moins possible puisqu’il y en a d’autres qui portent encore plus lourd et qui arrivent à rester radieux !

Switchie s’arrête vraiment (post scriptum)

banc_mom_me.jpg

Switchie s’arrête vraiment mais je ne voulais pas finir sur l’image de l’entrée précédente. Donc j’ajoute encore ce petit post-scriptum. Il y a un an, j’étais tombé sur le témoignage d’une personne qui évoquait son pélerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. Enumérant ses souffrances sur le chemin – celle de ses pieds et celle du maudit sac qui lui sciait les épaules – elle disait : “Je ne demandais jamais à Dieu de soulager mon sac ! mais de me donner le courage de le porter.” Souvent, dans la vie, on demande de réduire le poids que l’on doit porter ; elle, demandait à Dieu davantage de forces pour le porter. C’est différent et beau et cela m’avait frappé. Aujourd’hui, je m’en souviens et c’est ce que je demande aussi à Dieu : me donner la force de porter ce que je porte !

%d bloggers like this: