Un extraordinaire condensé d’harmonisation des contraires

Encore un texte que je copie-colle directement (tiré du bouquin de Cyrille J.-D. Javary) :

“La chauve-souris est un petit animal très mal considéré en Occident où il a plutôt une réputation proche de celle des vampires et autres fantômes nocturnes buveurs du sang des vivants.. Mais en Chine, son image est complètement différente. Non seulement la chauve-souris est fort appréciée mais on voit son image représentée partout comme motif décoratif, sur les cartes de voeux ou les images de bon augure dont on décore les maisons. Elle est au sens propre un porte-bonheur. Mais si c’est un talisman apporteur d’abondance c’est parce que c’est un extraordinaire condensé d’harmonisation des contraires et d’entrecroisement du Yin et du Yang, condition fondamentale de l’émergence de la vie et donc du bonheur. C’est en effet un mammifère qui vole comme les ovipares ; il vit la nuit et dort le jour, mieux même, lorsqu’il dort, ce n’est pas étendu horizontalement sur la terre mais pendu en l’air la tête en bas”.

Pour tout vous dire je n’ai jamais trop apprécié les chauves-souris, mais ce petit texte me les fait aimer un peu plus. Ce côté “condensé d’entrecroisement des contraires” me convient assez bien : moi aussi je marche sur la tête, dort debout, bat des ailes en pure perte à mon bureau et dans la vie, et émet des cris stridents (des ultra rayonnements de détresse) que personne d’autre n’entend que les anges qui ont bien d’autres choses à faire sur la courbure de la galaxie :-)

.
Des ailes pour planer au-dessus de la vie
Mes petites soeurs les hirondelles

*

Autres oiseaux…
Milosz ne parlait pas seulement aux oiseaux ; il leur chantait du Wagner !
Les oiseaux qui surgissent des phrases de Léonard
Les autruches sont des oiseaux politiquement très avancés
L’oiseau qui avait lu Cioran
Le canari de Milosz s’est envolé !

*

Chauve-souris attribuée à Albrecht Dürer (1471-1528). Aquarelle et encre noire sur papier, 13,2 x 20,3 cm Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, Besançon.

Les simples de Dürer
Des ailes de Dürer
Le magnifique lièvre de Dürer…
Les petits tonnelets de Dürer

*

Autres textes de Cyrille Javary :
cadeau de mariage
la boussole
la différence entre pluie et la neige

La différence entre la pluie et la neige…

ideogrammes
.
Oui, je sais, il fait un soleil magnifique aujourd’hui ; mais je poste tout de même ce petit texte car si je ne le fais pas, d’ici cet automne j’aurai complètement oublié.

A gauche, l’idéogramme chinois représentant la pluie : des gouttes (les quatre petites virgules) tombant de la voûte céleste (le “U” renversé traversé d’un “T” qui indique le mouvement vers le bas.

Comme la pluie, la neige tombe également du ciel. Mais à la différence de celle-ci, la neige a une particularité qui enchante les enfants : on peut prendre les flocons/gouttes avec les mains et en faire des boules de neige.

C’est la raison pour laquelle l’idéogramme neige (xué), s’écrit avec le signe de la pluie, simplement particularisée avec une des formes du signe de la main. C’est beau non ? En tout cas moi je trouve cela magnifique ! Je vois les enfants se lancer les boules de neige avec leurs moufles rouges, mais bon, j’ai beaucoup d’imagination :-).

Tous les textes que je poste ici sur les idéogrammes chinois sont tirés du livre passionnant de Cyrille J.-D. Javary, “100 mots pour comprendre les Chinois“, chez Albin Michel, 16 euros.

Je dois avoir une boussole chinoise dans le coeur
Cadeau de mariage occidental ou liasses de billets chinoises

Cadeau de mariage occidental ou liasses de billets chinoises ?


Je continue à lire Cyrille Javary où j’apprends vraiment plein de choses. Notamment sur la forme que prend, en Chine, la coutume universelle du cadeau de mariage. Et que je vous copie-colle ici pour vous en faire profiter. “On n’offre pas un cadeau choisi sur une liste de mariage mais on offre une importante somme d’argent. Et ce cadeau n’est pas transmis discrètement sous forme d’un chèque glissé dans une enveloppe, mais remis directement lors du banquet de noces. Cela se passe d’une manière tout à fait ouverte et conviviale : entrant dans la salle de banquet, les invités se présentent à une table derrière laquelle sont assises trois personnes à qui ils remettent leur cadeau en liasses de billets les plus neufs possible. Une première personne compte les billets, puis en annonce à haute voix le montant qui est soigneusement noté sur un véritable livre d’or par la deuxième personne pendant que la liasse est recomptée par la troisième, et l’on passe à l’invité suivant. Etonnant usage, impensable en Occident où domine plutôt l’habitude de traiter l’argent avec une discrétion qui peut aller jusqu’à l’hypocrisie.
Les Chinois s’étonnent de notre étonnement. Ils pensent qu’il n’y a rien à cacher quand on investit dans les générations futures et que c’est une bonne chose qu’un jeune couple puisse disposer d’une somme d’argent permettant de démarrer dans la vie”.

Cyrille J.-D. Javary, “100 mots pour comprendre les Chinois“, Albin Michel, 16 euros.

Pourquoi la boussole chinoise n’indique-t-elle pas le nord ?
La différence entre la pluie et la neige

Je dois avoir une boussole chinoise dans le coeur

Pourquoi la boussole chinoise indique-t-elle le sud et non pas le nord ? Je suis en train de lire le sinologue Cyrille J.-D. Javary et sa réponse que je vous copie-colle ici est évidemment que “les boussoles n’indiquent ni le nord ni le sud car leurs aiguilles ne font rien d’autre que se placer parallèlement au flux magnétique terrestre qui court d’un pôle à l’autre. Ce ne sont donc pas les lois de la physique qui décident de valoriser l’une ou l’autre direction, mais les choix de la culture. La civilisation européenne a choisi de privilégier le nord, sans doute à cause des premiers navigateurs à qui le repère de l’étoile Polaire était familier. Mais pour les Chinois, le nord est la direction à laquelle il est préférable de tourner le dos; le sud, en revanche celle vers laquelle il est souhaitable de se diriger et d’installer la grande porte de sa maison”.

Que fait-on quand on a perdu le nord comme moi ? On rêve évidemment de filer dans le sud au soleil pour y installer la grande porte de sa maison. Je dois avoir une boussole chinoise dans le coeur !

Filer dans le sud avec les cigognes
Au Nord de l’Avenir…

Au-dessus de l’image de Owain Kirby, les trois idéogrammes de la boussole (zhi nan zhen) signifient littéralement l’aiguille (zhen) indiquant (zhî) le sud (nan)

%d bloggers like this: