Deng Xiaoping et les puces des occidentaux

>puces.jpg Jean-François Deniau rapporte un entretien qu’il a eu avec Deng Xiaoping sur les défaut des Occidentaux : la dispersion et l’inconséquence. “Deng disait : ils veulent toujours attraper dix puces avec dix doigts et il mimait dans l’air, avec ses petites mains boudinées, un Occidental cherchant à attraper dix puces avec dix doigts”…

C’est marrant, à mon bureau ils essayent aussi d’attraper les puces de la même façon. Je vais leur demander combien ils en attrapent ! Et quand un nouveau arrive, pour le flatter, ils disent : “il a cent idées à la minute”.
Moi je pense que s’il en avait une bonne par siècle ce serait déjà bien !

%d bloggers like this: