Des gens habitaient là, qui devaient se regarder dans ce miroir…

miroir_dore

.
C’est bizarre la vie… Ce grand miroir doré devait certainement être au-dessus d’une belle cheminée dans un grand appartement de la rue Cassette… Il y avait sans doute un bouquet de fleurs devant ? des pivoines roses peut-être ou des iris bleus ? Des personnes élégantes devaient passer devant, se regarder, ajuster leur coiffure ou leur cravate ? Et puis ils sortaient dîner par de belles soirées d’août… Et là aujourd’hui le grand miroir doré est sur le trottoir… C’est bizarre la vie…

Une fenêtre où des gens habitaient
La chambre jaune

Des gens habitaient là …

gare_jaune
.
L’appartement jaune, gare d’Austerlitz…

La chambre jaune

maison_jaune
.
Il y a quelques temps, quelqu’un vivait dans cette pièce… il devait y avoir une table, un lit, des tableaux ? peut-être des jouets ou bien était-ce une salle de bain ? Combien d’histoires dans cette chambre jaune, suspendues pour quelques heures encore dans le grand nuage de poussière des démolisseurs : des jours, des nuits, des jeux, des larmes, des rencontres, des séparations, des rires… Un jour peut-être, la pièce dans lequelle je suis en ce moment sera suspendue en l’air au quatrième étage. Le type du bulldozer ne pourra pas savoir que j’y ai joué du luth, que des hirondelles jouaient dans la cour, que ma petite chienne jouait sur le tapis et que mes yeux me jouaient des tours et que la vie n’était pas un jeu d’enfant…

%d bloggers like this: