Le Tibet intérieur


Plus ça va et plus je pense que lorsque les journalistes parlent du Tibet, ils parlent d’un Tibet que les Chinois ont d’ores et déjà détruit. Et que les médias incultes finissent d’achever en le présentant sous sa version Pays des Neiges touristico-folklorique tout juste bonne pour les adeptes de clubs-Med spirituellement branchés et couleur-locale… Ce Tibet de pacotille dont rêvent les fabricants de disneyland planétaires et les organisateurs de villages olympiques avec retransmission en mondiovision n’est pas le vrai Tibet. Le Tibet magnifique, l’immense Tibet spirituel qui force l’admiration du monde entier, il ne faut évidemment pas commencer par lui donner les dimensions minuscules qu’il a sur la carte actuelle (où les Chinois ont déjà tout écrabouillé avec le rouleau compresseur de leur ignorance crasse et de leur bétise militaro-matérialiste. Le Tibet éternel est plus que jamais mental, INTERIEUR… Et ce Tibet là est IMMENSE, disséminé dans des millions de têtes dans le monde entier. Il s’est réfugié à Dharamsala avec le Dalaï-Lama ; il a été emporté dans les coeurs de centaines de lamas qui ont essaimé aux quatre coins du monde pour transmettre les enseignements de Guru Rinpoché. Il a été emporté dans le vent sur le souffle profond des grands maîtres (Dilgo Khyentsé Rinpoché, Kalou Rinpoché, Sogyal Rinpoché (pour ne parler que de ceux que j’ai lus ou rencontré). A l’époque de l’exil, ces grands méditants se sont envolés comme des abeilles pour porter au loin leur chargement de rouleaux sacrés et d’enseignements précieux. Il y a désormais des centres du dharma et des lamas tibétains respectés dans le monde entier. C’est là qu’est le vrai Tibet ; Continue reading

%d bloggers like this: