Ce week end je ne serai pas seul !

C’est marrant mais je n’y avais même pas pensé ! Et donc ce week end, plus de problème de solitude, je me fais une bonne partie d’échecs…

maltete_echecs.jpg
© René Maltete

Le résultat magnifique de tous les échecs !

koch.jpg

Pour me remonter le moral après une journée déprimante, j’écoute Sophie Koch, éblouissante de beauté et d’intelligence musicale… Alors qu’elle fait une carrière internationale reconnue à Londres, Vienne ou Berlin où elle incarne régulièrement des rôles de premier plan, elle est méconnue dans notre pauvre France qui sent le moisi et n’arrivera décidément jamais à reconnaitre les siens, sauf s’ils sont nuls et/ou font de l’audience dans des stupidités en prime time. Elle est marrante et avoue que c’est une série d’échecs qui l’ont conduite au chant. “Une hypokhâgne, une tentative ratée pour entrer à Sciences Po, un DEUG de communication, une tentative ratée pour intégrer les choeurs de la Sorbonne, un DEUG de musicologie, un passage par l’Ecole de l’Opéra mais un échec au concours, et je me retrouve au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe Jane Berbié. C’est elle qui m’a tout appris depuis et m’a donné la sécurité de la technique. Le résultat de tous ces échecs est stupéfiant de beauté et de pureté (Richard Strauss, Mozart, Rossini, Thomas…). Ce soir je déprimais. Elle m’a remonté le moral ! Merci

La vie est terriblement dangereuse en ce moment

chevalechec6.jpg Je vais me ballader au Luxembourg où j’aime bien regarder les joueurs d’échecs. Souvent j’essaye de me concentrer pour suivre les parties mais parfois il y a un détail qui me bloque. Par exemple, un cheval qui hénit tellement fort que je n’arrive carrément plus à me concentrer : je ne vois que les naseaux bouillonnants du canasson, je le sens trépigner, taper des sabots en hennissant de façon tout à fait déplacée sur un damier où il est plutôt bienséant de rester extrêmement silencieux et concentré. Dans ces cas là, c’est clair, je m’écarte. Pas envie de prendre une ruade ou un coup de sabot en pleine figure. C’est tout à fait le genre de trucs qui m’arrivent dans la vie : je me ballade tranquillement pour me détendre et paf, je tombe sur un canasson cinglé et menaçant. C’est marrant comme la vie devient dangereuse en ce moment. Peut-être j’ai trop de soucis.
.
D’autres petits chevaux…
Le cheval de Caligula
Le cheval à l’intérieur du bloc de marbre
Youpi, tout va mal !
Le cheval du Condottière
L’élégant petit cheval du Conservatoire des Arts et Métiers

%d bloggers like this: