Tomber dans un calendrier de l’Avent et y rester !

calendrieravent.jpg
.
Dans ma famille, depuis que je suis tout petit, pendant toute la période de l’Avent, on ouvrait tous les matins, une à une, les petites fenêtres des calendriers de noël, jusqu’au 24 décembre… La Chrétienté n’est plus à la mode et les calendriers d’aujourd’hui sont moches, avec des chocolats et autres fadaises commerciales. Mais, de mon temps, c’était des petites images merveilleuses de villages sous la neige, toutes plus jolies les unes que les autres. Toute ma vie je me suis dit qu’un jour j’ouvrirai une petite porte et que — hop— je passerais de l’autre côté, à l’intérieur du calendrier… Continue reading

La neige en javascript c’est triste !

neigejavascript21.gif

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais sur pratiquement tous les sites du monde ils font tomber des flocons de neige sur les pages web… Au début je trouvais ça plutôt cool et inventif ; mais comme ils en mettent partout et surtout qu’ils le font tous, je trouve que ça devient carrément nul. Quand j’étais petit, il neigait pendant des jours et des jours jusqu’à ce que tout soit recouvert de neige. On sortait les luges, on faisait des batailles de boules de neige, on construisait des bonhommes de neige avec des charbons pour faire les yeux et une carotte en guise de nez, quand on avançait dans la neige ça faisait “croutch, croutch”, on avait le nez tout rouge et on s’amusait comme des petits fous. La neige qui tombait du ciel c’était vraiment immense, carrément une expérience extatique. Maintenant il n’y a plus de neige mais ils nous fabriquent des plugins et des flocons en javascript ! [je voulais vous mettre le code ici pour que vous puissiez voir ce que c’est exactement que cette neige numérique mais mon éditeur html refuse car il pense que je veux faire tomber de la neige sur ce texte !]. Dieu doit se retourner dans ses nuages. Ma grand mère avait raison : où sont passées les neiges d’antan ?

Tout est devenu trop compliqué !

poussette.jpg

C’est trop compliqué. La vie, tout… Tout est devenu beaucoup trop compliqué. Je trouve que c’était beaucoup mieux avant. Quand je dis ça à mes amis, ils me demandent : “avant quoi ?” et là je ne sais plus très bien quoi répondre parce que je crois que je remonte assez haut dans le temps et que si je leur disais la date exacte ils prendraient peut-être peur. Heureusement l’automne arrive : c’est l’époque des marrons par terre, des belles feuilles qui tombent, des rudbeckias jaunes, des noix fraîches avec du bon pain et du vin, des omelettes aux champignons et des feux dans la cheminée… L’automne est ma deuxième saison favorite !

Tout se rétrécit de plus en plus dans ma vie

Quand j’étais petit, on habitait dans une très grande propriété qui était un vrai paradis. Il y avait des vieux arbres immenses, des hérissons, des montagnes de neige l’hiver, des fleurs partout – surtout une vieille glycine qui sentait si bon…
Et puis le temps a passé et j’ai vécu dans très un grand appartement – (pas parce que j’avais beaucoup d’argent mais parce que le propriétaire avait fait un truc illégal et que pendant six ans j’ai bénéficié d’un tarif genre “loi de 1948” avec un loyer dérisoire).
Et puis le temps a passé et j’ai eu un appartement beaucoup plus petit. Mais il y avait beaucoup de lumière et un arbre incroyable dans la cour. Années de bonheur avec switchie ma petite chienne.
Et puis quand Maman a eu alzheimer, j’ai habité dans son grand appartement mais un canapé dans le salon, juste quelques mètres carrés – le minimum vital, la taille de mon univers.
Et puis ensuite c’est mon champ de vision qui est devenu minuscule…
Et puis un de ces jours je finirai dans un cercueil… Donc, en fait, j’aurais tout fait à l’envers question espace vital : généralement les gens commencent petit et puis, la vie passant, ils s’installent dans des espaces de plus en plus grands. Moi, ça a été exactement l’inverse : j’ai commencé au Paradis, carrément. Et puis ça n’a cessé de se réduire. Comme mon champ de vision. Bizarre !

%d bloggers like this: