Comme un vieux poilu de la Guerre de 14, j’ai des “sensations fantômes” …

Poney_disparition_A

.
On raconte toujours que les poilus de Verdun — bien qu’ils aient été amputés d’une jambe ou d’un bras — continuaient à avoir l’impression que leur membre manquant était encore là, relié à leur corps, et qu’ils le ressentaient toujours de façon réelle et douloureuse… Continue reading

%d bloggers like this: