Mon cerveau doit être celui d’un enfant Islandais en décembre !

Islande
.
J’ai vraiment un problème avec le temps en ce moment, (et pas seulement le temps de la météo qui donne l’impression qu’on est en décembre). Je dois vivre mentalement en Islande tellement j’ai le sentiment que certains jours n’en finissent pas et durent carrément 22 heures comme en été en Islande ; et que d’autres passent à toute vitesse comme une journée de décembre à Reykjavik ! Mais il y a longtemps que mon horloge biologique est détraquée et donc je ne m’étonne plus de rien…

Mais du coup ça m’a fait repenser à une veille émission où Laure Adler interrogeait Audur Ava Olafsdottir sur son livre L’Embellie … Et elle disait deux choses que j’aime bien. D’abord que “pluie de novembre” avait un sens beaucoup plus poétique et mystérieux en Islandais car, alors qu’elle est banale en France, la pluie est à cette époque exeptionnelle en Islande. Et donc parler de “pluie de novembre” en Islandais ce serait comme, chez nous, parler de “la neige au mois de juin” … Bon je ne sais pas si vous suivez mais moi j’aime bien :-)

Ensuite elle évoquait évidemment la lumière en Islande où en hiver la nuit tombe très vite et où il ne fait jour que deux ou trois heures par jour. Donc Continue reading

%d bloggers like this: