Vide poche (Paradis, Luco…)

• Jardin où impression de devoir enlever ses chaussures avant de passer les grilles

Continue reading

Viendront des jours de ténèbres et de confusion…

lapinslicorne1.jpg

“Je sais, tout ne restera pas hymne en moi, comme ces derniers jours ;
viendront des jours de ténèbres et de confusion. Mais j’ai bien au fond de moi un petit jardin entouré de solennité où aucune angoisse ne peut avoir accès. Et si tu veux, nous étendrons chaque année les dimensions de ce jardin”.

Rainer Maria Rilke.

Zacharie Astruc que Degas appelait Zacharias Truc !

zacharie_astruc
.

Café au Luxembourg avec Benoit dans la petite cabane aux oiseaux… Agréable impression d’être encore étudiant et bon moment passé à décrypter “Le marchand de masques” de Zacharie Astruc (que Degas, parait-il, orthographiait “Zacharias Truc” :-).

A propos, Benoît, j’ai vérifié et les noms qui nous manquaient étaient : Dumas, Carpeaux, Delacroix… Les autres sont effectivement : Corot, Berlioz, Faure, Balzac, Barbey d’Aurevilly, Hugo.

Quant à nos siècles préférés, étrange contraste en effet entre la génération Louis XIII que j’aime (Fouquet, le Grand Condé, Pascal, Richelieu, Louis Couperin etc) époque que je trouve superbement élégante, aristocratique et raffinée… et ce XVIIIe qui a ta préférence et que j’associe à la grosse santé charnelle, épaisse et sanguine de Louis XIV (Madame de Montespan, Vendôme – tous ces goinfres trop bien nourris et toutes ces dondons trop poudrées)…. Bon, j’exagère, forcément, mais j’ai passé une très bonne après midi avec toi. Ça m’a reposé et fait plaisir ! Merci Benoît !

%d bloggers like this: