Même sans tête je continue d’avancer…

Jars2
.
On m’a raconté, mais je ne sais pas si c’est vrai, que dans les cours de fermes, il y avait des jars qui, lorsqu’on leur coupait la tête, continuaient encore d’avancer pendant longtemps en marchant dans le purain…

Avec cette histoire d’Alzheimer qui me tombe dessus, peut-être je suis un jars ? ou un lapin automate qui continue d’avancer dans la vie mécaniquement… uniquement par habitude ! Il faudrait juste remonter la clé dans mon dos, me donner un petit tambour et je pourrais même faire de la musique ! Peut-être c’est bien de ne plus avoir de tête : avec maman, la mienne est trop lourde en ce moment.

Mort de fatigue
Fatigue

%d bloggers like this: