Des lunettes pour aveugles ou malvoyants …

aveugles_lunettes
.

Je découvre dans le Point qu’alors que les premières Google Glass pourraient bientôt être commercialisées, une paire de lunettes révolutionnaire vient de voir le jour en Israël. Basée sur la technologie de la réalité augmentée, elle permet aux aveugles et malvoyants de “lire” en pointant simplement du doigt articles de journaux, menus de restaurant, panneaux de signalisation ou étiquettes de produits alimentaires…. Grâce à un capteur situé sur la branche et utilisant le système de conduction osseuse, une voix s’active automatiquement et lit le texte ou identifie la couleur des feux tricolores.

Je trouve cette idée magnifique et j’aime les gens qui innovent et inventent des produits comme ça. Mais nous, en France — heureusement — on est bien meilleurs : on a beaucoup de ministres et des gros syndicats et des parlemetaires qui pondent des lois toute l’année, et quand on ne fait pas grève, on jacasse politique et idéologie du matin au soir. L’arbre se juge à ses fruits. En tout cas des inventions comme ça font plus de bien à la société que des centaines de discours de nos politiciens !

La vidéo de démo est ici, sur Youtube

Ecrire l’automne en braille !
Imaginer ce qu’imaginent les aveugles…
Et si on écoutait enfin les sourds-muets ?
Je propose une “journée nationale” pour les chiens d’aveugles
Je vais apprendre le braille

Les lunettes de bobo techno de Fédérico :-)

federico_lunettes3
.
Hier soir, en rentrant, noir total : la lampe de l’immeuble était cassée et donc taper le code dans la pénombre n’était pas une mince affaire (surtout quand on l’a oublié). Comme je ne fume pas, pas de briquet.
Donc je me suis rappelé les petites lunettes spéciales que Fédérico utilise quand il vient tripatouiller dans le ventre de mon Mac pour chercher une minuscule petite vis tombée sous la carte mère quand il a fallu la changer la dernière fois que je m’étais pris les pieds dans le cordon d’alimentation. Faut absolument que je pense à lui demander où il a acheté ces très belle lunettes : je pourrai même m’en servir pour lire dans mon lit.
.
PS. Attention Fédérico, je n’ai pas dit que tu étais un bobo techno. J’ai dit que les lunettes étaient bobo techno !

Youpi, j’ai des lunettes faites par Pierre Soulages !

soulages_lunettes_03.jpg Je dois avouer que lorsque j’ai demandé à Pierre Soulages de me refaire mes lunettes j’avais une petite idée en tête : j’ai toujours préféré être à l’intérieur des églises plutôt qu’à l’extérieur. Et comme le monde extérieur me déçoit passablement en ce moment (passablement est un mot faible), je me suis dit que ce serait sympa de se sentir tout le temps à l’intérieur d’une abbaye cistércienne, histoire de retrouver un peu de paix intérieure… J’ai donc aussitôt pensé à demander à Soulages de me faire des vitraux comme il les avait réalisés à Conques, pour l’abbatiale Sainte-Foy, magnifique chef-d’œuvre de l’art roman des XIe et XIIe siècles.

Je ne vous raconte pas toute l’histoire (déjà racontée ici) mais le fait est qu’il a gentiment accepté… Pour tout vous dire je suis un peu déçu du résultat. D’abord parce que j’ai l’impression d’être enfermé dans une prison construite par Buren (un comble quand on voulait Soulages); et ensuite parce que ça me fatigue les yeux. Bon, de temps en temps on se trompe, faut l’admettre. Mais pour ne pas faire de peine à Pierre Soulages je les porte quand même le dimanche matin…

Mais le but de ce billet n’était évidemment pas de vous montrer mes lunettes mais de vous emmener sur la stupéfiante visite virtuelle en panoramique de l’abbatiale de Conques. C’est à tomber carrément à la renverse tellement c’est bien fait. Allez-y-vite et balladez vous… C’est ici, sur le site étonnant d’ecliptique

——–
Attention respect
L’outrenoir de Soulages
Des croquis inédits de Soulages
apres_le-noir-d-alzheimer

Artsy’s Pierre Soulages page

ça y est, je suis vieux !

yeux_lunettes3 .jpg Signe que je deviens carrément vieux : je peux chercher pendant des heures mes lunettes avant de découvrir qu’elles sont sur mon crane ! C’est nouveau ça, car avant je me rappelais qu’elles étaient sur ma tête. Maintenant non, et je cherche pendant des heures en m’énervant. Pour voir de loin, me faut une paire ; pour voir mon écran, me faut une autre paire. Si ça continue, je vais être obligé de m’acheter un sac à dos au Vieux Campeur pour trimbaler tout ce fatras nécéssaire à ma vie en ce moment : lunettes de près, lunettes de loin, téléphone (qui me sert de bureau), clé USB, appareil photo, clés d’appart (le mien), clés d’appart (celui de maman), de l’argent aussi… C’est cinglé d’avoir tant de choses à trimbaler et je ne devrais même pas en parler. Parait que c’est pas bien de parler de soi. Mais bon, vous me connaissez ! Dans un blog on peut tout de même parler de soi non ? [Pas que de soi, c’est ça ?] ;-)

Il y a des jours où on ferait mieux de ne pas sortir

vision1.jpg Hier soir, en rentrant d’un dîner, je me rends compte que j’ai perdu dans le taxi ma clé USB et l’étui de mes lunettes “post-cataracte” hyper complexes et hyper chères. A 0:53 j’appelle tous les taxis-radio: rien… Panique car je n’y vois rien à distance d’écran et ne sais pas comment je vais pouvoir travailler sans ces lunettes… Sans parler du coût (les yeux de la tête) d’une nouvelle paire. Plus d’argent dans la tirelire. J’enrage. Et plus de clé USB non plus. Arrrrgggghhh !

ça y est, j’ai mes nouvelles lunettes …

lunettes.jpg Voilà, j’étais revenu à Paris en coup de vent, juste le temps de prendre mes lunettes qui arrivaient de l’usine. Les verres (qu’ils ont mis des plombes à calculer tellement c’était complexe), c’est le délire absolu: progressifs comme avant mais cette fois dans tous les sens (gauche/droite aussi) ce qui fait que lorsque je bouge le nez d’un milimètre à gauche ou à droite (ce qu’on fait tout le temps pour lire un journal ou regarder passer les jolies femmes), tout se déforme : prenez Le Monde, par exemple, (je laisse tomber les femmes pour l’instant tellement ça tangue) pour vous il est rectangulaire et il reste droit quand vous lisez de gauche à droite ; eh bien vous avez de la chance. Moi, dès que je commence lire, il devient parallélépipède, puis rectangulaire à nouveau quand je suis au milieu de la phrase, et re-parallélépipède quand j’arrive à la fin de la phrase ! D’ailleurs je n’arrive même pas à la fin de la phrase tellement ça tangue.
Dans les avions ils disribuent des petits sachets pour le mal de coeur : mon opticien ne m’a rien donné ; je lui dis: “mais ça ne marche pas ce truc, tout est déformé, c’est délire tellement ça ondule”. Et lui il répond pépère : “faut les porter, mon cher Monsieur, le cerveau va s’habituer !”
Vous savez ce qu’il va faire le cher Monsieur et son cerveau ? Il va craquer !

%d bloggers like this: