Habiter là…


A glimpse © Bas Meelker Photography
This photo was taken during a short trip to the Mosel region in Germany. Two days of travel, three days of location scouting, sunsets, sunrises, relaxation and wine. It could be worse. Autumn is really Continue reading

Posted in sensible

Tags: , , ,

Permalink

Mesurer sa vie en matins…

matin_dos.jpg

Alzheimer ne pulvérise pas seulement la mémoire mais le temps aussi ; le temps et sa mesure qui fait que j’ai du vieillir de dix ans ces deux dernières années et que je n’ai plus jamais eu les longues plages de temps que j’avais auparavant pour faire ce que je faisais et qui était tout simplement … ma vie.

Dans un entretien, Balthus parle quelque part du temps et de sa mesure. Il dit qu’autrefois on mesurait les prés en matins. Un matin c’était la surface de pré que pouvait couvrir un homme avec sa faux en une matinée.

Je trouve cette expression tout simplement magnifique et sans doute suis-je un faucheur de ces époques révolues où le temps s’écoulait lentement au clocher des villages. Je rêve, le champ fauché, de pouvoir m’allonger sur le dos un jour d’été, avec de la paille dans les cheveux, écoutant le crissement des sauterelles dans l’herbe jaunie ; attendant avec les autres moissonneurs transpirant sous le soleil de midi que les femmes du village voisin nous apportent pour le repas les énormes miches de pain et la soupe de lard… Comme disait ma grand-mère : on a les rêves qu’on mérite.

Parlez des foins me fait toujours penser à cette belle phrase de Claude Roy
Et ce magnifique texte de C.F. Ramuz sur “Ces hommes qu’on ne peut pas ne pas entendre”……

Vichnou et la lenteur
Quelques bouts de nostalgie
Nostalgie des coquelicots et du sourire de la petite boulangère
Nostalgie des temps heureux
Remonter le temps en rentrant dans les tableaux
Nostalgie des petits villages
Quand les caractères s’incrustaient dans le papier

Et si je veux “Inspiré et Mystique” j’achète quoi ?

lavazza.jpg

Bon, encore une nuit blanche à cause d’Alzheimer. Et ce matin, déroute totale avec un café différent des autres jours (je m’étais trompé en faisant mes courses vendredi et pris par erreur un “Mattino” rouge de chez Lavazza au lieu du paquet noir habituel). Du coup je prends la peine de lire ce qu’ils écrivent au dos du paquet et je vois que j’ai le choix entre “Puissant et Généreux”, “Authentique et Délicat”, “Intense et Eclatant” et “Rare et Suave” …
Mais où diable vont-ils chercher des trucs pareils ?
Et si je veux un café “Radieux et Rayonnant” je fais quoi ? ou “Enjoué et Facétieux”? ou “Lyrique et Chaleureux” ? ou “Extatique et Enflammé” ? ……….. Bon, c’est clair, je ne suis pas fait pour la société de consommation. Mais tout de même ils pourraient faire un petit effort pour mieux coller aux aspirations des clients je trouve ! Ce matin, c’est “Inspiré et Mystique” qu’il me fallait !

A quoi ça sert ?

Delécluze demandait à Stendhal : “A quoi sert le dôme de Saint-Pierre ?”.

Stendhal :

“A faire battre le coeur !”

A quoi sert l’oiseau qui chante dans la cour ? A faire battre le coeur ! A quoi sert la lumière dorée qui tombe sur ma tartine de miel ce matin ? A faire battre le coeur. A quoi sert l’aria des Variations Goldberg que j’écoute en buvant mon café ? A faire battre le coeur.
.
Qu’est ce qui nous ouvre le ciel ?

%d bloggers like this: