Mais bien sûr que Mirza a sa carte de Presse !

carte-de-presse
.
C’est marrant, mais non seulement on a des journalistes que le monde entier nous envie, mais en plus ils savent tout sur tout. Et surtout ils nous l’expliquent ! Forcément ce sont de grands journalistes d’investigation et d’enquête, des experts : ils cherchent, ils fouillent, ils décortiquent et décryptent tout, ils scrutent et ne laissent rien passer… De vrais pitbulls — pas des petits caniches avec des noeuds roses sur les oreilles. Oh non : ce sont de très grands professionnels ! La preuve, “ils savent tout” et en plus ils nous le disent ! Continue reading

Pourquoi les journalistes Français ne posent-ils jamais de questions !

Questions_russe
.
En russe, POCHEMUCHKA, c’est une personne qui pose une grande quantité de questions. Ce n’est pas un mot Français — ni à l’évidence une pratique médiatique de chez nous : vous imaginez un journaliste Français posant à un homme politique des questions qui appellent de vraies réponses ? Ou les posant à nouveau quand le politicien répond manifestement à côté en utilisant la langue de bois ? Ou exigeant d’aller au-delà des réponses-bidon, vagues ou vaseuses ? Continue reading

Un shutdown politique en France ? La vie sans journalistes et sans politique ? mais ce serait le rêve !

shutdown_france
.

Je ne sais pas combien d’entre vous connaissent My Fair Lady que j’écoutais ce matin : les paroles de “Without you” sont exactement ce que je pense des politiques et des médias : on pourrait très bien se passer d’eux et tout faire “sans eux”; ils ne sont pas le commencement et la fin. Chaque année il y aura un printemps sans eux et la France sera là sans eux. Et la terre continuera de tourner sans eux Continue reading

Plus les jours passent et plus je pense que les médias sont une vraie plaie

breakingNews

.
En relisant la Règle de Saint Benoît (pour vérifier les horaires du petit merle de la cour) j’ai compris pourquoi je ne supportais plus les médias. Au chapitre 67 — (chapitre évidemment mineur mais qui a fait ding dans ma tête) — il est écrit, à propos des “Frères qu’on envoie en voyage” :

5 — “Que personne ne se permette de redire à un autre frère ce qu’il a vu ou entendu en dehors du monastère…” Continue reading

Mon autoportrait face aux médias …

Je peux très exactement vous montrer, en image, ce qui m’arrive quand j’écoute les nouvelles à la radio…
(Heureusement, je n’ai jamais eu la télé sinon je serais mort depuis longtemps, d’apoplexie).

bonhomme_volets

A gauche, c’est quand je me branche, à 8:00 ou 19:00…
Et à droite, c’est exactement 3 minutes après… Pas 10 minutes, pas 5 minutes, non ! 3 minutes. Boum ma tête tombe : abattement, exténuation, accablement total… Et donc je coupe pour me brancher sur la fréquence BWV (Bach Werke Verzeichnis), et, pour me calmer les nerfs, j’écoute des cantates de Jean Sebastian Bach…
Je n’en peux tout simplement plus d’entendre leurs bouillie sur l’économie qui développe un crétinisme de masse. Au moins les cantates de Bach sont structurées !

Je vais arrêter d’écouter les médias.
Conformisme, servilité et décadence (vieux post de 2004)

————
Parfois les gens ne comprennent pas de quoi je parle et pourquoi j’attaque les gentils médias bisounours. Alors je précise : quand on a une dette qui fait plus de 90% du PIB et plus de 3 millions de chômeurs (chez nous, et 19 en europe) on ne s’occupe pas de savoir si Carla Bruni fait une chanson sur son “Raymond” ou sur un “pingouin”. Ces journalistes sont débiles, incultes et dérisoires. Voilà, c’est dit.

Si j’étais Président tout marcherait comme sur des roulettes.
La terrifiante servilité économique des médias

— autres volets

Je vais arrêter d’écouter les médias

kazantzaki_toutefois
.
Bon vous je ne sais pas, mais moi je commence à en avoir sérieusement marre, sur pratiquement tous les sujets – mais surtout sur les sujets économiques – d’écouter les absurdités des journalistes. Quand j’écoute le matin je risque de me couper avec mon rasoir tellement je m’énerve. Quand j’écoute à midi ça me donne envie de laisser le gaz ouvert. Et quand j’écoute le soir je n’arrive plus à dormir et je rêve que je les démolis tous avec ma kalashnikov. Donc faut que j’arrête d’écouter ces abrutis, ils me rendent dingue. Et d’ailleurs on ne peut même pas les critiquer car ils crient immédiatement au complot d’extrême droite ! (forcément si on n’est pas en extase devant leur conformisme, leur inculture, leur langue de bois, on est ipso-faco fasciste. C’est la méthode qu’ils ont trouvée pour être inattaquables. Ils finiront bien par se réveiller un jour mais bon, en attendant faut pas les critiquer, c’est mal vu, presque nauséabond comme ils disent…).
—–
NB : Parfois les gens ne comprennent pas de quoi je parle et pourquoi j’attaque les gentils médias bisounours. Alors je précise : quand on a une dette qui fait plus de 90% du PIB et plus de 3 millions de chômeurs (chez nous et 19 millions en europe), on ne s’occupe pas de savoir si Carla Bruni fait une chanson sur son “Raymond” ou sur un “pingouin”. Ces journalistes sont débiles, incultes et dérisoires. Et je me moque de ce que les ministres ont comme patrimoine : je veux juste qu’ils soient intègres et surtout efficaces. Voilà, c’est dit.
.
J’avais déjà parlé de ça à l’époque à propos de Nikos Kazantzaki.
Conformisme, servilité et décadence (vieux post de 2004)
Mon autoportrait face aux médias …
Si j’étais Président…

Gouverner un pays comme on fait frire de petits poissons
– Et il n’y a pas que les gens des médias qui me tapent sur le système

“Toutefois je vous assure” …. etc


Hier au Luxembourg, je relisais des textes de Nikos Kazantzaki qui me bouleversent toujours tellement ils sont beaux… Et je suis tombé sur un passage où, à la fin des années 1920, il visite la Russie communiste en compagnie de Panaït Istrati : Kiev, Leningrad, Vladivostok… et il donne sa recette pour déjouer la propagande des autorités.

Continue reading

%d bloggers like this: