Voyager dans un plat à oeuf …


Ce soir je me suis fait des oeufs. Au dos de mes plats en aluminium, il y a de jolies petites cigognes qui m’ont donné envie de me tirer. Si je n’étais pas bloqué à Paris avec maman et alzheimer, et si j’étais une cigogne, je m’envolerai immédiatement vers le soleil. Peut-être vers le bosphore : planer au-dessus de Sainte-Sophie … atterrir au bout de la Corne d’or ? … Ou plutôt vers l’Espagne : voir miroiter la méditerrannée de haut, survoler des immensités de champs de blé, entendre Albéniz et Granados tout là bas en bas dans les petites villes blanches ? … Peut-être même allonger le cou jusqu’au sud marocain : Erfoud … les flamands roses aux portes du désert ? … Ce qui est bizarre, c’est que moins je bouge et plus le détail le plus infime m’est une invitation au voyage : un simple plat à oeuf et hop, je suis parti !
.
La cigogne n’a pas seulement un long bec rouge. Elle a une âme !
Je voyage aussi dans mon assiette et dans le temps

Marre qu’on me raconte des crasses (1)

On m’avait toujours dit que les cigognes traversaient la méditerrannée et moi, bonne poire, je l’ai toujours cru ; c’est simple, je crois tout ce qu’on me dit. Or les ornithologues les ont équipées de balises Argos et je suis en train de lire – avec photo à l’appui – que les cigognes de l’ouest de l’europe migrent vers l’afrique en passant par le détroit de Gibraltar (trajet en vert), et que les cigognes de l’est de l’europe traversent le Bosphore, passent par Israël et le Sinaï pour atteindre le Soudan, la Tanzanie voire l’Afrique du sud (trajet en bleu).

cigognes2.jpg

Donc elle ne survolent pas la méditerrannée et moi je le croyais. Donc on s’est moqué de moi. Et je pense qu’il y a plein d’autres trucs comme ça où on m’a raconté des crasses. Va falloir que j’y regarde à deux fois maintenant que je suis grand. On m’a déjà fait le coup avec la grande ourse !

voyager dans un plat à oeuf
On nous raconde des crasses (2)

%d bloggers like this: