La taille de mon univers…

Eudes est marrant. Il vient de passer une semaine à Montréal pour des conférences et me dit:

“j’espère que la vie va te permettre de voyager car il y a tant de notations intéressantes à faire, à partir de la rue, à New York, comme dans les autres villes nord-américaines, que ton blog exploserait…”.

Ben oui, mon cher Eudes, si je bougeais un peu plus, j’aurais sans doute des choses à raconter ; mais, avec maman et alzheimer, je ne peux pas m’éloigner et j’ai donc la laisse un peu trop courte ! Je fais du surplace et cela ne fait évidemment pas “exploser” un blog forcément de plus en plus indigent et de plus en plus nul. Mais que raconter de sa vie quand, précisément, il ne se passe plus rien et que c’est plutôt la tête qui explose ?

Mon univers a des dimensions extrêmement réduites en ce moment. Je le sais car, avant d’écrire ces lignes, je viens de le mesurer: c’est la distance qu’il y a entre mes deux tempes : 18 cm ! (en fait je n’ai pas calculé exactement, j’ai mis 18 cm au pif mais je crois que ce genre de trucs ça se calcule en cm3… Trop compliqué pour moi ces calculs).


Tout se rétrécit dans ma vie

%d bloggers like this: