Il faut revenir d’urgence à la sagesse de la Chine ancienne !

chine_punishment© Gallica
.
Dans la Chine ancienne, on payait les médecins pour qu’ils vous maintiennent en bonne santé. Et on arrêtait de les payer quand on tombait malade. Normal et gros bon sens : sinon les médecins, qui ne sont pas sots, ont intérêt à ce que vous soyez malades pour continuer d’être payés !

Arrêter de payer les ministres !

Et donc je propose qu’on généralise ce système de l’arrêt du payement quand ça merde.

• En commençant par les ministres : pas le résultat attendu ? Paf, vous n’êtes plus payés ! Aussi simple que ça. Et vous verrez qu’ils se secoueront subitement.

• Pareil pour les gens de Pôle Emploi : vous êtes incapables de placer des millions de chômeurs ? couac ! on ne vous paye plus.

• Pareil pour la télé : vous faites de mauvais programmes qui nous rendent malades ? on vous coupe la redevance !

Etc… Et on étend cette technique de dissuasion massive à tous les secteurs. Vous verrez que, soudain, tout ira beaucoup mieux ! Vous mentez sur votre compte en Suisse ? à la torture ! Vous enregistrez les conversations privées de vos collègues sur votre dictaphone ? A la roue ! Vous avez voté des budgets en déficit et endetté les Français : au piquet !

“Ah madame, vaut mieux être sourd que d’entendre ça !”

an-sourds.jpg Quand il fait froid et que j’ai besoin de m’échauffer le cerveau, je vais dans le bureau de Danièle C. [oui ce post date de 2003 mais rien n’a changé] écouter les retransmissions en direct de l’Assemblée nationale. Et je suis toujours frappé par la petite dame en bas à droite de l’écran qui traduit dans le langage des signes pour les malentendants.

Dans la rhétorique politique, il y a beaucoup de subtilités: par exemple on ne dit pas “chômeur” mais “demandeur d’emploi” ; on ne dit pas qu’on est en “récession” mais qu’on “enregistre une croissance négative“… Selon qu’on l’approuve ou pas, on ne dit pas “voile” islamique mais “foulard” … etc.

Donc je me demande bien ce que peut raconter la petite dame qui traduit pour les sourds avec juste ses dix doigts ! Un de ces jours, je me ferai traduire ce qu’elle dit et on découvrira peut-être que c’est cette petite dame de rien du tout qui, avec ses mauvaises traductions, fait basculer l’opinion politique et les élections ! (la pauvre ne doit pas arriver à faire la différence entre chômeur et demandeur d’emploi !

D’ailleurs il n’y a pas que les malentendants en France: si on fait le cumul des sourds qui ne veulent rien entendre, des autruches qui ne veulent rien voir et des débiles qui ne pigent n’importe comment rien à part le loto et les courses, ça fait pas mal de gens qui ne comprennent carrément plus rien à ce qui se passe. J’vais apprendre le langage des signes !

Quelques petits bouts de silence, en vrac… Continue reading

On nous raconte des crasses (2)

suetone4
On m’avait toujours dit que Caligula avait nommé son cheval au Sénat. Vu le personnel politique que nous avons aujourd’hui, je trouvais cela plutôt marrant et plutôt moins dangereux que les vieux canassons que nous avons au Palais du Luxembourg. Mais je prends les Vies des douze Césars et quoi moi lis-je sous la paluche de Suetone himself ? Ceci : “consulatum quoque traditur destinasse” ; ce qui se traduit par :
“il projeta même, dit-on, de le faire consul”. Donc, encore une fois, en remontant aux sources, je m’aperçois qu’on nous a bourré le mou avec cette histoire de cheval. Faire ce n’est pas la même chose que projeter de faire. C’est comme les cigognes : “marre qu’on me raconte des crasses”. Faudrait que les gens vérifient leurs sources avant de nous raconter éternellement les mêmes sornettes.

A propos, pour ceux que cela intéresse, Suétone ajoute que le cheval s’appelait Incitatus et qu’outre une écurie de marbre, une crèche d’ivoire, des housses de pourpre et des licous ornés de pierres précieuses, Caligula lui donna un palais, des esclaves et un mobilier pour recevoir plus magnifiquement les personnes invitées en son nom”.
.
Marre qu’on nous raconte des crasses
.
D’autres petits chevaux…
Le cheval à l’intérieur du bloc de marbre
Youpi, tout va mal !
Le cheval du Condottière
L’élégant petit cheval du Conservatoire des Arts et Métiers
Les naseaux bouillonnants du canasson

%d bloggers like this: