Enfin un plan de lutte contre l’illéttrisme des moineaux

Il y a longtemps que j’attendais que notre ministre de la réussite scolaire s’attaque enfin au vrai problème qu’est l’illettrisme des moineaux et me réjouis de cette initiative ambitieuse, que j’ignorais jusqu’ici, de mise à disposition de livres. Il n’y avait en effet aucune raison qu’on ne donne aux oiseaux que des graines alors qu’il y a une demande manifeste d’œuvres littéraires.

oiseaux_livres

Ce programme vient tard et l’initiative Little Free Library est américaine mais bon, c’est déjà ça : les générations à venir auront la chance que je n’ai pas eue : aller se ballader au Jardin du Luxembourg et pouvoir enfin parler avec les moineaux et les merles des livres de Hermann Hesse ou Jorge Luis Borgès… Même s’ils le chantent ce sera sympa.
.
Bon la bonne nouvelle c’est que les oiseaux vont apprendre à lire…
La très mauvaise nouvelle c’est qu’ils sont tellement écœurés par notre attitude qu’ils ont décidé de ne plus chanter.

Les moineaux ont disparus

Le soleil est revenu. La cabane est toujours là. Mais les moineaux n’y sont plus. Sans doute tués par toutes ces merdes de désherbants dans le jardin. Perte immense et cruelle alors que les politiciens pullulent. Si les moineaux sont au Paradis, j’irai bientôt les retrouver.

Le Maire de Paris publie l’acte de décès des moineaux !

moineaux.jpg Voilà, c’est fait, c’est officiel (et j’ai honte pour le Maire de Paris) le faire-part de décès des moineaux a été publié et placardé (sous forme de deux affichettes) dans tous les parcs et jardins de la Ville. J’ai regardé la liste de près: le moineau n’est même plus mentionné ! J’ai bien cherché, pensant qu’ils lui avaient donné une taille de moineau. Mais non, il a bel et bien disparu de la liste comme il avait déjà disparu des rues, des jardins et des terrasses des cafés. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais plus ils vous parlent de “biodiversité” et moins il y en a. Donc plus de moineaux à Paris. Comme si ça pouvait être une consolation, ils vous dressent la liste des autres espèces (qu’on ne voit jamais d’ailleurs) : rougequeue noir, martinet noir, faucon crécelle, hirondelle de fenètre, orpin âcre, pipistrella commune (ça c’est pour ne pas dire chauve-souris), étourneau sansonnet, rougegorge, fauvette grisette, accenteur mouchet, chardonneret …. Vous voyez : plus de moineau. Et tiens, il n’y a plus de merles non plus ! Non mais je rêve, c’était mon oiseau favori et ils l’ont tué lui aussi. J’ai honte pour la Mairie qui a laissé se développer la pollution, les désherbants et les produits toxiques qui ont tué les merles et les moineaux. Et les abeilles aussi. Shame, shame, shame ! Aux prochaines élections, je vote pour Saint-François d’Assise qui, lui au moins, savait parler aux oiseaux !

J’en avais déjà parlé en 2003 !

Mes petites soeurs les hirondelles

Mais où sont passés les moineaux ?

comptage_moineaux-2
.
Bon, il y a évidemment beaucoup trop de pigeons mais le vrai problème c’est les moineaux ! Les effectifs des deux principales espèces (le moineau domestique et le moineau friquet) ont parait-il chuté de plus de 50% au cours des vingt dernières années. Les ornithologues du Muséum étudient le phénomène scientifiquement mais je le constate tous les jours dans les rues de Paris : il n’y a carrément plus de moineaux ! Donc c’est clair faudrait réagir, mais personne ne bouge. Les gens du Muséum disent que la disparition du moineau est liée à la pollution, aux herbicides, aux insecticides et aussi à l’essence sans plomb (benzène et éther etc). Dans toutes les revues scientifiques ils disent que “leur déclin est une forme d’avertissement pour l’homme et bla bla bla”. Mais personne ne bouge. Ils attendent quoi tous ces ploucs ? Arggghhhh !

PS : le rapport avec les pigeons dans tout ça ? Eh bien il y en a trop, beaucoup trop. Tellement trop que s’il y en avait moins on verrait mieux les moineaux ! Voilà le rapport.

%d bloggers like this: