Finalement, je pense comme Montherlant…

Montherlant
.
Quand je vois la bétise crasse des décisions qui sont prises par certains ministres, je déroule souvent dans ma tête cette phrase de Henri de Montherlant :

“Je me considère depuis un certain nombre d’années comme un étranger vivant en France et dès lors je me sens tenu de ne pas faire paraître des appréciations sévères sur le pays où je réside. C’est une règle de savoir-vivre pour quiconque réside en pays étranger”.

Je vais apprendre cette phrase par coeur pour pouvoir la ressortir au prochain flic qui me demandera ma carte d’identité !

[Je pense à Montherlant parce que cette phrase est magnifique, et évidement pas parce que – ne pouvant pas supporter de devenir aveugle – il se suicida en septembre 1972. Je le précise pour ceux qui s’inquiètent de mon glaucome !]

Les pingouins volants de la BBC

Comme de bien entendu, j’arrive toujours en retard pour tout. Et je n’ai donc découvert qu’hier (merci Franckie) le magnifique poisson d’avril de la BBC sur les manchots volants. C’est carrément sublime, élégant, inspiré, créatif, jubilatoire…

Les pingouins volants de la BBC sur You Tube

Et le making of de la vidéo

Post scriptum qui n’a rien à voir : j’en profite pour redire que si la télé française prenait modèle sur la BBC (pour les poissons d’avril et le reste) au lieu de se vautrer dans cette insoutenable vulgarité et ces jeux minables, on pourrait regarder des merveilles comme ces dizaines et dizaines de documentaires de David Attenborough que j’ai pu regarder avec bonheur ces derniers mois. La bétise crasse de la télé française me donne envie de demander l’asile politique en Suisse. Que la France se reconnaisse dans ses médias vulgaires m’écoeure. Je n’ai pas de télé parce qu’elle est trop nulle. Je suis irrémmédiablement passé au web et maintenant ils voudraient me faire payer une taxe sur mon iPod ou mon iPhone pour financer ces crétins de la télé ? Ah ça non ! Si cela devait se faire, je me sentirais désormais comme psychologiquement “exilé de l’intérieur en pays étranger” et “étranger vivant en France”. Ainsi que le disait de façon très élégante Henri de Montherlant :

“Je me considère, depuis un certain nombre d’années, comme un étranger vivant en France et dès lors je me sens tenu de ne pas faire paraître des appréciations sévères sur le pays où je réside. C’est une règle de savoir-vivre pour quiconque réside en pays étranger”.

Citation tirée de ses Carnets (1924-1972) que je fais mienne à titre rétroactif et définitif pour tout ce qui concerne la vie culturelle, politique et médiatique de mon pays.


Ma très vieille rage contre la médiocrité des gens de la télé

Wouf ! on veut notre soupe à l’heure normale !

fluffy.jpg Le passage à l’heure d’hiver, je n’y arrive carrément pas. Fluffy, Ruffle et Baba non plus d’ailleurs. A 6h ils veulent aller faire leur tour. Pas question de leur dire qu’on fait désormais pipi à 7h. Pareil pour le dîner, comment leur expliquer qu’il faut attendre ? En fait j’aime bien leur côté rebelle et c’est eux qui ont raison : qu’on nous rende l’heure du soleil, une fois pour toute ! Tenez, en leur honneur, cette phrase de H. de Montherlant dans ses Carnets (1924-1972) :

“Quelquefois, un chat, un chien me saisit par sa beauté. A la surprise que je ressens, je réalise que – depuis des mois et de mois – les seuls êtres nobles que j’aie rencontrés sont … des chiens et des chats”.

J’ajouterai seulement : … et quelques femmes aussi, qui à mes yeux sauvent l’honneur de …l’humanité.

Démocratie, médiacratie et … médiocrité tout court !

mariane22.jpg Ils recommencent à jacasser dans les médias à propos du choix d’Evelyne Thomas pour incarner Marianne dans les mairies de France. Quand la frontière est franchie, il n’y a évidemment plus de frontières ; et cette frontière-là a été franchie il y a belle lurette quand – à l’époque – ils ont choisi Catherine Deneuve et Brigitte Bardot ! Il est donc trop tard aujourd’hui pour s’offusquer. Le jour où ils ont renoncé à l’allégorie et aux symboles abstraits pour incarner la République, ils se sont condamnés à ce que leur République de ciné ou de télé ne mérite plus le respect. Evelyne Thomas, ou une fille de StarAc’ ou carrément Mickey Mouse, quelle importance à partir du moment où, pour ces idiots médiatiques, plus rien d’essentiel n’a désormais d’importance ! Tragik.

PS. Comme je le rappelais déjà en août à propos de TF1 Henri de Montherlant déclarait : “Je me considère depuis un certain nombre d’années comme un étranger vivant en France et dès lors je me sens tenu de ne pas faire paraître des appréciations sévères sur le pays où je réside. C’est une règle de savoir-vivre pour quiconque réside en pays étranger”. J’aimerai pouvoir m’en tenir à cela et savoir réagir avec la même indifférence ! (mais vous voyez, je fulmine encore et n’y arrive pas !)
— NB. Ce post date de 2003 –
Manier la démocratie avec des pincettes
La démocratie représentative et les perles aux cochons

Quousque tandem, Mougeotte, abutere patientia nostra

tf1.gif

Dans le Monde de ce soir, je découvre avec stupeur que Etienne Mougeotte, vice-président de TF1, annonce le lancement d’une nouvelle émission de télé-réalité qui entend “rapprocher l’homme politique du citoyen”. Ce nouveau Loft politique, prétend “immerger un homme politique pendant deux jours dans le quotidien privé et professionnel d’une famille française”… Selon Etienne Mougeotte, cette émission de télé-réalité de TF1 “permettra aux hommes politiques de délivrer leur discours politique et de recoller à la réalité”.

Ma réponse est très exactement celle-ci :

“Je me considère, depuis un certain nombre d’années, comme un étranger vivant en France et dès lors je me sens tenu de ne pas faire paraître des appréciations sévères sur le pays où je réside. C’est une règle de savoir-vivre pour quiconque réside en pays étranger”.

Je tire cette citation des Carnets (1924-1972) de Henri de Montherlant et la fais mienne à titre rétroactif et définitif pour tout ce qui concerne la vie politique et médiatique de mon pays. Trop c’est trop !

* Cicéron : Quousque tandem, Catilina, abutere patientia nostra! (Jusqu’à quand, Catilina, vas-tu abuser de notre patience ?)

Qu’est ce qu’une vie réussie ?

canards.jpg C’est Montherlant, je crois, qui dit quelque part :

“Une vie est heureuse quand elle commence par l’ambition et finit par n’avoir plus d’autres rêves que celui de donner du pain aux canards” !

C’est plutôt triste de se l’avouer, mais avec toutes les merdes qui me tombent sur la tête depuis quelques mois avec alzheimer, je crois bien qu’il faut me rendre à cette évidence : ma vie commence à être belle !

%d bloggers like this: