J’aime la pluie, j’aime la neige — et donc les photos de Christophe Jacrot…

A_c Jacrot
.
J’aime beaucoup ces containers… Ci-dessous, quelques autres photos de Christophe Jacrot … Continue reading

J’aimerais bien habiter là…

cabane_arbres_neige
.
En fait j’aime la neige ! J’aimerais qu’il neige pendant plusieurs mois …
Source : ecotagnes.com via Irielion

Parfois j’ai une chance folle…

Bouvier_japon_photo_neige2
.

En me promenant le long des quais, tout à l’heure, j’ai déniché un vieux livre de Nicolas Bouvier dans lequel j’ai trouvé cette belle photo que je ne connaissais pas (prise à Tokyo en 1966) et que je trouve tout simplement magnifique. J’ai toujours adoré Bouvier — dont je crois avoir lu tout ce qu’il a pu écrire et que je place très haut dans mon cœur — et donc je suis sans doute un peu partial… Mais bon, déjà voir des flocons de neige me fait du bien… Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire dans ce billet. Parfois je n’ai pas de chance, et parfois il y a des petits moments de grâce comme celui-là… Continue reading

Regarder de la neige au printemps, et pourquoi pas ?

grues_site

Evidemment, toutes les saisons sont belles et tous les mois aussi. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas regarder des photos de neige sous prétexte qu’on est au printemps.

Hier je suis retourné voir l’incroyable site de Vincent Munier, regarder en particulier ses stupéfiantes images des grues sous la neige… Allez les regarder, c’est vraiment trop beau. Je vous en ai juste mis quatre,
Continue reading

Je dois souffrir du grave syndrome des plumes d’oies …

Nils_Phil3
.
C’est un syndrome bizarre : d’abord une envie de dormir permanente qui me terrasse partout et tout le temps, même quand je me ballade au Luco comme aujourd’hui par un temps d’hiver (désolé Odile) … Ensuite le besoin répétitif et bizarre d’être accroché au cou d’une oie (ça je sais d’où ça vient : c’est un vieux souvenir d’enfance des merveilleux voyages de Nils Holgersson de Selma Lagerlöf). Enfin l’envie d’être carrément une oie cendrée pour pouvoir survoler le Hokkaïdo en plein hiver, le cou tendu en avant, volant les yeux mis clos à travers de gros flocons épais comme une neige meringuée…

Ce rêve est rémanent et on m’a déjà prévenu à l’époque : “Warning ! Transformation imminente en dindon ? ou aspiration au cocooning !. Pas faux (toujours ce vieux besoin de tendresse), sauf que je ne veux pas être dindon mais oie cendrée ! Très certainement à cause de la blancheur de leurs plumes qui me rappelle la couleur du glacage au kirsch des Basler Läkerli dont je m’empifrais à Noël quand j’était petit…

A propos de la couleur des oies, je me rappelle que Claude Hagège disait quelque part
Continue reading

Neige au Luco en Black & White

Vue sous mon parapluie…
Quel silence surtout…

Luco_Neige_Parapluie

Posted in sensible

Tags: ,

Permalink

“La parole ne vaut que par l’épaisseur de silence qu’elle traverse”

Cliquer pour agrandir un peu…
lettre_900

.
Si j’avais su dessiner, j’aurais dessiné cette lettre avec les couleurs des poudres …

J’aimerais bien savoir dessiner des animaux
J’aime bien ces animaux :-)
et ceux là…
et ceux là…

Monde de neige et de spiritualité …


.
Il faut absolument prendre le temps de regarder les différents projets du site de Vincent Munier : Hovibos, Hokaido etc… monde de neige et de spiritualité. Passez-y le maximum de temps. Les images sont d’une rare et stupéfiante beauté. Regardez tout ce qui est sous la neige, c’est vraiment trop beau…
le site est là

munier

La différence entre la pluie et la neige…

ideogrammes
.
Oui, je sais, il fait un soleil magnifique aujourd’hui ; mais je poste tout de même ce petit texte car si je ne le fais pas, d’ici cet automne j’aurai complètement oublié.

A gauche, l’idéogramme chinois représentant la pluie : des gouttes (les quatre petites virgules) tombant de la voûte céleste (le “U” renversé traversé d’un “T” qui indique le mouvement vers le bas.

Comme la pluie, la neige tombe également du ciel. Mais à la différence de celle-ci, la neige a une particularité qui enchante les enfants : on peut prendre les flocons/gouttes avec les mains et en faire des boules de neige.

C’est la raison pour laquelle l’idéogramme neige (xué), s’écrit avec le signe de la pluie, simplement particularisée avec une des formes du signe de la main. C’est beau non ? En tout cas moi je trouve cela magnifique ! Je vois les enfants se lancer les boules de neige avec leurs moufles rouges, mais bon, j’ai beaucoup d’imagination :-).

Tous les textes que je poste ici sur les idéogrammes chinois sont tirés du livre passionnant de Cyrille J.-D. Javary, “100 mots pour comprendre les Chinois“, chez Albin Michel, 16 euros.

Je dois avoir une boussole chinoise dans le coeur
Cadeau de mariage occidental ou liasses de billets chinoises

Une fraîcheur comme de neige très haut dans le ciel…

ciel.jpg
Je suis en train de lire ce poème de Philippe Jaccottet…

Tout à la fin de l’hiver
il y a ceci encore de fidèle
autant que les premières fleurs :

une fraîcheur comme de neige très haut dans le ciel,
une espèce de bannière
(la seule sous laquelle on accepterait de s’enrôler),

une espèce de fraîche étoffe qui se déplierait
au plus haut, comment dire ?
indubitable ! bien qu’invisible dans le bleu du ciel,
aussi sûre que chose au monde que l’on touche.

Je ne sais pas, je ne sais pas quoi dire
sinon que cela semble, un soir, se déplier très haut,

Continue reading

En fait, j’adore l’hiver !

berry_hiver2.jpg
Bon, y a carrément plus de saisons et on se les gèle (*)… Mais je ne grogne pas parce qu’en fait j’adore l’hiver, et la neige et les pies en smoking, et corneilles et les feux de bois et la couleur des grands ciels nacrés quand il fait froid… Quand j’étais petit, je disais : “merde, fait un temps de cochon” et je râlais comme un âne. Ensuite j’ai dit : “Brrr, froid de canard mais temps de saison”. hiver_berry_detail2 Et maintenant je vois que je ne commente même plus : je suis tout simplement ravi intérieurement qu’il fasse un temps à se cabaner. Quand il fait trop beau j’ai un peu mauvaise conscience d’être enfermé. Là c’est parfait: il n’y a personne dehors et donc c’est le seul moment où Alzheimer ne me prive pas trop de ne pas pouvoir sortir comme les autres. Julia a envoyé un paquet d’Italie avec du riz et du Parmeggiano-Reggiano qu’on va râper en fins petits flocons… J’adore l’hiver !

(*) Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les deux types sur la gauche n’ont carrément pas de culotte :-) Ooops, pardon, ce n’est peut-être pas très correct de regarder chez les gens et d’agrandir comme ça !


Il fait froid mais encore beau

Mon imagination me perdra ! (ou me sauvera ?)

Franck et Michèle sont en Corse où il neige. Les autres sont en vacances à la montagne (“à la neige” comme disent les enfants). Belles montagnes, air pur, neige sur les sommets, fondue valaisane le soir dans un beau chalet en bois… Moi je reste ici et je tiens compagnie à Alzheimer. Pas de vacances et des journées la tête dans Final Cut Pro et Photoshop où mon imagination me fait escalader d’autres montagnes qui ne sont pas mal non plus.
montagne_psd.jpg

Dans ses Cahiers, Cioran écrivait : “Par ma lucarne, je vois un bout de nuage éclairé par le soleil, sur un fond d’azur. Le Mont-Blanc n’est pas plus beau”. Je pourrais dire la même chose avec mes montagnes de Photoshop – surtout dans la couche alpha du bleu : le mont blanc n’est pas plus beau ! Finalement mon imagination me sauvera peut-être un jour.

Mon imagination me perdra (2)
Mon imagination me perdra (3)
Les voyages imaginaires dans mon assiette
Au moins ça me fait des vacances au bord de la mer

J’aime bien cet honneur fait à l’arbre…

arbre_neige.jpg

Je trouve cette idée de Myoung Ho Lee très belle…
[Faut tout de même un camion-grue !]


Quelques autres arbres…
Continue reading

La neige en javascript c’est triste !

neigejavascript21.gif

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais sur pratiquement tous les sites du monde ils font tomber des flocons de neige sur les pages web… Au début je trouvais ça plutôt cool et inventif ; mais comme ils en mettent partout et surtout qu’ils le font tous, je trouve que ça devient carrément nul. Quand j’étais petit, il neigait pendant des jours et des jours jusqu’à ce que tout soit recouvert de neige. On sortait les luges, on faisait des batailles de boules de neige, on construisait des bonhommes de neige avec des charbons pour faire les yeux et une carotte en guise de nez, quand on avançait dans la neige ça faisait “croutch, croutch”, on avait le nez tout rouge et on s’amusait comme des petits fous. La neige qui tombait du ciel c’était vraiment immense, carrément une expérience extatique. Maintenant il n’y a plus de neige mais ils nous fabriquent des plugins et des flocons en javascript ! [je voulais vous mettre le code ici pour que vous puissiez voir ce que c’est exactement que cette neige numérique mais mon éditeur html refuse car il pense que je veux faire tomber de la neige sur ce texte !]. Dieu doit se retourner dans ses nuages. Ma grand mère avait raison : où sont passées les neiges d’antan ?

“C’est bien, il fait encore beau” !

corbeau.jpg
Tous les ans, quand il fait encore beau mais qu’il commence à faire froid et que le ciel devient gris, ma mère dit la même phrase et moi, chaque fois, je l’entends de travers. J’entends : “c’est bien, il fait en corbeau” et pof, je suis dans un tableau de Breughel. Oui, je sais c’est complètement idiot d’entendre corbeau quand on vous dit qu’il fait encore beau et vous devez vous dire que ce blog est totalement débile mais bon, il faut bien que je vous dise les choses essentielles qui arrivent dans ma vie, non ? Et ce corbeau qui revient tous les ans à l’époque de la Toussaint, c’est essentiel dans ma vie. Et donc c’est sur ce blog. Bon, allez, pour que vous ne soyez pas trop déçus, je vous donne aussi ce petit haïku de Bashô :

Le corbeau d’habitude je le hais

mais tout de même… ce matin


sur la neige… !

Quelques haikus
L’étonnante intelligence des corbeaux (conférence de Joshua Klein sur TED ; 10:06 min)
Ceci n’est pas un corbeau !

Dès que je vois passer des rennes, je vous le dis…

renne.gif Avant de m’opérer de la cataracte à Rothschild, ils m’avaient fait signer un papier dégageant leur responsabilité et énumérant tous les troubles collatéraux qui pouvaient survenir ultérieurement. Notamment qu’après une amélioration temporaire, il pouvait y avoir une régression sensible de la netteté de la vision. Ce qui m’arrive avec des troubles du vitré qui s’accentuent et qui se traduisent par une neige de plus en plus forte qui me passe devant mes yeux. Si ça continue – et si la neige continue à tomber à gros flocons comme ça – je vais bientôt voir passer des rennes ! Remarquez, perdu pour perdu, ça me fera au moins voyager. Je n’ai jamais été dans le nord canadien, ça me dépaysera !

Heureusement mes oreilles tiennent le coup ! J’étais ce soir à un concert à Saint Séverin écouter de sublimes motets de Marc Antoine Charpentier. Quand je pense à la misère spirituelle de l’époque dans laquelle nous vivons aujourd’hui j’ai envie, comme ils le chantaient ce soir dans le Reniement de Saint Pierre, “de sortir au dehors et de pleurer amèrement”…

J’envie Tsang-Kie
Mes lunettes perdues aux objets trouvés ?

%d bloggers like this: