“Ne changeons surtout pas de cap !”

titanic_smith
.
“Ne changeons surtout pas de cap !” a déclaré aujourd’hui Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, dans “BFM Politique” (en réponse à un sondage publié par le JDD où plus de neuf Français sur dix déclaraient attendre du changement de la part de François Hollande. Continue reading

Fuck les “optimistes” [et les “positifs”] !

roue_2
.
Bon, j’ai un réel problème avec le fait d’être traité d’optimiste ou de pessismiste [ou pire de négatif] selon que je suis conformiste ou non. Je vous donne un exemple. Quand je vois un truc qui merde et que je dis qu’il y a quelque chose qui cloche ; on me répond du tac au tac : “mais mon pauvre Eric, tu ne vois toujours que le mauvais côté des choses, faut être optimiste mon vieux, faut être positif ! [sous entendu: il y a quand même des choses qui marchent et tu ne les vois pas” etc]. Autre exemple : quand je vois une voiture avec un pneu crevé qu’il faudrait se grouiller de réparer parce que j’en ai carrément marre des voitures qui ne roulent pas [je vous mets la photo pour qu’on parle bien de la même chose], on me dit : “mais faut pas voir uniquement le mauvais côté des choses ! il y a trois pneus qui sont en bon état et toi tu ne regardes que l’unique pneu qui est crevé” ! [sous entendu, mon pauvre vieux, t’es pessimiste et négatif et heureusement qu’on est optimistes pour voir les trois autres pneus !]
Mon Dieu, mais qu’ils arrêtent de me bassiner avec leur optimisme ! Rien à foutre qu’il y ait trois pneus en bon état s’il y en a un qui est crevé et que la bagnole ne bouge plus ! Qu’ils réparent celui qui merde et qu’ils me foutent la paix avec leur optimisme !

Ah que ça fait du bien de râler un grand coup de temps en temps !

Ils me pompent avec leur histoire de verre à moitié plein…
———–
Toute cette histoire est venue du post précédent sur l’utilisation du mot MAIS. (si vous dites MAIS, vous êtes agressif, mal élévé, injurieux, pas conciliant, pas diplomate, pas positif, bref totalement inadapté !

Autres aspects de la vie au bureau…
Continue reading

Le syndrome du “ça va s’arranger” ou la pratique du renoncement

rails2
Figurez-vous que j’ai fait une grande découverte en réfléchissant aux raisons pour lesquelles les hommes politiques nous disent tous qu’il “faut être optimistes”, que “ça va s’arranger” alors que, de toute évidence, ça ne s’arrange pas… Bon je vous explique rapidement en faisant un petit détour par mon ophtalmo. Depuis mon opération des yeux, mon champ de vision est très étroit : je ne vois plus ni en haut (vois plus les oies cendrées), ni en bas (me cogne sur les trottoirs), ni sur les côtés (vois plus les bus arriver). Je ne vois plus qu’au centre et si je veux voir davantage, faut que je tourne la tête. Bon, j’explique ça à des spécialistes qui m’envoient chez d’autres spécialistes. Personne n’y peut rien parce que les implants sont nases mais tous me disent : “ne vous inquiétez pas, ça va s’arranger”. Et évidemment ça ne s’arrange pas. Mais un jour, un ophtalmo a qui je demandais pourquoi les autres me mentaient, m’a dit : “écoutez, quand ils vous disent que ça va s’arranger, ils disent en fait que… vous allez vous habituer ; et que donc ça va effectivement s’arranger mais dans votre tête”.

Dans ma tête justement, cette phrase a fait comme les marrons chauds en hiver au coin des rues : paf ! Et j’ai compris pourquoi les hommes politiques nous mentaient en disant “ça va s’arranger”. Ils disent en fait : “vous allez vous habituer”. Moi je n’appelle pas ça habitude, j’appelle ça résignation, renoncement, abandon… On ne s’est pas habitués à l’augmentation du prix de la baguette ; on s’est résignés ! On ne s’est pas habitués à la pollution ; on s’est résignés ! On ne s’est pas habitué à leur mensonges, on s’est résignés ! On ne s’est pas habitués à ce qu’ils ne gèrent pas bien la France, on s’est résignés ! On ne s’est pas habitués à la disparition des moineaux ; on s’est résignés !

Photo © Richard Hess


Attention à la méthode coué
Attention au mensonge
Attention à la déception
Attention au conformisme et à la servilité

“Tous les jours, je vais de mieux en mieux”…

Emile_Coue_4
.
Bon, ça faisait pas mal d’années que je me demandais à quoi le bonhomme pouvait bien ressembler ! Et puis là, ce soir, en écoutant les nouvelles à la radio (“la reprise américaine est là, la croissance va reprendre” etc.…) je me suis dit: cette fois, c’est décidé, je ne me couche pas sans avoir vu sa tête. Voici donc la photo d’Emile Coué, né en 1857 à Troyes. Après des études en pharmacie, il ouvre une officine et c’est en répétant jour après jour à ses clients des phrases du type “Vous allez voir, vous irez de mieux en mieux” qu’il découvrit l’effet placebo. Après s’être intéressé à la suggestion et ses effets sur la thérapeutique, au magnétisme et à l’hypnose, il écrit la méthode à laquelle il a laissé son nom. Les hommes politiques et les gens des médias s’en sont emparés et, depuis des décennies, nous prescrivent inlassablement la thérapie magique : répéter tous les jours au réveil et tous les soirs la phrase suivante : “tous les jours, à tous points de vue, la France va de mieux en mieux”. Bravo monsieur Coué, vous nous avez mis dans une sacrée merde. Et bonjour chez vous !

Mais puisqu’on vous dit que tout va bien !
Attention à la résignation
Attention au mensonge
Attention au conformisme et à la servilité
Le capitaine du Titanic aussi était “positif”

%d bloggers like this: