Eric y en a marre de tes critiques !

rails.gif Mes collègues trouvent que parfois je suis trop critique ; que j’exige trop d’organisation ; que c’est impossible dans le monde actuel. Qu’ils sont sur des chantiers tous plus urgents les uns que les autres, qu’il ne faut pas rêver, qu’on ne peut pas tout planifier, qu’il ne faut pas vouloir aller plus vite que la musique, que la pente est forte mais que la promesse est au bout du chemin, etc… En fait, je vois qu’ils ne comprennent pas très bien ce que je veux dire. Je ne veux pas aller plus vite que la musique, j’aime simplement sentir que les plans sont bien tracés. Et surtout, surtout que, faute d’anticipation, on ne va pas se planter ! Cette illustration de Richard Hess dit tout ce que je pense. Donc je n’ajoute rien. C’est évidemment moi qui ai tort : puisque la promesse est au bout du chemin, il ne faut pas critiquer un travail en cours : il n’y a en effet qu’à attendre la fin du chantier :-)

Autres aspects de la vie au bureau…
Continue reading

%d bloggers like this: