Les paroles sont comme des oeufs…

C’est clair, il faut absolument que je m’arrête de me bourrer de chocolats du matin au soir. Mais, pour pousser à la consommation, ils mettent dans les papillottes des petits textes qui sont parfois très beaux et même assez justes : avant hier je tapais un texte sur ce blog, l’oiseau s’est envolé et pof, une réponse m’est revenue d’un blogger dans l’océan indien. Les paroles ont donc bien des ailes : elles sont comme les oiseaux de l’avenue sous mes fenêtres : ils se posent, font plier légèrement la branche et s’envolent à nouveau. Et ça fait “ding” dans ma messagerie (pas les oiseaux mais les commentaires sur mon blog). C’est marrant la technologie. Le problème avec les papillottes c’est que ça donne envie de continuer à manger lire

Autre papillotte

%d bloggers like this: