Quiz : êtes-vous un gentil Étatiste ou un méchant libéral ?

QUIZ_2_A
.
Le problème avec ce Gouvernement — je devrais dire les Gouvernements car ils souffrent tous du même syndrome — c’est qu’il est impossible de les critiquer. C’est comme ça, ils ne supportent pas qu’on critique les clous qu’ils nous enfoncent quotidiennement dans la tête. Donc je vous explique avec deux photos que je viens de faire pour que ce soit plus clair. Et que vous puisez décider si vous êtes un clou (du bon côté du manche) ou une vis…

Continue reading

Je vais arrêter d’écouter les médias

kazantzaki_toutefois
.
Bon vous je ne sais pas, mais moi je commence à en avoir sérieusement marre, sur pratiquement tous les sujets – mais surtout sur les sujets économiques – d’écouter les absurdités des journalistes. Quand j’écoute le matin je risque de me couper avec mon rasoir tellement je m’énerve. Quand j’écoute à midi ça me donne envie de laisser le gaz ouvert. Et quand j’écoute le soir je n’arrive plus à dormir et je rêve que je les démolis tous avec ma kalashnikov. Donc faut que j’arrête d’écouter ces abrutis, ils me rendent dingue. Et d’ailleurs on ne peut même pas les critiquer car ils crient immédiatement au complot d’extrême droite ! (forcément si on n’est pas en extase devant leur conformisme, leur inculture, leur langue de bois, on est ipso-faco fasciste. C’est la méthode qu’ils ont trouvée pour être inattaquables. Ils finiront bien par se réveiller un jour mais bon, en attendant faut pas les critiquer, c’est mal vu, presque nauséabond comme ils disent…).
—–
NB : Parfois les gens ne comprennent pas de quoi je parle et pourquoi j’attaque les gentils médias bisounours. Alors je précise : quand on a une dette qui fait plus de 90% du PIB et plus de 3 millions de chômeurs (chez nous et 19 millions en europe), on ne s’occupe pas de savoir si Carla Bruni fait une chanson sur son “Raymond” ou sur un “pingouin”. Ces journalistes sont débiles, incultes et dérisoires. Et je me moque de ce que les ministres ont comme patrimoine : je veux juste qu’ils soient intègres et surtout efficaces. Voilà, c’est dit.
.
J’avais déjà parlé de ça à l’époque à propos de Nikos Kazantzaki.
Conformisme, servilité et décadence (vieux post de 2004)
Mon autoportrait face aux médias …
Si j’étais Président…

Gouverner un pays comme on fait frire de petits poissons
– Et il n’y a pas que les gens des médias qui me tapent sur le système

Marre des citrouilles !

tousainttombes2.jpg Bon, je n’ai aucune raison particulière de mettre cette image là, sinon de dire NON à l’infestation halloweenienne qui m’exaspère. Je déteste ces trucs païens en prêt-à-porter mondialisé – surtout quand ils font l’objet d’une promo-récupération médiatico-commerciale que je trouve à la fois indigne, puérile, vulgaire et inepte. J’aime mieux, tant qu’à faire, qu’on me récite la litanie des Saints, cette belle ronde de liens qui se tendent entre le ciel et la terre ; et je préférerai toujours – et de loin – la dévotion à la dérision qui est pour moi le signe d’une civilisation en pleine déconfiture. Oui je sais, c’est réactionnaire mais ça me plait. Et cette photo en noir et blanc est tellement plus belle que leurs horribles citrouilles de pacotille qu’ils saupoudrent partout en ce moment, pensant sans doute qu’elle est l’expression d’une forte créativité et inventivité graphique alors qu’elle n’est en réalité, pour moi, que le signe d’une indigence spirituelle universelle, d’un psitacisme mondialisé, d’un conformisme planétaire, d’un dérèglement culturel global et d’un crétinisme totalitaire.
halloweenlogos.jpg
Le logo de Google est celui de l’année dernière. Cette année je ne sais pas encore ce qu’ils vont nous imposer comme horreur. Si seulement ils pouvaient arrêter. Juste arrêter.

Post scriptum : Je pense que le temps est venu de relire le Discours sur la Servitude Volontaire de la Boétie. Et Henry-David Thoreau (la désobéissance civile). Et sans doute de carrément partir dans les bois (Walden). Mais avant, arrêter cette inuspportable soumission mentale. Qu’ont-ils fait de leur cerveau pour en arriver à tous faire la même chose au même moment avec les mêmes déguisements et les mêmes citrouilles et la même joie béate de constater qu’ils font tous la même chose au même etc (da capo) (ad infinitum) et (ad nauseam) … C’est marrant quand on y pense : ils revendiquent tous davantage de liberté et ils se comportent comme des clones. Avant même qu’on ne les clone.

%d bloggers like this: