Poison d’avril

cyanure_2
.
Finalement je me dis que si je poste cette mise à jour de Photoshop qui est sortie aujourd’hui, le 01/04, c’est moins inquiétant qu’un autre jour. Et puis poison d’avril ou poisson d’avril c’est pareil. Mais bon, demain je ferai aussi une version avec un menu “glace à la vanille” car je sais que les gens préfèrent être rassurés. (mais ce n’est pas parce qu’on déprime qu’on n’a pas le droit de faire de l’humour de très mauvais goût).

Mon imagination me perdra ! (ou me sauvera ?)

Franck et Michèle sont en Corse où il neige. Les autres sont en vacances à la montagne (“à la neige” comme disent les enfants). Belles montagnes, air pur, neige sur les sommets, fondue valaisane le soir dans un beau chalet en bois… Moi je reste ici et je tiens compagnie à Alzheimer. Pas de vacances et des journées la tête dans Final Cut Pro et Photoshop où mon imagination me fait escalader d’autres montagnes qui ne sont pas mal non plus.
montagne_psd.jpg

Dans ses Cahiers, Cioran écrivait : “Par ma lucarne, je vois un bout de nuage éclairé par le soleil, sur un fond d’azur. Le Mont-Blanc n’est pas plus beau”. Je pourrais dire la même chose avec mes montagnes de Photoshop – surtout dans la couche alpha du bleu : le mont blanc n’est pas plus beau ! Finalement mon imagination me sauvera peut-être un jour.

Mon imagination me perdra (2)
Mon imagination me perdra (3)
Les voyages imaginaires dans mon assiette
Au moins ça me fait des vacances au bord de la mer

Photoshop n’a pas d’éducation

mao.jpg A force de travailler avec Photoshop toute la journée, je prends de très mauvaises habitudes. Par exemple je vais dîner chez Mariana qui passe son temps en chine ou à travailler pour des chinois et quand j’arrive dans sa belle salle à manger, toujours éclairée par de magnifiques bougies, je ne peux pas m’empècher (en rentrant chez moi) de redécorer le mur vide… Le pire c’est que je m’habitue à ces retouches numériques et qu’après, sans mes montages idiots, je trouve que son mur fait vraiment vide. Faut absolument que j’arrête, ça ne se fait pas de redécorer l’appartement de ses amis !

Tu ne m’en veux pas Mariana ? J’ai aussi une belle Annonciation de Fra Angelico qui irait très bien.

angelico_seul.jpg

On exige du sanglier, de la loutre et du blaireau dans Photoshop !

pinceaux.gif Dans son livre “Passagère du silence”, Fabienne Verdier, décrit ses pinceaux de calligraphe: “certains utilsent la barbe de rat ou le poil de renard… Le langhao est souvent choisi pour la peinture de paysages. Le poil de lièvre est aussi le plus raide et le plus nerveux pour les traits vifs. Le poil de mouton est très robuste mais l’un des plus difficiles à manier à cause de son excessive souplesse. Le yanghao ou chèvre grise se prête à la peinture des fleurs et des oiseaux. Le poil de sanglier, de loutre et le shihuanbi, blaireau au poil dur, la martre, de préférence celle d’hiver, sont également prisés pour leur touche vigoureuse. Du cochon, mais aussi du crin de cheval, plus rude, permettent un fort encrage pour les grandes toiles. Je trouvais aussi des pinceaux en plumes de coq, de faisan ou de duvet de canard, appréciés pour les lavis. Les manches étaient de différents diamètres et longueur. Ainsi, avec un long manche, est-il plus facile de peindre le coeur des iris ! Il en existait en corne de buffle, en bois vernis, en tige de bambou aux nœuds bien choisis”.
J’ai l’air de quoi, moi, avec mon pauvre pinceau de Photoshop ! Ma grand mère disait : “on n’a que ce qu’on mérite”

pinceaux

Liens :

La tranmission du silence
Les pigeons musiciens de Pékin
Exposition le 4 novembre

%d bloggers like this: