«L’homme qui ne médite pas vit dans l’aveuglement. L’homme qui médite vit dans l’obscurité. Nous n’avons que le choix du noir.»

pierre_noire2

(La phrase du titre est de Victor Hugo). Je ne sais pas bien si c’est à cause du bleu du ciel qui a disparu, ou toutes ces histoires de glaucome et de rétrécissement du champ de vision, mais l’idée du noir devient de plus en plus présente dans ma vie…

J’écoutais récemment Peter Szendy parler de son livre “L’Apocalypse cinéma” et il racontait qu’en sortant du film Melancholia de Lars van Trier, il ne savait plus très bien où il était, s’il faisait jour, s’il faisait nuit … Continue reading

On devrait tout simplement être en extase devant certains artistes !

araignee_A

.
Hier soir je dinais chez Joyce qui m’a montré cette image prise cet été dans sa maison du Lubéron. Elle pourrait très bien avoir été peinte par Pierre Soulages… En tout cas je trouve qu’on devrait avoir un respect beaucoup plus grand pour les artistes géniaux qui créent de telles œuvres. Continue reading

Outrenoir… au-delà du noir…. de l’autre côté du noir…

Hier soir, dans un documentaire sur Arte, Pierre Soulages disait ceci :

Enfant, je devais avoir quatre ou cinq ans, je me tenais contre le parapet du pont et il y avait des trains à vapeur qui manoeuvraient dessous dans un énorme panache de fumée noire qui obscurcissait tout le paysage. On ne voyait plus rien ; on était dans la fumée noire. Et progressivement la fumée s’en allait et les formes réapparaissaient et j’aimais beaucoup ça”.

Ce noir et cette suie des locomotives n’a strictement rien à voir avec le magnifique “outrenoir” de Soulages (qui désigne évidemment un tout autre champ mental que celui qui est atteint par la seule couleur noire)… mais je me demandais, en l’écoutant parler de cette fumée noire, ce que je verrai du paysage de ma vie quand l’énorme crasse noire que dépose Alzheimer® sur mon âme aura progressivement disparu… Qu’y aura-t-il outrenoir ? Qu’y aura t-il après le noir ?

Attention respect
L’outrenoir de Soulages
Des croquis inédits de Soulages
Youpi j’ai des lunettes faites par Soulages

Artsy’s Pierre Soulages page

Alzheimer peint tout en noir dans ma vie comme dans la chanson de Bob Dylan…

Youpi, j’ai des lunettes faites par Pierre Soulages !

soulages_lunettes_03.jpg Je dois avouer que lorsque j’ai demandé à Pierre Soulages de me refaire mes lunettes j’avais une petite idée en tête : j’ai toujours préféré être à l’intérieur des églises plutôt qu’à l’extérieur. Et comme le monde extérieur me déçoit passablement en ce moment (passablement est un mot faible), je me suis dit que ce serait sympa de se sentir tout le temps à l’intérieur d’une abbaye cistércienne, histoire de retrouver un peu de paix intérieure… J’ai donc aussitôt pensé à demander à Soulages de me faire des vitraux comme il les avait réalisés à Conques, pour l’abbatiale Sainte-Foy, magnifique chef-d’œuvre de l’art roman des XIe et XIIe siècles.

Je ne vous raconte pas toute l’histoire (déjà racontée ici) mais le fait est qu’il a gentiment accepté… Pour tout vous dire je suis un peu déçu du résultat. D’abord parce que j’ai l’impression d’être enfermé dans une prison construite par Buren (un comble quand on voulait Soulages); et ensuite parce que ça me fatigue les yeux. Bon, de temps en temps on se trompe, faut l’admettre. Mais pour ne pas faire de peine à Pierre Soulages je les porte quand même le dimanche matin…

Mais le but de ce billet n’était évidemment pas de vous montrer mes lunettes mais de vous emmener sur la stupéfiante visite virtuelle en panoramique de l’abbatiale de Conques. C’est à tomber carrément à la renverse tellement c’est bien fait. Allez-y-vite et balladez vous… C’est ici, sur le site étonnant d’ecliptique

——–
Attention respect
L’outrenoir de Soulages
Des croquis inédits de Soulages
apres_le-noir-d-alzheimer

Artsy’s Pierre Soulages page

Attention : respect !

caillou_soulages.jpg

Vous allez dire que je ne parle que de lui en ce moment, mais je regarde une cassette vidéo sur Pierre Soulages (merci Jamie pour ce cadeau !) où il explique que, pour s’isoler, lorsqu’il ne veut pas d’autre présence que celle de la toile en train de se faire, il dépose sur le sol, bien en vue, à quelques mètres de son atelier, un signal : un caillou gros comme le poing, entouré d’un lacet noir, qui veut dire : attendez ! Pour dire à ceux qui feraient mine d’avancer, qu’il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant d’oser l’interrompre… Bon, tout ça pour dire non seulement que je trouve ce système extrêmement ingénieux ; mais que si notre civilisation n’était pas devenue totalement débile, nous aurions atteint ce niveau ultime de subtilité dans le respect des autres avec le maximum d’économie dans l’ampleur de la mise en garde. Avec nos digicodes, nos alarmes et nos portes blindées à trois points de fermeture, nous en sommes loin, tragiquement loin !

L’outrenoir de Soulages
Des croquis inédits de Soulages
Youpi j’ai des lunettes faites par Soulages
apres_le-noir-d-alzheimer

Artsy’s Pierre Soulages page

Des croquis inédits de Soulages

soulages_plumes2
.
Je dis à une amie que Pierre Soulages est un vieil ami de la famille et que récemment j’ai eu la chance de visiter son atelier à Sète : il m’accueille avec une infinie gentillesse, nous parlons de l’époque de Rodez où il était avec mon père au pensionnat Saint-Joseph, et tout à coup, passant à côté d’un gros classeur entouré d’un lacet noir, il me dit :

Tenez, Eric, j’ai ici des esquisses que j’avais réalisées à l’époque où je commençais à réfléchir aux vitraux de la collégiale de Conques. Il y en a des dizaines qui n’ont pas servi. Si vous voulez, je vous en donne quelques-unes.

Je n’en crois pas mes oreilles, il ouvre le précieux classeur et insiste :

tenez, prenez ce que vous voulez et je vous les signe

J’hésite, je me confonds en remerciements et choisis en tremblant les quatre esquisses scannées ci-dessus. Elles sont, on le voit, très différentes des vitraux finalement réalisés mais justement, elles sont la source lumineuse du magnifique projet de Conques et je les trouve très belles : avec ces rayures si fines et ces infinies nuances de gris…

Bon, toute cette histoire est évidemment une blague. Voilà ce qui s’est passé : en rentrant de l’expo Soulages à la BNF, je trouve par terre une plume de pigeon. Noire et grise et surtout striée comme les vitraux de Conques. Et j’ai fait ce petit montage. Voilà c’est tout, je ne suis pas l’heureux propriétaire de croquis inédits de Pierre Soulages mais je vous confirme que son exposition à la BNF est sublime et que parfois, si on la regarde bien, une simple plume d’oiseau peut provoquer un réel émerveillement et une émotion artistique profonde.

soulages_rep.jpg

Attention respect
L’outrenoir de Soulages
Youpi j’ai des lunettes faites par Soulages
apres_le-noir-d-alzheimer

Artsy’s Pierre Soulages page

L’outrenoir de Soulages …

soulages_portrait2.jpg “Une peinture que l’on a appelée “noir lumière” et que moi j’appelle “outrenoir”. Quand je suis revenu voir ce que j’avais fait, je me suis aperçu que je ne travaillais plus avec du noir, mais avec la lumière reflétée par le noir.” (Pierre Soulages)

Merci Jamie pour cette magnifique exposition des gravures de Pierre Soulages à la BNF.

Attention respect
Des croquis inédits de Soulages
Youpi j’ai des lunettes faites par Soulages
apres_le-noir-d-alzheimer

%d bloggers like this: