Vous allez voir qu’ils vont bientôt me casser Platon !

volet__platon.jpg
Je sais que j’en avais déjà parlé il y a plus de trois ans (ce qui prouve que ce blog ne date pas d’hier et que je radote sérieusement). Mais il y a, le long de l’avenue, deux petites maisons quasiment identiques. La première était en ravalement et ils ont tout repeint et mis d’horribles volets neufs. La deuxième petite maison, carrément la petite soeur tellement elles se ressemblent, est encore brinquebalante et j’ai bien peur qu’ils ne décident de la ravaler elle aussi en détruisant les vieux volets que j’aimais bien. D’autant que j’ai vu tout à l’heure en allant acheter mes brocolis qu’ils allaient ouvrir dans quelques jours un resto cher juste à côté. S’ils cassent mon cher Platon je ne leur pardonnerai pas. Peut-être faut-il que je crée une association de défense des taquets de volets ? (je ne sais d’ailleurs pas comment ça s’appelle ces trucs qui servent à bloquer les volets pour qu’ils ne claquent pas dans le vent) mais on ne serait sans doute que deux dans l’association : Platon et moi. En tout cas, à force de tout ravaler et tout moderniser pour les riches qui roulent en 4×4, ils cassent tout les vieux trucs que j’aimais. S’ils continuent, je n’aurais plus qu’à prendre le maquis. Si je le trouve.

Platon a enjolivé la mort de Socrate

D’après ce que je viens de lire à l’article cigüe dans Wikipédia (*), Platon a très nettement enjolivé la mort de Socrate. Telle qu’elle était décrite dans le Phédon, j’en étais resté à une impression de mort assez douce et sereine ; ce qui ne semble pas tout à fait le cas. Il faut donc que je cherche encore comment fabriquer un cocktail plus adapté.
grandecigue.jpg

(*) “Chez l’homme, l’ingestion de ciguë provoque dans l’heure qui suit des troubles digestifs (surtout quand la racine est utilisée), des vertiges et céphalées, puis des paresthésies, une diminution de la force musculaire, et enfin une paralysie ascendante. Des convulsions et des rhabdomyolyses ont été rapportées, suivies d’insuffisance rénale pouvant entraîner la mort. Par contre, la mort par « paralysie respiratoire », relatée et relayée depuis la scène de Socrate, n’a pas encore été attestée par la toxicologie moderne pour la ciguë isolée, d’où l’hypothèse d’un mélange probable de ciguë, de datura et d’opium dans le poison de la Grèce antique”.

Faut que je vous présente mon voisin de volet…

volets2.jpg Parfois, je dois l’avouer, je rentre chez moi assez fatigué par des journées de travail un peu bizarres où je fais un peu plus que le compteur derrière mon écran. Et le soir, en allant chercher du pain pour le dîner, je passe devant une maison avec de vieux volets en bois et des petits personnages en métal peint qui se rabattent pour que les volets ne claquent pas dans le vent. Parfois, comme ce soir, j’envie ces petits personnages d’être aussi tranquilles et contemplatifs… Pouvoir regarder passer les gens dans la rue sans s’en faire… Que du bonheur comme ils disent maintenant à la télé. En fait j’ai raté ma vocation, c’est ça que j’aurais du faire dans la vie : regarder passer les gens en empêchant les volets de claquer. C’est pas plus bête que d’être un héros de la classe ouvrière ! et de se bousiller les yeux derrière un écran d’ordinateur à faire des sites web. Et avec Photoshop je peux facilement réaliser ce rêve ;-)

PS. Je trouve que mon voisin de volet a un petit quelque chose d’un Platon des villes. Peut-être le nez ? Demain je lui demanderai ce qu’il fait dans la vie.

%d bloggers like this: