Bon alors, ce futur qu’ils nous promettent, il vient ou il va encore falloir attendre ?

homme-bionique_anim_2
.

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais les politiques ont trouvé un moyen irréfutable pour dissimuler l’échec de leurs promesses : ils repoussent simplement le futur à une date ultérieure ! Rien ne bouge, rien n’avance mais ils continuent à nous promettre la lune ou des lendemains meilleurs : toujours pour plus tard, pour demain, pour dans 3 mois, dans 3 ans, pour d’ici la fin du septennat, ou pour le prochain… Ils sont comme ces sportifs dans les salles de gym qui courent sur un tapis roulant : ils croient qu’ils avancent mais ils ne font qu’un sur-place désespérant et assez pathétique. Tous ceux qui ont un jour essayé de marcher à reculons sur le long tapis roulant de la Gare Montparnasse savent à quoi je fais allusion : une délicieuse impression de “sur-place dynamique” :-)

Continue reading

Les vœux ça engage moins que les promesses… Mais je n’y crois pas plus !

promesses
.

Ce qui est bien avec nos hommes politiques, c’est qu’ils ne sont jamais à court d’astuces pour passer au travers des difficultés sans qu’on les prenne en flagrant délit de mensonge : il y a d’abord les “promesses” (elles ne coûtent pas cher et les électeurs en raffolent) ; il y ensuite les “objectifs” (au lieu de venir avec des bilans précis qu’on puisse vérifier, ils annoncent toujours de nouveaux “objectifs” — à l’horizon 2015 ou 2020, — peu importe la date, c’est toujours “pour plus tard” et il suffit que la date soit assez éloignée pour repousser en permanence le moment de la sanction). Il y a enfin — comme hier soir — les “vœux”… Les vœux c’est magique ! Continue reading

Si un homme politique vous promet A et que vous ne le voyez pas planter B, méfiez-vous !

chene_gland
.
Si un homme politique vous fait des grands discours pour vous promettre (A) (par exemple de sauver le modèle français, garantir les retraites, diminuer les dépenses, inverser les courbes du chômage, redresser l’industrie, baisser les impôts, bref les promesses habituelles…) et si vous ne le voyez pas planter (B) (vous savez ces toutes petites choses méprisables qui sont au-dessous de lui parce que lui, voyez-vous, c’est un grand homme politique qui ne relève que de grand défis, trace de grand horizons, lance de grand projets et se fixe de grand desseins, ) … surtout, surtout ne l’écoutez pas ! C’est un incompétent. Et surtout un menteur car il sait très bien que, si on le le plante pas ce minuscule petit gland, on ne la verra jamais la forêt de chêne de ses promesses qui nous aura finalement coûté la peau des fesses pour ne jamais l’avoir.

Tant qu’un peuple chlorophormé par les médias restera dans la soumission et le déni de réalité, l’Etat continuera à projeter sur l’écran des promesses des trucs super cool et dreamy mais qui ne pousseront jamais. Mais bon, vous avez lu comme moi la caverne de Platon : le film des promesses est un navet. Il est temps d’arrêter la projection, de sortir du cinéma et de demander qu’on nous rembourse ! Ailleurs ils appellent ça “le printemps”. Nous c’est déjà l’été. Attention à l’automne, l’hiver va être dur !

Finalement la crédulité de ce Peuple est sans limite
C’est peut-être la honte qui mettra le feu aux poudres !
Demander aux gens ce qu’ils veulent. Par référendum !

%d bloggers like this: