Pulvériser l’État-dinosaure : les libéraux en rêvaient depuis des décennies, une météorite le fait en 30 secondes

meteorite3
.
Parfois j’ai vraiment honte de faire un rêve aussi violent – et récurrent en plus… Comme lorsqu’une métorite s’était écrasée au large du Mexique provoquant l’extinction des dinosaures il y a 66 millions d’années, l’astéroïde de mon rêve tombe sur le VIIe arrondissement de Paris et écrabouille carrément Matignon, l’Elysée et les principaux médias etc… Il faut vous dire que dans mon rêve, c’est moi qui dirige les météorites — alors évidemment, je tape avec précision et là où ça fait le plus mal : Boum : tous les ministère sont pulvérisés et envoyés en mille morceaux au fond de magnifiques cratères comme celui du Chixculub il y a 65 millions d’années. En quelques secondes, j’assiste, sur le plan administratif, à une sorte “d’extinction du Crétacé” (expression scientifique qui désigne désigne l’extinction des dinosaures). Mais, dans mon cas, ce sont tous les bureaucrates, les Énarques, les ministres et les médias qui sont anéantis et rayés de la carte. Ce que je ne devrais pas avouer, évidemment, c’est que mon rêve est totalement jubilatoire… Continue reading

“Pardon Monsieur, la station de Métro Caraïbes, s’il vous plait ?”

Paris_caraibbean-sea
.
J’ai fait cette nuit un rêve complètement idiot. Je me balladais tranquillement au Luco (où ils viennent de sortir les grands palmiers). Une touriste d’amérique latine s’approche de moi et me demande : “Pardon monsieur, est ce que vous pourriez m’indiquer la station de métro Caraïbes s’il vous plait ?” Voyant mon un air ahuri et ma perplexité, elle m’a déplié son plan sous le nez. Je n’en croyais pas mes yeux… Au moment où je découvrais Note-Dame au bord de la mer des Caraïbes, je me suis réveillé. C’est vraiment trop bête : elle était plutôt jolie, avec un visage genre Joan Baez … Je crois que je n’ai pas de chance. Continue reading

«Sturzkampfflugzeug»

ONU
.
Rêve humiliant. Le président me disait : “Eric, j’ai besoin de vous pour une mission très importante”

Comme je ne suis pas le genre diplomate à qui on confierait même la présentation du Journal de 20 heures sans déchaîner des émeutes en France, j’ouvre des yeux tout ronds mais bon, je me dis qu’après tout si le président de la République me le demande c’est qu’il sait ce qu’il fait. C’est son problème !

Et en gros il m’explique que la divergence entre la France et l’Allemagne est gravissime, qu’on est au bord d’un terrible conflit mondial, que nos satellites espions avaient repéré que la Wehrmacht positionnait déjà des panzers sur la frontière, bref, qu’il fallait vite aller à l’ONU pour calmer les allemands avant qu’ils n’envahissent la France et bouzillent son bilan d’un an. Et il me chuchote à l’oreille : “les traducteurs du PS sont une vraie catastrophe, ceux de l’ONU sont pro-Merkel et Ayrault – qui sait l’allemand – ne veut faire qu’un tweet”, donc je ne vois que vous pour traduire exactement et fidèlement ce que je dirai… Vous seul pouvez sauver l’europe du conflit armé et des heures sombres qui s’annoncent…”.

Comme je le connais je me dis “bon, c’est un grand blagueur et il est en train de m’en balancer une énorme”, mais pas du tout :
Continue reading

La clé sous le paillasson !

botticelli_dante_Paradisio_canto6
BOTTICELLI, Paradisio, Canto VI…

.
Rêve bizarre cette nuit… (évidemmment à cause des nombreux posts précédents sur le Jardin d’Eden qui m’occupe sérieusement le cerveau en ce moment – même la nuit manifestement)…

J’y étais justement – je veux dire au Paradis – dans la fraîcheur d’un doux matin de printemps. J’attendais devant la grande Porte mais il n’y avait personne pour ouvrir. J’entendais pourtant clairement des chants d’oiseaux de l’autre côté du mur, et comme un frissonnement de vent frais, mais pas la moindre sonnette, rien. L’endroit n’était pourtant pas dans le genre abandonné, pas du tout : au contraire, c’était lumineux et même ardent, mais personne pour ouvrir l’immense Porte, pas la moindre clochette à tirer, rien…

Je me dis : “Bon, il est peut-être parti acheter des croissants en oubliant de mettre le petit écriteau “je reviens dans cinq minutes” et donc il ne va pas tarder”….
Continue reading

Hôtel Matignon, chambres à la journée…


La nuit dernière, j’ai fait un rêve totalement idiot qui montre que je commence à fatiguer grave. J’arrivais devant le 69 rue de Varenne avec ma valise, je sonnais à la loge des Gardes républicains, et je demandais une chambre pour deux. Eux d’un air condescendant me faisaient comprendre que je devais très certainement faire erreur, que je gênais et que, peut-être, si je voulais bien dégager, ce serait aussi bien…
Et moi – et c’est là que je vois que je suis d’une bétise crasse – j’insistais comme un âne :
– C’est bien l’Hôtel Matignon ?
– Oui
– Parfait, je souhaiterais une chambre pour deux
Et je m’entends même encore préciser,
– …”con la vista”…
Ça s’est carrément mal terminé. Ils ont appelé les gardes et on jeté ma valise dans la rue. Il y a eu une énorme détonation et je me suis réveillé en sursaut. Du coup je suis crevé.
.
Quelques rêves
«Sturzkampfflugzeug»
La clé sous le paillasson !
Transformation imminente en dindon ?
Rêve chinois N°2
Planter des rudbeckias jaunes
Parfois rêver c’est dur…
Clac clac je vais te couper la tête !

Clac clac je vais te couper la tête !

pince_ecrevisse2
.
Avant je rêvais tout le temps et maintenant presque plus. Bizarre mais bon, c’est comme ça : la machine à rêves a sans doute été déglinguée par l’alzheimer de Maman et je ne sais pas comment la réparer (la machine à rêve, parce que maman, même Dieu ne peut plus rien faire). Hier pourtant, j’ai rêvé que j’étais poursuivi par une énorme écrevisse-crabe-homard. Méchante et rouge de colère. J’entends encore, comme si c’étaient des sabots sur des planches en bois, l’horrible “clac clac” de la grosse pince qui s’approchait … Absolument pas comme sur cette peinture de Vladimir Clavijo-Telepnev où la bestiole est rieuse et symathique. Voilà la pince de crabe que j’aurais aimé avoir dans mon rêve; j’aurais eu moins peur ! Mais bon, comme disait ma grand-mère : “on n’a que ce qu’on mérite !”…

© Vladimir Clavijo-Telepnev, The Claw, 2005

Quelques rêves
La clé sous le paillasson !
«Sturzkampfflugzeug»
Transformation imminente en dindon ?
Rêve chinois N°2
Hôtel Matignon, chambres à la journée…
Planter des rudbeckias jaunes
Parfois rêver c’est dur…

Transformation imminente en dindon ?

plumes2.jpg

Bon, je sais, ce n’est pas vraiment intéressant à raconter mais j’ai fait hier un rêve bizarre. Il tombait des plumes et des plumes et ça n’en finissait pas de tomber. Comme un duvet d’oie très léger… J’étais tout seul dehors et je les regardais tomber avec émerveillement dans la nuit étoilée. Il y en avait tellement que les rues, les voitures, les arbres, tout était recouvert. Et les plumes continuaient à tomber, comme des flocons, doucement… Et puis, tout à coup, j’ai vu des CRS arriver en courant ; il ont foncé sur moi en criant comme des malades, m’ont tendu un râteau et m’ont dit : “maintenant Eric c’est terminé tes conneries. Tu nous enlève tout ça vite fait. Allez, ouste ! On revient dans dix minutes et tout avoir disparu. Plus une plume dans toute la ville !”. Je n’ai pas compris ce qui arrivait, j’ai pris le rateau et je me suis réveillé en sursaut. Je ne sais pas ce que ça veut dire.
—-

Muriel qui s’y connaît un peu en rêves me répond : “Warning : transformation imminente en  dindon ! Ou aspiration au cocooning”.

Quelques rêves
La clé sous le paillasson !
«Sturzkampfflugzeug»
Hôtel Matignon, chambres à la journée…
Clac clac je vais te couper la tête !
Rêve chinois N°2
Planter des rudbeckias jaunes
Parfois rêver c’est dur…

Planter des rudbeckias jaunes

rudbeckias2
.
J’ai fait un rêve curieux cette nuit. Je rêvais que j’étais jardinier. Je creusais une terre qui était assez tendre et douce en me demandant si j’allais planter des pivoines roses ou des rudbeckias jaunes. Mais, soudain, je me suis rendu compte que le trou prenait la forme d’une tombe… Je me suis arrêté net et je me suis réveillé.
.
Quelques rêves
«Sturzkampfflugzeug»
La clé sous le paillasson !
Clac clac je vais te couper la tête !
Transformation imminente en dindon ?
Rêve chinois N°2
Hôtel Matignon, chambres à la journée…
Parfois rêver c’est dur…

IMG_8751
beige

Rêve chinois N°2

chinoismain3
.
La vieille chinoise avait pris ma main dans la sienne, la regarda longuement et commença à lire dans ma paume comme sur la carte d’un vieil atlas

“Tu vois, Eric, cette montagne là, cest le mont Xien Meng ; les matins de printemps, il est couvert d’un voile de buée de la couleur du bol de faïence dans lequel je mange mes petits poissons grillés.

Et là, ce tracé au creux de ta main, c’est le Yuan Jing où les boeufs blancs viennent boire à la fin du jour et se vautrer dans la boue chaude des soirs d’été.

Cette petite colline, ici, à côté de ta ligne de tête, c’est celle où je vais chercher du bois les matins d’hiver quand le froid gerceles lèvres et la neige tombe en gros flocons sur mes cheveux”.

Elle serra ma main un peu plus fort et accentua une petite courbe tout près de ma ligne de vie :

“cette ligne de crête que je vois de la fenêtre de ma chambre, c’est c’est celle où les nuages se mélangent à la fumée des grands feux de l’automne”…

Elle serra ma main encore plus fort et me regarda.
Je vis que les prunelles de ses yeux étaient carrées ;
Des corneilles y tournoyaient lentement autour des grands platanes centenaires…

.
Quelques rêves
La clé sous le paillasson !
«Sturzkampfflugzeug»
Clac clac je vais te couper la tête !
Transformation imminente en dindon ?
Hôtel Matignon, chambres à la journée…
Planter des rudbeckias jaunes
Parfois rêver c’est dur…

%d bloggers like this: