“Pardon Monsieur, la station de Métro Caraïbes, s’il vous plait ?”

Paris_caraibbean-sea
.
J’ai fait cette nuit un rêve complètement idiot. Je me balladais tranquillement au Luco (où ils viennent de sortir les grands palmiers). Une touriste d’amérique latine s’approche de moi et me demande : “Pardon monsieur, est ce que vous pourriez m’indiquer la station de métro Caraïbes s’il vous plait ?” Voyant mon un air ahuri et ma perplexité, elle m’a déplié son plan sous le nez. Je n’en croyais pas mes yeux… Au moment où je découvrais Note-Dame au bord de la mer des Caraïbes, je me suis réveillé. C’est vraiment trop bête : elle était plutôt jolie, avec un visage genre Joan Baez … Je crois que je n’ai pas de chance. Continue reading

Quand la vie est décevante…

nuages_alpinisme
.
Quand les politiciens sont décourageants, la société décevante et le futur péoccupant, il ne reste souvent plus que le rêve. Qu’on escalade comme on peut, pour trouver — dans sa tête — un peu de paix et de sérénité… Et recommencer la course dans les nuages, tous les jours, inlassablement… Sisyphe était peut-être alpiniste ?

© Torino-based photographer Elio Pallard

Un balcon dans le ciel

Tomber dans un calendrier de l’Avent et y rester !

calendrieravent.jpg
.
Dans ma famille, depuis que je suis tout petit, pendant toute la période de l’Avent, on ouvrait tous les matins, une à une, les petites fenêtres des calendriers de noël, jusqu’au 24 décembre… La Chrétienté n’est plus à la mode et les calendriers d’aujourd’hui sont moches, avec des chocolats et autres fadaises commerciales. Mais, de mon temps, c’était des petites images merveilleuses de villages sous la neige, toutes plus jolies les unes que les autres. Toute ma vie je me suis dit qu’un jour j’ouvrirai une petite porte et que — hop— je passerais de l’autre côté, à l’intérieur du calendrier… Continue reading

Les faits ! Il faut s’intéresser aux faits !

fairyQueen_2
.
À France-Culture, tout à l’heure, j’ai entendu un écrivain israélien qui disait : “il ne faut pas s’intéresser aux rêves mais aux faits. Mais, comme il prononçait bizarrement, j’ai entendu : “aux fées”…. J’ai compris “Il ne faut pas s’intéresser aux rêves mais aux fées”. Et je me suis dit : “tiens ce type est vraiment bien ! Ils invitent enfin des gens intéressants à France-Culture !”

Ça m’arrive tout le temps et même de plus en plus en ce moment. Il faut absolument que je me soigne.

A propos de FÉES, PRINCESSES et DRAGONS
Partir dans la huitième forêt, après le troisième fleuve qui coule au nord de l’avenir
Je suis complètement idiot de faire confiance !
Les petits copeaux de bois de Tristan à Iseult

Et Paris s’est littéralement envolé comme un vieux linoléum qu’on arrache …

linoleum_paris_3
.
Je ne peux pas bien vous raconter mon rêve mais je vous ai gribouillé un petit dessin pour que vous donner une idée. Une touriste asiatique – abritée du soleil par un petit parasoleil de dentelle – me met sous les yeux un grand plan de Paris et me demande où est l’ambassade du Japon.

Je n’en ai pas la moindre idée, mais le vent souffle sur le plan qui se déplie, gonfle comme une voile, lui échappe des mains et s’envole dans l’avenue… La japonaise court après et moi, atterré, je vois tout s’envoler : le macadam, les voitures, les immeubles… tout était emporté dans le vent. Tout était arraché comme des couches géologiques qui se soulevaient les unes après les autres, comme un vieux linoléum qu’on arracherait. Sous la crasse accumulée des siècles apparaissaient des forêts lumineuses, de l’herbe fraîche, de la terre qui sentait bon les champignons dans les sous-bois du Moyen-âge.…

Oui, oui, le sais, il fait chaud en ce moment et je dois dormir super mal. Mais bon, je peux vous dire que c’était beaucoup mieux plusieurs couches en-dessous !

Quelques rêves : Continue reading

Rêver m’épuise

Bergman7eSceau
.
Rêve épuissant cette nuit : C@t me dit : “je vais venir à Paris et on regardera le 7e sceau de Bergman”. Comme je sais qu’elle a un cheval, je me dis, merde, dans mon petit appart au 4e étage ça ne va absolument pas le faire. Et donc j’entreprends de construire illico une écurie. Nuit épouvantable : je charrie des poutres, taille des planches, fixe des crochets pour les selles, installe des trucs pour l’avoine etc. Et ça n’en finit pas car en fait ce que je suis en train de faire ce n’est pas seulement une écurie mais tout un hippodrome genre celui d’Auteuil avec pelouses, obstacles, tribunes, pistes… etc, enfin bref tout le toutim pour les chevaux. Et là le téléphone sonne, c’est C@t qui dit : “je suis en bas avec la voiture, tu descends ?”. Moi : “ta voiture ? mais tu n’as pas de cheval ? – Elle : “non je déteste les chevaux tu le sais bien”…
Bref une nuit comme je les aime : reposantes, réparatrices, ménageant un réveil guilleret. Arrgghh.


Une belle histoire de cheval

Posted in Rêves

Tags:

Permalink

«Sturzkampfflugzeug»

ONU
.
Rêve humiliant. Le président me disait : “Eric, j’ai besoin de vous pour une mission très importante”

Comme je ne suis pas le genre diplomate à qui on confierait même la présentation du Journal de 20 heures sans déchaîner des émeutes en France, j’ouvre des yeux tout ronds mais bon, je me dis qu’après tout si le président de la République me le demande c’est qu’il sait ce qu’il fait. C’est son problème !

Et en gros il m’explique que la divergence entre la France et l’Allemagne est gravissime, qu’on est au bord d’un terrible conflit mondial, que nos satellites espions avaient repéré que la Wehrmacht positionnait déjà des panzers sur la frontière, bref, qu’il fallait vite aller à l’ONU pour calmer les allemands avant qu’ils n’envahissent la France et bouzillent son bilan d’un an. Et il me chuchote à l’oreille : “les traducteurs du PS sont une vraie catastrophe, ceux de l’ONU sont pro-Merkel et Ayrault – qui sait l’allemand – ne veut faire qu’un tweet”, donc je ne vois que vous pour traduire exactement et fidèlement ce que je dirai… Vous seul pouvez sauver l’europe du conflit armé et des heures sombres qui s’annoncent…”.

Comme je le connais je me dis “bon, c’est un grand blagueur et il est en train de m’en balancer une énorme”, mais pas du tout :
Continue reading

La clé sous le paillasson !

botticelli_dante_Paradisio_canto6
BOTTICELLI, Paradisio, Canto VI…

.
Rêve bizarre cette nuit… (évidemmment à cause des nombreux posts précédents sur le Jardin d’Eden qui m’occupe sérieusement le cerveau en ce moment – même la nuit manifestement)…

J’y étais justement – je veux dire au Paradis – dans la fraîcheur d’un doux matin de printemps. J’attendais devant la grande Porte mais il n’y avait personne pour ouvrir. J’entendais pourtant clairement des chants d’oiseaux de l’autre côté du mur, et comme un frissonnement de vent frais, mais pas la moindre sonnette, rien. L’endroit n’était pourtant pas dans le genre abandonné, pas du tout : au contraire, c’était lumineux et même ardent, mais personne pour ouvrir l’immense Porte, pas la moindre clochette à tirer, rien…

Je me dis : “Bon, il est peut-être parti acheter des croissants en oubliant de mettre le petit écriteau “je reviens dans cinq minutes” et donc il ne va pas tarder”….
Continue reading

Question : pourquoi Fra Angélico a t-il peint ce trou ?

angelico_aile_trou.jpg

Il y a longtemps que ça ne m’était pas arrivé mais avant-hier j’ai fait un rêve bizarre.

Je volais très haut dans le ciel [allez, soyez gentils, ne me tapotez pas tout de suite sur l’épaule pour me dire que je devrais peut-être consulter un psychiatre…] je disais donc que je volais très haut dans le ciel comme une hirondelle planant sur les courants d’air chauds et tout à coup, paf, un énorme trou dans l’aile droite : je tombais en vrille comme les avions japonais au-dessus de Pearl Harbour ou dans je ne sais plus quelle BD de Buck Danny ou de la collection Biggles où les avions se fracassent sur des porte-avions en explosant en d’énormes boules de feu.

Je ne sais pas si vous l’avez vu à Florence, mais le trou était exactement comme sur l’aile de l’ange de l’Annonciation qui est au Musée San Marco. Ce trou bien découpé m’a toujours sidéré et je n’ai jamais bien compris ce qu’il signifiait, ni pourquoi Fra Angélico l’avait peint ainsi [je vous jure que ce n’est pas fait dans Photoshop]. Donc j’avais un trou identique dans l’aile droite et je tombais en vrille dans l’immensité du ciel. Mais ce qui était plutôt jouissif c’était que la chute n’en finissait pas : l’air était printanier, ça sentait bon la jacinthe, je planais doucement entre les galaxies et tombais dans le vide en tournoyant lentement dans la lumière éblouissante de la voie lactée … Mais je ne m’écrasais pas, ce qui – par rapport à ma vie diurne où je m’écrabouille lamentablement comme un oeuf qui vous échappe des doigts et tombe sur le carrelage de la cuisine – était plutôt agréable.

Surtout les étoiles : les étoiles qui tournaient à toute vitesse autour de moi en traçant de grandes orbes brillantes autour de mes bras écartés. C’était totalement hallucinant. Pourquoi est ce que je vous raconte ce rêve totalement perso ? Ah oui, parce que j’aimerais bien que quelqu’un de cultivé me dise enfin pourquoi Fra Angélico a peint ce trou sur l’aile de l’ange.

.
D’autres anges…
L’ange de l’histoire de Klee
J’aime bien ces anges…
L’ange voleur d’étoiles,
Sûrement j’exagère
Wer wenn ich schreiee
L’ange des ruines de Dresden…
J’aimerais bien que Dieu m’accorde 3 secondes !
Des ailes (d’ange?) pour planer au-dessus de la mort …

Planter des rudbeckias jaunes

rudbeckias2
.
J’ai fait un rêve curieux cette nuit. Je rêvais que j’étais jardinier. Je creusais une terre qui était assez tendre et douce en me demandant si j’allais planter des pivoines roses ou des rudbeckias jaunes. Mais, soudain, je me suis rendu compte que le trou prenait la forme d’une tombe… Je me suis arrêté net et je me suis réveillé.
.
Quelques rêves
«Sturzkampfflugzeug»
La clé sous le paillasson !
Clac clac je vais te couper la tête !
Transformation imminente en dindon ?
Rêve chinois N°2
Hôtel Matignon, chambres à la journée…
Parfois rêver c’est dur…

IMG_8751
beige

%d bloggers like this: