Une France gouvernée par des Shadocks

baignoire1
.
Il y a deux sortes d’hommes politiques… Les bons, et les mauvais. Le problème avec les Français est que, chaque fois qu’ils ont eu le choix, ils ont voté pour les plus mauvais. Ils auraient pu choisir des systèmes souples, décentralisés, privilégiant la liberté ; ils ont préféré subventionner l’inverse : l’Étatisme et sa rigidité, le centralisme jacobin et la bureaucratie dépensière et ruineuse. Continue reading

“Marquise vos beaux yeux d’amour me font…”

Tout à l’heure, à la radio, je les entendais faire des contorsions verbales et jouer les Marquises-vos-beaux-yeux pour savoir si, pour le prochain budget, ils devaient dire : “plan de rigueur” ou “mesures d’austérité” ou bien “mesures d’économie” ou peut-être “tenue ferme des dépenses” ou encore “mesures volontaristes” à moins que ça ne soit “effort ambitieux”…. Décidément les politiques ont vraiment un problème pour appeler un chat un chat. Heureusement, parait-il ces…. allez, disons “mesures”, ont pour objectif de – ne riez pas – réduire la pauvreté.

clochard3.jpg

Photo prise aujourd’hui même, au coin de l’avenue, juste en bas de chez moi. J’ai honte pour les hommes politiques.

Ah la langue de bois !

Contrepoint, contre-ordre, contre performance …

charpentier.jpg Je rentre d’un concert Marc-Antoine Charpentier à Saint Roch. Le Judicium Salomonis et le Te Deum sous la direction (superbe) de Jean Tubéry qui pulse littéralement de choeur de chambre de Namur. Comme à chaque fois après une journée de bureau dominée par l’incohérence et le système D, je suis émerveillé par la rigueur et la précision de la direction des choeurs. D’un côté, harmonie et maîtrise du contrepoint portés à leur point d’incandescence par un chef imaginatif. De l’autre, incohérence, contre-ordres incessants, manque de méthode… C’est épuisant et pathétique de vivre ce contraste entre ces deux univers : travail d’équipe rigoureux d’un côté (avec le succès, l’émotion et la reconnaissance à la clé); incohérence et désordre de l’autre (avec l’échec au bout). Tragique manque de rigueur et de discipline. Et il ne faut surtout rien dire, au risque de passer pour un esprit négatif !

%d bloggers like this: