La clé sous le paillasson !

botticelli_dante_Paradisio_canto6
BOTTICELLI, Paradisio, Canto VI…

.
Rêve bizarre cette nuit… (évidemmment à cause des nombreux posts précédents sur le Jardin d’Eden qui m’occupe sérieusement le cerveau en ce moment – même la nuit manifestement)…

J’y étais justement – je veux dire au Paradis – dans la fraîcheur d’un doux matin de printemps. J’attendais devant la grande Porte mais il n’y avait personne pour ouvrir. J’entendais pourtant clairement des chants d’oiseaux de l’autre côté du mur, et comme un frissonnement de vent frais, mais pas la moindre sonnette, rien. L’endroit n’était pourtant pas dans le genre abandonné, pas du tout : au contraire, c’était lumineux et même ardent, mais personne pour ouvrir l’immense Porte, pas la moindre clochette à tirer, rien…

Je me dis : “Bon, il est peut-être parti acheter des croissants en oubliant de mettre le petit écriteau “je reviens dans cinq minutes” et donc il ne va pas tarder”….
Continue reading

%d bloggers like this: