Comme un parfum de courge farcie à la station Argentine…

metroReve_2
.
De temps en temps, je me dis que ce serait bien si, à Paris, en sortant du métro Argentine, on sortait vraiment … en Argentine : un ticket de métro et hop, on pourrait manger des Carbonada en Zapallo avec de vrais argentins et écouter de la musique dans des Tanguerias. A la station Place d’Italie, on sortirait devant un magnifique palazzo en brique – par exemple à Sienne, ça me plairait bien… A la station Pyramides on sortirait en Egypte (mais pas trop envie en ce moment). Et à la station Saint-Michel, j’irais manger des omelettes de la mère Poulard…

L’ennui évidement serait de se tromper de station et, au lieu du Luxembourg, de sortir à la station Crimée ou carrément à Stalingrad… Brrrrr… le froid sur la Volga si j’ai oublié mon chapeau en poil de loutre. En tout cas, la moindre des choses serait qu’à la station St Germain-des- Prés il y ait vraiment des prés, avec des bleuets et des coquelicots ; qu’à Notre-Dame des Champs il y ait vraiment des champs, qu’on sorte en pleine campagne, avec des lapins qui détalent dans le serpolet, ou avec de bonnes odeurs d’automne et de feux de bois dans le lointain. Vous voyez, carrément un Bruegel avec des chasseurs arrivant avec leurs chiens à l’orée de la forêt…

Mais bon, vous je ne sais pas mais moi, les courges farcies à la station Argentine, je ne sais pas pourquoi, ça me tente bien là présintement comme disent les canadiens. J’ai faim.

A propos d’Argentine

Autres petits bouts de métro :
Le-metro de novossibirsk
La Marque Jaune
Palimpseste au métro Ecole Militaire

%d bloggers like this: